Sélectionner une page

Apple Airtags test review
Des balises Bluetooth pour retrouver ses objets, on en a vu passer des tonnes (ici ou ). L’Airtag rebat les cartes du domaine en profitant du maillage incroyable des iPhone qui sont utilisés partout dans le monde. Test du plus petit produit d’Apple.

Design
Comment ne pas reconnaître que l’Airtag est la réduction des grands principes de design Apple dans un minuscule objet d’à peine plus de 3cm de diamètre? C’est tout blanc d’un côté, et personnalisable via une gravure laser, de l’autre côté c’est en aluminium poli miroir rayé dès les premières minutes, c’est plus compact que toute la concurrence, et alors que tout le monde a mis un trou pour passer un anneau porte-clé sur ce genre de bidules, Apple a préféré un design monolithique pour vous permettre d’acheter des accessoires pour le même usage!
Toujours est-il que via sa compacité, cet balise peut se placer presque n’importe où, mais son épaisseur et son aspect bombé lui interdiront les portefeuilles les plus fins.
Test Apple Airtag review
Chose incroyable pour un produit Apple : pas de batterie inamovible dans un corps plein de colle pour jeter le produit dans 4 ans (oui, AirPods, vous m’avez bien entendu), mais une simple pile bouton CR2032 à laquelle on accède sans aucun outil en dévissant le corps avec le doigt. Je n’avais pas vu une telle simplicité depuis la batterie de mon MacBook Aluminium de 2008!

Mais il y a une autre preuve du design Apple dans ce gadget : le souci du détail de la marque se cache dans le haut parleur : alors que la concurrence a glissé un vulgaire buzzer piézoélectrique dans ses balises, Apple utilise la coque en plastique tout entière comme un haut parleur : au centre de l’engin, une bobine actionne un aimant collé sur la coque blanche. Au final ça permet d’avoir un meilleur son que la concurrence, et ça peut aider à localiser l’AirTag.

Performances

L’Airtag d’Apple est le tout premier dispositif de tracking Bluetooth qui permet de vraiment s’affranchir de la portée de 10m du Bluetooth, puisque vous pouvez localiser cette balise n’importe où dans le monde, à condition qu’un possesseur d’iPhone passe à proximité… Et vu qu’il y a plus d’un milliard d’iPhones dans la nature, vous profitez d’une localisation proche d’un GPS! C’est vraiment un saut qualitatif par rapport aux Tiles et autres Wistiki qui eux aussi proposaient un système du même type… Sauf qu’il fallait compter sur la communauté de chacun de ces appareils et sur iPhone, il fallait que l’application soit active. Donc en gros ça ne pouvait pas marcher (sur iPhone un peu par la faute d’Apple).

Pour tester l’AirTag hors de portée Bluetooth, je n’ai pas eu à attendre très longtemps puisque j’ai très vite laissé mon portefeuille (où j’ai mis l’AirTag) dans ma veste dans ma voiture sur le parking de mon bureau (situé complètement hors de portée de Bluetooth de mon iPhone), sans même le faire exprès… Dans cette situation loin d’être idéale (la voiture agissant comme une cage de Faraday), mon portefeuille était localisé en bord de la rue qui longe le parking. Une erreur d’environ 20 mètres, mais assez pour aller dans la bonne zone et activer l’utilisation de la puce U1 ou du haut parleur si ce portefeuille avait vraiment été perdu. Cette localisation est la preuve que des iPhone situés dans les voitures qui passaient dans la rue ont envoyé la localisation de la balise au réseau Localiser d’Apple. Ca marche, et c’est super simple. Du Apple. Et je ne vous ai même pas parlé de l’installation initiale où l’engin est reconnu directement en l’approchant de son iPhone.

Du côté de la localisation précise via la puce U1, qui utilise une longueur d’onde différente pour autoriser la recherche à quelques mètres, je dois vous avouer que j’ai été un peu déçu. Déjà, la flèche affichant l’endroit où se trouve l’Airtag n’apparaît chez moi qu’une fois sur 5 environ, alors que la distance approximative est toujours bien affichée (sur iPhone 11). Ensuite, et ça vous vous en doutez sans avoir besoin de tester, ça reste assez gadget car on a à peu près les mêmes performances de recherche en faisant sonner l’Airtag. Mais ça peut dépanner, alors pourquoi pas.

L’Airtag dispose d’une antenne NFC qui permet de l’identifier avec n’importe quel mobile (Androïd inclus), on arrive alors sur un lien unique à chaque AirTag sur le site d’Apple, et si vous l’avez noté en mode perdu, et bien la page affichera votre numéro de téléphone pour que l’inconnu(e) de l’AirTag puisse venir à vous.

Enfin, notons qu’Apple ouvre le système localiser à des marques concurrentes, à la condition que Localiser soit le seul protocole reconnu par l’appareil (en gros Tile et Wistiki ne sont pas contents parce qu’ils ont développé leur réseau, les autres ne verront pas ça comme un souci). Chipolo va sortir un concurrent de l’AirTag avec une fonction qui permet de faire sonner son iPhone si c’est lui qu’on a perdu (mais pas de puce U1, encore une exclusivité Apple pour quelques mois), VanMoof a déjà sorti ses vélos compatibles (avec un faible gain au final puisque les vélos du constructeur hollandais étaient déjà localisés par GPS)… Restent les fabricants de tout le reste, et pourquoi pas de télécommandes, d’écouteurs ou de… lunettes! (oui bon pour ce dernier objet il faudrait de la place).
Conclusion
De part sa libération complète de la contrainte du Bluetooth, l’Airtag est supérieur à tout autre trackeur Bluetooth disponible actuellement, avec l’avantage d’être le plus petit (et l’inconvénient de devoir recourir à des accessoires si vous voulez l’accrocher à quelque chose). Il ne remplacera pas certains trackeurs GPS spécialisés comme ceux que l’on cache dans les voitures étant donné qu’il a été conçu par Apple pour ne pas permettre un suivi discret, mais pour les têtes en l’air qui perdent tout, c’est un nouvel horizon qui s’ouvre. Mais le plus excitant dans l’affaire, ce n’est pas l’Airtag, c’est l’ouverture de la plateforme Localiser d’Apple à d’autres fabricants. La « constellation » Localiser débute à peine. Et si vous trouvez que les AirTags sont chers, surveillez le pack de 4 chez Amazon, il a déjà été bradé à 100€.

Les + :
+ Localisation partout dans le monde via les iPhones à proximité
+ Très compact, le plus compact des dispositifs de ce type
+ Pile CR2032 standard remplaçable sans outil, avec une autonomie d’au moins 1 an
+ Localisation précise via puce U1, mais ça reste un peu gadget
+ Un AirTag se signale s’il vous suit sans consentement

Les – :
– Pas plat, il ne rentrera pas dans les petits portefeuilles
– Pas compatible Androïd
– Pas d’alerte programmable du type « si je m’éloigne de plus de 10m »
– Pas bidirectionnel (un bouton sur l’Airtag pour faire sonner son téléphone)
– Pas utile contre le vol puisque l’AirTag signale sa présence