Sélectionner une page

Cyclik relief le vélo électrique connecté en bambou made in France
Dans la série des nouvelles marques qui se lancent sur le vélo électrique connecté (voir Angell ou iWeech), voici les Lyonnais de Cyclik. Et leur premier vélo, le Relief, a beaucoup d’arguments pour se différencier. Le principal : il est fabriqué en matières végétales d’origine française! On vous en dit un peu plus.

Cyclik relief le vélo électrique connecté en bambou made in France
Matières végétales ? Et oui, comme vous pouvez difficilement le rater sur les photos du vélo, les tubes sont faits en bambou. Et le bambou ça pousse très bien et rapidement en France. Les jonctions, elles, sont faites de fibres de lin, une matière dont la France est l’un des premiers producteurs mondiaux. Le tout est assemblé en France. Vous imaginez la réduction de bilan carbone face à un cadre en alu fabriqué à Taïwan (comme 99% de la production mondiale) ? C’est énorme d’un point de vue environnemental, et c’est bon pour l’emploi si le pari est gagnant.
Le bambou c’est aussi une fibre très adaptée à un vélo de part sa souplesse. On n’atteint pas le compromis rigidité/souplesse/poids de la fibre de carbone, mais c’est sûrement l’un des meilleurs matériaux naturels pour un cadre de vélo. En équipant le Relief d’une batterie de capacité limitée (250Wh soit environ 70km en assistance faible), Cyclik permet à son vélo en bambou d’être l’un des plus légers du marché, à seulement 16,5kg, et cela sans trop sacrifier la puissance ou l’équipement puisque le moteur (au moyeu arrière) est un Ebike motion X35 de 250W et d’un couple de 40Nm, tandis que la transmission est dotée d’un bon vieux dérailleur 8 vitesses, le freinage est assuré par des disques hydrauliques et la potence accueille un support de téléphone ainsi qu’un puissant phare. Dommage que les câbles et tuyaux n’aient pas été mieux intégrés étant donné que Cyclik fabrique son propre cadre.
Cyclik relief le vélo électrique connecté en bambou made in France
En bon vélo connecté, le Relief est géolocalisé en permanence et son application offre une alerte en cas de mouvement suspect, une navigation GPS avec prévision de capacité batterie en fonction de l’itinéraire qui tient compte du dénivelé, et affiche la météo. Alors, conquis? Il reste l’addition payer, un peu élevée mais pas tant que ça étant donné la quantité de pièces et de main d’œuvre française : 3500€. A noter qu’une batterie supplémentaire peut être ajoutée façon bidon si vous souhaitez gagner 210Wh et donc quasiment doubler l’autonomie.
Cyclik relief le vélo électrique connecté en bambou made in France