Sélectionner une page

Guy Degrenne verre dégustation Hypnotic
On savait que Guy Degrenne revendiquait un véritable savoir faire dans l’amélioration de l’expérience gustative, ça doit d’ailleurs être la seule marque « grand public » à avoir créé une ligne de couverts dédiés aux dernières tendances de la cuisine.
Quand on a été invités à contredire l’adage d’Alfred de Musset « Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse » avec Aurélien Lallemand, le sommelier maison de Guy Degrenne, on a sauté sur l’occasion d’apprendre de nouvelles choses, puisque nous avons beau apprécier le bon vin, l’œnologie n’est pas notre fort (mais on adore les beaux verres, et en plus on ne connaissait absolument pas la gamme Guy Degrenne).
Direction donc la cave Elzévir pour une dégustation originale.
Originale, puisque au lieu de déguster un vaste panel de vins, ils étaient limités à quatre :
– Reuilly blanc 2008
– Château Val Beylie 2005
– Faugères 2006
– Champagne blanc de blanc grand cru Maison Soutiran

En fait ce sont les verres que nous testions : à ces quatre vins étaient associés quatre verres de la collection Guy Degrenne. En tant qu’étalon, le vin était servi en double dans un très traditionnel ballon.
Cave Elzévir dégustation vin verres Guy Degrenne
Après une introduction sur… Les verres évidemment, où nous avons appris les noms des différentes parties du verre (la base du pied (ou plutôt la base de la jambe) s’appelle la cuvette,, l’endroit où on pose ses lèvres se nomme le buvant, etc), le test pouvait commencer.
On a donc débuté par le blanc, servi dans un verre Domaine. Côté design, désolé, mais la collection Domaine est un peu trop classique et passe partout à mon goût. On remarquera tout de même la qualité du verre, en particulier sa brillance et sa sonorité proche du cristal.
Ce qui nous a tous mis d’accord, c’était qu’effectivement, le verre avait son influence. Au nez bien sûr, le ballon ne permet pas de développer les arômes. Normal me direz-vous, on ne peut pas « aérer » le vin (le faire tourner dans le verre pour libérer ses arômes)… Oui, mais pas seulement : la forme du verre est importante pour bien développer les arômes.
En bouche, je vous avoue que j’ai été surpris : oui, j’avais l’impression de déceler un meilleur arôme sur le verre dédié. Outre sûrement un petit effet placebo, je pense que cette sensation de meilleur goût est due à l’amélioration de l’odorat permise par le verre : en effet, l’odorat influe très fortement le goût. Ainsi, le fait de mieux sentir le vin fait qu’il a meilleur goût. Pour moi, l’effet a fonctionné avec tous les verres de la soirée : à essayer chez vous : servez de la piquette dans de très bons verres (heuu… En fait non, oubliez).
Guy Degrenne verre Domaine
La dégustation se poursuit avec un rouge dans des verres Muse. Le design de ces verres est beaucoup plus contemporain, avec leur partie inférieure concave et supérieure convexe : ils font partie de mes verres préférés. Notez que j’ai aussi découvert que des gobelets assortis existaient : leur forme conique est particulièrement attrayante.

Le second rouge nous est servi dans des verres Hypnotic. Cette collection aux lignes très structurées se retrouvera sûrement sur beaucoup de tables tendances. Le verre à dégustation a clairement ma préférence : grand, particulièrement large, c’est une invitation à la découverte de grands vins. Seul souci qui m’empêche d’acheter ce type de verres : ils ne sont vraiment pas ergonomiques une fois venu le moment de les laver… (on peut aussi ajouter qu’ils occupent une place considérable dans les placards).
Guy Degrenne verre Hypnotic

Enfin, des flûtes à champagne de la collection Dandy nous ont permis de déguster l’excellent champagne (je ne peux que vous conseiller ce délicieux breuvage – avec modération… – aux notes de céréales et de pain grillé). Cette collection porte très bien son nom : classique mais avec une forme très élancée et un pied particulièrement fin, ces verres ne gagneront jamais de prix de design, mais leur élégance est à l’abri des modes.
Guy Degrenne flute à champagne Dandy

En résumé, les collections de verre Guy Degrenne valent vraiment le détour, non seulement parce que les styles sont actuels, mais parce qu’ils sont pensés pour la dégustation, et qu’en plus ils sont d’excellente qualité. La marque française se réveille en beauté, avec goût et intelligence (ils travaillent avec des chefs et des spécialistes pour créer leurs produits), ça fait plaisir!
Aurélien Lallemand

Verre dégustation Hypnotic Guy Degrenne

structure d'un verre