Sélectionner une page


Bell & Ross a lancé le mouvement il y a quelques années : miser sur la montre d’aviateur, faire comme si la marque était une maison spécialisée depuis des années alors qu’elle a été créée de toutes pièces… Le résultat est là : Bell & Ross écoule des milliers de montres « façon aviateur » chaque année, et ça ne risque pas de s’arrêter avec la dernière et très ludique BR01 horizon, dont le cadran pivote comme un horizon artificiel de cockpit, en photo ci-dessus.
Ce succès a visiblement donné des idées à Zenith, qui eux aussi ravivent un passé de pilote (à grand renfort de vidéos hommage à des grands aviateurs comme Louis Blériot sur leur site), et lancent une game complète de montres inspirées des cockpits. Mais à la différence de Bell & Ross, Zenith a réellement produit quelques instruments de pilotage…


C’était dans les années 60, il n’y a guère eu que quelques altimètres (ci-dessus) et chronomètres, ainsi que quelques montres de poignées inspirées de la discipline, mais ça suffit. Et quand on s’appelle Zenith, on a déjà une légitimité par son nom!

La collection est réussie, et parmi ces nouvelles montres, c’est la Pilot Doublematic (ci-dessus) qui nous a conquis : mouvement automatique à affichage par disque des heures dans les différents fuseaux mondiaux, chronographe 30 minutes, et fonction alarme avec son barillet et sa réserve de marche dédiés. Le tout sur une base de mouvement El Primero, le mythique mouvement de Zenith.

Zenith propose aussi une « vraie » montre de pilote pour jouer à l’aviateur historique, limitée à 250 exemplaires : la Pilot Montre d’Aéronef Type 20 (ci-dessous). Une énorme montre de 57,5mm de diamètre, dotée d’une non moins énorme couronne de remontoir caractéristique de ce type de montres qui devait pouvoir être remontée avec des gants… Le calibre mécanique à remontage manuel est d’une grande beauté. Pas très portable, de toute façon elle est plutôt réservée à un public de collectionneurs.