[test] Casque B&W P3 : comme une paire de charentaises


On avait entamé un tour d’horizon des principales nouveautés de 2012 dans le domaine des casques iPhone à 199€ avec le Spirit One de Focal, suivi par le Fidelio M1 de Philips, on conclue cette vague de tests en beauté avec le P3 de Bowers & Wilkins. Alors, plutôt (très) réussi comme les C5, ou (un peu) raté comme le P5, chez le même constructeur?



Design
Chaque grande marque de casque a réussi à se forger un style propre, clairement identifiable sur la gamme. Du côté de B&W, on développe une ligne un peu rétro en contradiction totale avec les canons esthétiques de 2012 : des écouteurs rectangulaires terminés par un ovale chromé, reliés par un arceau en fils métalliques recouvert de tissu (et plus de cuir comme sur le P5). Contrairement à la concurrence (et à la tendance), le câble se sépare en Y avant d’alimenter chaque écouteur. Il y a des partisans pour cette solution, je préfère largement la solution avec un câble unique sur une oreillette, idéalement connecté avec une prise jack (et pas en dur, histoire de pouvoir changer le câble).
L’un des grands avantages du P3, c’est qu’il est pliant. Un détail vraiment pratique au quotidien pour le ranger dans un sac sans qu’il prenne toute la place. B&W a eu la bonne idée de fournir un coffret pour le protéger, c’est encore mieux. Malheureusement, le coffret est un peu gros, et totalement rigide (on dirait un très grand étui à lunettes), ce qui fait perdre beaucoup de la compacité du P3.
Mais le principal avantage du P3, c’est son confort. Il se pose en douceur sur les oreilles grâce à ses coussins en tissu très doux, qui en plus portent moins chaud qu’un (simili) cuir. C’est tout simplement le casque le plus agréable à porter dans cette gamme de prix.
Etonnament, malgré une conception supra orale avec de relativement petites oreillettes, le P3 isole plutôt bien des bruits externes (il a une conception fermée), en tout cas assez bien pour pouvoir le recommander pour les transports en commun.


Performance
Une fois confortablement posé sur les oreilles et branché, ce P3 ne déçoit pas. Il offre une qualité sonore légèrement en retrait de ses excellents concurrents : beaucoup de finesse dans les aigus, mais des basses un peu renforcées qui l’éloignent de la neutralité du Focal pour le rapprocher du rendu du M1 de Philips (ça reste léger, mais c’est encore plus renforcé que chez Philips), et surtout des médiums présents mais qui manquent clairement de finesse, avec comme un voile sur les bas médiums.
Ce n’est pas mauvais, et bien des clients se suffiront de ce rendu… Mais face à Philips, et encore plus à Focal, on ne peut que regretter que B&W n’ait pas d’avantage soigné la qualité sonore.

Conclusion
Alors, que conclure sur ce casque? Sûrement que c’est celui qui ravira le plus de monde pour son confort, son côté pratique (pliable) et sa télécommande 3 boutons (cette pique est dédiée à Philips)… Les puristes du son lui reprocheront un rendu trop typé, manquant de finesse sur les médiums et un peu trop généreux en basses, alors que le grand public n’y verra que du feu, et adorera ses basses!
Finalement, pour résumer ce casque, c’est une analogie de chaussures qui me vient à l’esprit! Le P3 de Bowers & Wilkins c’est la charentaise de l’oreille : un look un peu rétro pas ultra sexy, des performances en retrait, mais un côté pratique et surtout un confort indéniable !

Les + :
+ Ultra confortable
+ Pliable
+ Boitier de transport fourni
+ Câble supplémentaire sans télécommande fourni

Les – :
- Rendu sonore inférieur à ses principaux concurrents
- Câble en Y
- Câble de mauvaise qualité qui fait des noeuds
- Boitier de transport rigide et trop gros

4 Commentaires

  1. Bonjour Marc

    Petite question, que « vaux »-t-il par rapport à un B&O Form 2 (voir Form 1).
    Est ce qu’on joue dans la même cour ou pas?
    Merci
    Ben

  2. @Blot : c’est vrai que la comparaison est pertinente et ne m’est pas tout de suite venue à l’esprit : le Form 2 à un rendu beaucoup plus naturel, et partage le côté confortable et le côté old school. Mais il ne m’a jamais paru très robuste, et soufre d’une isolation moins bonne que le P3, et d’une conception plus ancienne qui donne plus de distorsion à haut volume.

  3. Merci
    Niveau solidité pour le moment le mien tiens… bon je le trimballe pas de trop.
    Je vais essayer d’écouté ce P3 pour voir.

    ben

  4. Bonne écoute, de mon côté il faudrait que je me rafraîchisse un peu la mémoire auditive en réécoutant un Form 2…

Soumettre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>