Sélectionner une page

TMHK_WHISK - The Enlightened Wine Destination 2
On a parlé du Mira, de ses attraits et de tous ses restaurants (et encore, j’avais oublié de vous parler de sa pâtisserie tenue par un chef français…), alors puisqu’on a eu l’occasion de tester le Whisk, voici un petit aperçu.

Si comme nous vous passez presque un mois en Asie, un peu de cuisine européenne ne devrait pas vous faire de mal… Et pourquoi pas de la grande cuisine?
Le WHISK, c’est d’abord un cadre cosy : lumière tamisé, ambiance feutrée, tons taupe et cuivre, bougies… Comme pour le reste des espaces publics du Mira, le seul élément qui pourrait manquer est une vue sur la ville. Mais ici, ce manque est comblé par un spectacle dans, et autour de l’assiette. Le service est impeccable, attentionné et jamais guindé (plutôt difficile de trouver un service guindé ailleurs qu’en France).
Whisk test restaurant Hong Kong
Le menu dégustation, nommé Voyage, est extensible : de 6 à 8 « destinations » culinaires vous attendent. Difficile de choisir entre moment de grâce culinaire et excitation de la découverte de la ville, nous avons choisi un voyage en 6 plats, pour une parenthèse d’environ 2 heures.
Pourquoi un voyage? Car le chef, Björn Alexander, s’est inspiré de tous ses voyages pour construire une carte dépaysante.
Whisk test restaurant Hong Kon
Le menu change fréquemment, et pour ne pas avoir de doute, il est numéroté comme un logiciel : on reste dans une capitale high tech! Nous avons pu découvrir la version 4.1, le WHISK en est déjà à la 5.1. Influence majeure de sa résidence asiatique, ou goût personnel, on ne sait pas, mais ce qui signe à notre palais le voyage proposé par Björn Alexander, c’est une totale liberté de fusion entre sucré et salé. Une liberté étonnante mais toujours équilibrée.
WHISK_2014_Degustation Menu Voyage 4.1 - Germany - Beef Tartare, Nasturtium, Chives Blossom & Sour Dough


Un détail qui a son importance : les prix des vins au WHISK sont particulièrement abordables, et la carte ne s’en cache pas : à côté du prix de chaque flacon est affiché le prix moyen à Hong Kong. Le WHISK a choisi de ne pas faire les même marges astronomiques que les autres établissements de la ville, et c’est tant mieux.
Les prix des vins sont abordables : autant en profiter ! L’option « Sommelier’s recommandation » du menu Voyage complète élégamment l’expérience : les accords mets/vins sont particulièrement bien trouvés, voire audacieux. Tout comme les plats, finalement.
WHISK_2014_Degustation Menu Voyage 4.1 - AUSTRIA - Black Potato, Caviar & Sour Cream 02
Jugez plutôt : vin blanc d’Espagne pour accompagner notre étape autrichienne : « pomme de terre noire, caviar & crème aigre », Riesling Allemand associé à l’escale française : « crapaudine de betterave, foie gras, réglisse & mûres »… Mais l’explosion artistique est venue avec le détour en Suède : « Groseille, Pigeon, Gin et menthe bergamote ». Cuisson du pigeon parfaite, étonnante gelé de Gin… Le tout introduit avec l’arrivée du barman qui nous a préparé un cocktail Cupidon qui en plus d’être succulent, se mariait à merveille avec le plat.
Vous l’aurez compris, si vous êtes à la recherche d’une table à l’européenne sophistiquée à Hong Kong, le WHISK est une escale recommandée qui sent fort l’étoile Michelin.
WHISK_2014_Degustation Menu Voyage 4.1 - INDIA - Curry, Honey Eggplant, Tonka Beans & Lime Leaves