Sélectionner une page

On est en 2021 et les fauteuils roulants ressemblent toujours à des objets archaïques beaucoup trop encombrants et peu pratiques… En attendant que les exosquelettes rendent obsolète ce vestige d’un autre temps, le designer Andrea Mocellin a travaillé sur la question et propose Revolve Air, une solution élégante de fauteuil roulant qui se plie… Grâce à des roues pliantes.


Le principal élément de gain de place de Revolve Air repose donc sur des roues aux pneus pleins dotées d’un système de pliage qui se rapproche d’un parapluie dans sa simplicité, un projet qui a nécessité des dizaines de prototypes avant d’arrivr à sa forme définitive. Le designer a ensuite eu l’idée d’adapter ces roues pliables à ceux qui en avaient le plus besoin : les personnes en fauteuil. Une fois pliée, les roues peuvent se loger dans une « coque » qui n’est autre que l’assise du fauteuil roulant.

Si l’idée est excellente, on peut voir qu’il reste du développement derrière l’objet, car par exemple la liaison entre l’axe des roues et le fauteuil semble particulièrement fragile sur le prototype, et le concept de tiges qui s’emboitent entre elle n’inspire pas la fiabilité.
Dans sa communication, Revolve Air cible principalement les déplacements en avion, avec des avantages comme le format plié qui est compatible avec les bagages à main (plus de longue attente au retrait des bagages, et plus de fauteuils roulants abimés), mais il y a plein d’autres situations où cette invention pourrait rendre service, comme en voiture par exemple, où on pourrait se passer de systèmes de rangements sur le toit particulièrement encombrants et inélégants.
Seule limitation à l’heure actuelle : la partie siège a tient plus du strapontin que de la lounge chair… Ce qui risque de limiter l’usage prolongé. Le designer a pensé au souci et affiche son produit plus comme un fauteuil de complément en location courte durée pendant des déplacements que comme un remplaçant au fauteuil classique.
Un projet à suivre (sur Revolve-wheel.com), car du concept au produit il reste encore du chemin.