Sélectionner une page


Le confinement vous a déprimé? Le couvre-feu vous donne des boutons? Chez diisign on a trouvé une idée pour mettre à profit cette situation catastrophique et mettre fin à la morosité ambiante : profiter des lieux d’exception laissés libres par les touristes. Et on a jeté notre dévolu sur une pépite bien cachée du premier arrondissement de Paris : le Roch Hôtel & Spa, une pépite d’hôtel cinq étoiles complètement unique.



Niché au coeur du premier arrondissement dans la très calme rue Saint Roch, juste en face de mon restaurant de sushis préféré (j’ose donner mes adresses maintenant que je ne réside plus sur Paris), le Roch vous permet de profiter de toutes les joies de la capitales à une enjambée : visiter un Louvres vidé de ses touristes, faire du shopping dans les boutiques de luxe de la rue Saint Honoré désertées de leur clientèle russe, mais aussi traîner dans des coins plus populaires comme la rue Montorgueil et ses mille tentations : rien n’est loin!

Une fois passé la porte d’entrée, on est attiré par la salle du restaurant et on peut complètement râter la réception, cachée sur la droite… C’est évidemment ce qui m’est arrivé, et c’est voulu par Sarah Lavoine, la décoratrice désormais incontournable qui a réimaginé l’hôtel, ouvert il y a quatre ans : on n’est pas face au traditionnel barrage de réception on entre librement comme chez soi. Simple mais efficace. D’ailleurs une petite boutique Sarah Lavoine est nichée face à cette réception, si vous souhaitez acheter un des objets de la décoratrice.

L’hôtel comporte 37 chambres réparties sur deux bâtiments reliés entre eux au sol par l’espace commun réception / restaurant / bar / bibliothèque et ses jeux de miroirs. Un espace aux dimensions assez confortables mais rendues intimes par sa séparation en plusieurs espaces, très agréables à toute heure de la journée, si bien qu’en arrivant un vendredi on a croisé des télétravailleurs près de la cheminée, tandis que le samedi matin c’est une conférence de presse d’un spécialiste du Covid qui se tenait dans l’espace restaurant. Le Roch a donc réussi à devenir un vrai lieu de vie pour les Parisiens, ce que peux d’hôtels arrivent à faire.

Mais quittons un peu les espaces communs pour rejoindre notre chambre, ou plutôt notre suite bien-être… Car c’est là que le Roch fait toute la différence avec tous les hôtels qu’on a testé sur diisign : la suite est classique dans sa composition, avec une arrivée sur un espace salon qui donne accès à la chambre, à la salle de bains et aux toilettes séparées (un bon point : toutes les chambres de l’hôtel disposent de toilettes séparées, un vrai luxe à Paris). La décoration de Sarah Lavoine est clairement identifiable si vous connaissez les produits de sa marque, le résultat est chaleureux et cozy, et c’est sur l’éclairage que j’ai craqué, avec de sublimes lampes et lampadaires en laiton perforé imaginées spécialement pour l’hôtel. J’ai aussi apprécié la présence d’une enceinte bluetooth Marshall, le bureau bien doté en prises (une prise avec adaptateur international et deux USB A à portée de main) ou l’ipad qui sert d’interface pour chatter avec la réception et découvrir les services de l’hôtel. Mais alors elle a quoi d’exceptionnel cette suite bien-être ? Tout se joue dans la salle de bains : non, ce n’est pas la robinetterie au style classique ultra brillante, ce n’est pas le meuble vasque en marbre façon table un peu à la Philippe Starck, ce ne sont pas les délicats cosmétiques de la maison Codage, mais ça se joue dans l’espace douche et baignoire… Séparé par une verrière, cet espace se dote d’un petit écran tactile pour devenir… Un hammam personnel! Une trouvaille réservée à 17 suites de l’hôtel. Il suffit de l’activer, et en une grosse trentaine de minutes, la machine à vapeur a fait son travail et vous pouvez vous délasser à 50°C ou un peu plus. Vous avez déjà vu ça dans une chambre d’hôtel? Pas nous, même si on nous a déjà fait le coup du sauna sur le balcon, et surtout, c’est complètement inattendu en plein Paris!


Ce qui est aussi inattendu (mais un peu moins), c’est de trouver au niveau inférieur une piscine. Là encore, vous pourrez profiter de cette période calme pour vous sentir dans votre piscine privée. En plus de vous permettre de vraiment nager grâce à une longueur correcte et un jet de nage à contre-courant, elle dispose de deux zones dotées de buses d’hydromassage. Et n’hésitez surtout pas à passer sous la cascade qui coule sur le mur du fonds : vous aurez encore une surprise puisqu’elle donne un accès direct à un hammam ! Cet espace piscine comporte aussi une petite salle de sport bien équipée (tapis roulant, vélo, elliptique, haltères… Vous aurez de quoi perdre les quelques calories de trop ingérées dans les grands restaurants et autres patisseries parisiennes.



En ces temps chahutés, le petit déjeuner laisse tomber le buffet pour des menus variés ou une superbe sélection « à la carte » qu’on a adoré : mini viennoiseries toute fraîches, confitures artisanales, jus pressés minute, délicieux toast saumon-avocat, granola maison posé sur un fromage blanc digne d’une ferme à la campagne, fruits coupés à pleine maturité… On se régale de choses plutôt saines, et très, très gourmandes. Et le Covid ne fait pas que des malheureux puisque grâce à lui le petit déjeuner est disponible en room service sans supplément. De quoi vous faire oublier que l’on vit des heures sombres. La très cosy salle de repas se transforme en restaurant le midi et le soir. Nous ne l’avons pas testé mais la carte semble afficher des plats alléchants au rapport qualité prix à priori correct.

Bonus hivernal : un chalet en bois vient d’ouvrir sur la terrasse de l’hôtel, histoire de déguster des raclettes entre amis dans un cadre alpin! Original et dépaysant! Alors que ce soit pour vivre Paris à fond ou vivre Paris différemment, je n’ai vraiment rien à reprocher au Roch Hôtel & Spa, un superbe cocon pour une escapade parisienne.