Sélectionner une page


Focal, le petit constructeur d’enceintes stéphanois connu dans le monde entier pour la qualité de ses productions, n’avait jamais créé de casque. La tendance lourde de la musique nomade aura finalement décidé les français à rivaliser dans l’arène du haut de gamme portable. Certains s’y sont cassés les dents (comme B&W avec son décevant P5), on va voir si Focal sait faire mieux, pour moins cher (199€).

Design
Focal savait que sa réputation était en jeu, ils ont travaillé l’apparence de leur casque, et c’est plutôt réussi : look moderne avec quelques touches rétro (on se serait passé du cercle chromé sur les oreillettes, mais bon…), toucher doux, parties métalliques, câble gainé de tissu bien comme il faut (pas d’un « bas résille » nylon moins qualitatif comme les XS Book)… Les oreillettes peuvent se replier pour ranger le casque à plat dans son étui rigide fourni (Focal fournit aussi une housse en tissu, ainsi que des adaptateurs jack 3,5mm standard, jack 6,5mm et avion). Le câble s’insère dans le casque par un jack, il sera donc aisé de le changer. La télécommande 3 boutons située sur le câble est bien faite (sauf peut-être le têton en relief sur le bouton central, un peu trop pointu), le micro fonctionne bien, d’autant plus qu’il est positionné très haut sur le câble, proche de la bouche.
Au niveau des défauts, on note une forme des arceaux qui part trop sur les côtés, ce qui vous donnera un look un peu étrange (et qui pourrait gêner ceux qui dorment dans le train avec leur casque), mais surtout, quelques défauts de qualité comme le cache de la prise jack qui s’est décollé (normalement Focal a rectifié le tir sur ce souci qui ne touchait que les préséries), mais surtout des rotules en plastique, qui risquent de mal vieillir. Dommage.
Enfin, Focal fournit un misérable adaptateur de 10cm pour les sources sans prise iPhone, c’est mesquin, on aurait préféré un second câble sans télécommande.

Performance
C’est sur le plan des performances audio qu’on attendait le casque Focal comme le messie, dans un monde où le look prime sur la restitution musicale. Et bien franchement, le Spirit One est une réussite : il offre une restitution juste sur l’ensemble du spectre, sans mettre en avant aucun registre, à part peut-être une pointe sur les aigus et un léger retrait dans les basses. Ce son propre et fidèle pourrait paraître plat à certains (surtout à cause des basses peu présentes), habitués à des casques moins justes qui donnent beaucoup sur le registre des basses pour se faire apprécier. Ici, on plébiscite une restitution neutre et fidèle plutôt qu’un rendu discothèque! Pour bidouiller le son, il reste les préférences d’équaliseur de votre source, car ce Focal peut vraiment aller très loin.
La dynamique du Spirit One est tout simplement excellente, et c’est en écoutant à un volume élevé qu’il délivre tout son potentiel (pas forcément l’idéal pour la santé de vos oreilles, mais quel pied!)
Enfin, notons un défaut propre à tous les casques de type fermé : la restitution de la scène musicale est un peu étriquée… Mais il n’y a pas vraiment de solution pour faire beaucoup mieux dans cette conception de casque.
Last but not least, l’isolation du casque est excellente, il est donc particulièrement recommandé pour les transports en commun. Revers de la médaille : il serre assez fortement les oreilles, ce qui n’est pas très agréable sur une durée prolongée

Conclusion
On sent que Focal a apporté autant de soin à ce casque qu’à ses enceintes haut de gamme : la qualité de son est sans faille, fidèle à la source originale, d’une neutralité presque parfaite et sans coloration excessive (un peu plus d’aigus, un peu moins de basses). Sa neutralité pourra rebuter les amateurs de techno, à qui les basses pourront manquer. Pour les autres, c’est un casque capable de faire de l’ombre à des produits dits « audiophiles » bien plus chers, qui soufre à mes yeux d’un seul principal défaut : il serre un peu trop les oreilles pour être vraiment confortable sur une longue durée.
Mais Focal a clairement fait des concessions pour pouvoir proposer le Spirit One à 199€ : sa finition n’est pas des plus sérieuse, et nous fait regretter que ce casque ne soit pas fabriqué en France comme les grandes enceintes Focal. Les rotules en plastique pourraient s’avérer être trop fragiles sur le long terme… A vérifier sur la durée, mais après un test de deux semaines, elles semblaient déjà avoir quelques signes d’usure, ce qui semble assez alarmant…

Face au Fidelio L1… Une autre bête de course de 2012, bientôt sur diisign

Les + :
+ Qualité sonore : neutre, dynamique
+ Beaux détails de fabrication (câble, télécommande, arceau gainé de cuir…)
+ Coussins confortables
+ Très bonne isolation aux bruits extérieurs
+ Télécommande/micro réussie
+ Housse de protection et pochette rigide fournies
+ Adaptateur jack 3,5mm et avion fournis
+ Designed in France…

Les – :
– Il serre un peu trop la tête à la longue
– Finition décevante sur certains points (parties plastiques de l’arceau, rotules plastiques…)
– Une forme qui part un peu trop en largeur
– Un adaptateur fourni pour prise jack standard, mais pas un câble complet sans télécommande
– …Made in China (et ça se voit)