Sélectionner une page

test cosmo vision lunettes connectées vélo avis
Cosmo Connected c’est une startup française qui s’est faite connaître avec un petit accessoire lumineux pour sécuriser vos trajets à vélo. Et comme toute startup hardware, elle a fait face à la question du produit « d’après ». Alors elle essaie des choses, avec par exemple des casques (test à venir) et ici des lunettes connectées, pour vous donner des informations pratiques sans quitter la route (ou le chemin) des yeux.

test cosmo vision lunettes connectées vélo avis
Design
Si vous connaissez MicrooLed, autre startup française, les lunettes Cosmo Vision vous rappelleront sans doute quelque chose puisqu’on reconnaît facilement le module de projection Oled de la marque, que l’on trouve déjà dans différentes lunettes connectées. La surface intérieure des verres est semi réfléchissante pour permettre un contraste maximal de l’afficheur OLED. Les verres quand à eux sont photochromiques : ils réagissent aux ultraviolets pour se foncer quand il y a du soleil, et redevenir clairs (avec un peu de délai) quand il n’y en a plus.
La monture semble réalisée en impression 3D (ce qui laisse penser que Cosmo Connected n’a pas l’ambition de vendre énormément de lunettes), et les verres sont maintenus par le milieu, ils sont libres de la monture, qui se sépare des verres sur les côtés, ce qui contribue à la fois à donner un look sportif à l’ensemble et à une bonne aération, pour éviter la buée.

Le centre de la monture fait très épais, et c’est assez normal puisqu’il regroupe un bouton invisible, la batterie, l’électronique et un capteur de mouvement. D’un côté c’est une prouesse d’arriver à caser tout ça dans un aussi petit espace, mais de l’autre ça fait des lunettes assez inélégantes. Constatez le par vous-même, on n’est clairement pas au top du style.

Un détail qui n’en est pas un : les Cosmo Vision ne sont pas disponibles avec des verres correcteur, et il est impossible de les porter par dessus des lunettes de vue. Par conséquent, si vous êtes porteur de lunettes, ce produit ne vous est pas destiné. Ah, et puisque l’affichage se fait via un module Oled sur le verre droit, ça ne marche pas si vous êtes borgne de l’œil droit et que vous lisez ces lignes. C’est plus rare mais je préviens!
test cosmo vision lunettes connectées vélo avis
Performance
Une fois les lunettes allumées via un appui sur le bouton central invisible (c’est un peu déroutant de n’avoir aucun retour sur le fait que la commande est prise en compte ou pas, mais tant qu’il y a de la batterie, le voyant de mise en marche s’allume assez vite et on voit qu’on a bien allumé l’engin), il faut vérifier que l’application Cosmo Connected est bien appairée, et on peut configurer différents affichages sur les 2 lignes disponibles. Mais le plus fun c’est que ces affichages peuvent se choisir par balayage de la main devant le verre gauche des lunettes! Ce serait parfait si ça marchait à tous les coups, hélas chez moi cette fonction était plutôt capricieuse.
L’affichage est lui toujours très visible, dans un coin du regard, en jaune, que ce soit dans la pénombre où, grâce à un capteur de luminosité, il n’est pas trop violent, ou en plein soleil où tout reste parfaitement clair et net. Comme toujours avec ce genre de lunettes, il ne faut pas s’attendre à pouvoir afficher des éléments partout dans son champ de vision, la zone d’affichage reste très restreinte, mais pour les quelques informations disponibles, c’est suffisant, assez proche du regard pour ne pas avoir à chercher mais pas au centre de la vue pour ne pas gêner.
test cosmo vision lunettes connectées vélo avis
PArlo,ns des fonctionnalités : l’affichage du GPS est clairement la fonction la plus intéressante : les lunettes vous affichent l’instruction de direction et même le nom de la rue à prendre. Hélas pas de réalité augmentée ici, juste une indication de distance avant l’intersection, à l’ancienne. Mais le plus handicapant je pense est que le GPS ne fonctionne que via l’application Cosmo. Vous ne pourrez pas utiliser votre application favorite comme Google Maps, Apple Plans ou des applications plus dédiées au vélo. Et si l’application Cosmo « fait le job », elle vous décevra sûrement pour sa faible connaissance de points d’intérêts : il faudra les adresses des lieux où vous voulez aller, pas seulement leur nom.
Le reste des fonctions est assez superflu : vitesse instantanée, distance parcourue, chronomètre, dénivelé. C’est rigolo d’avoir ce genre d’infos sous les yeux en permanence si on est en pleine recherche de performance, mais clairement, il est difficile de justifier de dépenser 489€ pour si peu.

La bonne nouvelle vient de l’autonomie : malgré leur poids plume, ces lunettes tiennent à peu près les 12h annoncées, de quoi ne pas vous lâcher si vous faites une journée dans la peau d’un coursier à vélo!
test cosmo vision lunettes connectées vélo avis
Conclusion
Après ce test, on ne peut que se dire que pour le moment, les Cosmo Vision sont un simple gadget, onéreux de surcroit. Si l’affichage du GPS devant vos yeux est une bonne chose, il faut avouer que le cycliste moyen ne passe pas sa vie avec un GPS en fonctionnement et donc investir dans ces lunettes pour cette seule fonction semble déraisonnable (sauf si vous êtes livreur à vélo, à la limite, mais dans ce cas vous n’avez sûrement pas envie de mettre presque 500€ dans un gadget). Et qui dit GPS + lunettes dit qu’une fonction de GPS en réalité augmentée créerait un effet waouh bien plus apte à pousser les gens à la dépense. C’est bien le souci de ces lunettes : trop limitées en capacité d’affichage, trop limitées en fonctionnalités, elles restent un gadget. Mais si Cosmo développait un peu son application pour offrir des fonctions plus utiles, il y aurait peut être un peu plus d’intérêt à ces lunettes. J’imagine par exemple un affichage de la personne qui appelle sur votre téléphone, un affichage du titre en cours de lecture (mais pour ces usages je rappelle qu’il est interdit de circuler à vélo avec un casque audio sur les oreilles en France), voire un affichage défilant des derniers SMS reçus (là encore c’est mal quand même, mais vous gardez les yeux sur la route…) En résumé, ces lunettes pourraient en faire plus, mais si elles en faisait plus, il y aurait rapidement un législateur pour chercher à interdire certaines fonctions… Tout ça me laisse songeur sur le potentiel avenir de la réalité augmentée à vélo…

test cosmo vision lunettes connectées vélo avis

Les + :
+ Très légères et confortables
+ Affichage très lisible
+ Autonomie supérieure à 10 heures
+ Verres photochromiques

Les – :
– Style peu élégant
– Matériaux peu qualitatifs
– Fonctionnalités limitées
– Guidage GPS uniquement par l’application Cosmo
– Pas de version pour porteurs de lunettes
– La reconnaissance de mouvement ne fonctionne pas toujours