Sélectionner une page


Si vous avez un jour « liké » diisign sur Facebook, et si vous faites partie des gens qui consultent encore ce réseau social, vous aurez peut-être remarqué que les nouveaux articles n’apparaissent plus dans vos actualités. C’est Facebook qui l’a décidé, mais c’est parce que je ne voulais pas tracker mes lecteurs… Petite explication.



Parlons d’abord un peu de technique, mais rien de compliqué.

Il y a sur beaucoup de sites la possibilité de « liker » du contenu, ce fameux pouce levé emblématique de Facebook. Vous imaginez que c’est juste un bouton sympa qui affiche sur votre mur que vous avez aimé un article ? Déjà rien que ça, ça implique plein de choses pas très sympa au niveau de la vie privée, mais non, ce n’est pas que ça.
La présence du pouce sur un site implique plein de choses, dont principalement ces deux points :
– Vous restez connecté à Facebook en consultant ce site tiers
– Facebook trace tous vos faits et gestes sur ce site tiers, pas seulement ce que vous « likez » (pages consultées, liens cliqués, achats réalisés et j’en passe, tout est aspiré par Facebook).
On peut clairement parler de logiciel espion profitant à Facebook dans la majorité des sites, et en plus ça ne rapporte pas grand chose au site! Le pire dans tout ça, c’est que sur la grande majorité des sites, si vous refusez la collecte de données RGPD via le petit bouton de refus qui va bien, rien n’est désactivé au niveau du logiciel espion de Facebook, et donc même si le site que vous visitez ne collecte pas de données, Facebook continue de tout aspirer! Magique, et désormais illégal en Europe.

J’avais comme tout truc à la mode ajouté le pouce Facebook sur diisign.com vers 2010 ou 2011. Prenant conscience des problèmes générés par ce bidule et de l’absence d’intérêt réel (ok, ça me faisait une petite visibilité supplémentaire via vos likes, mais diisign n’a jamais été dans la course à l’audience), je l’ai retiré vers 2014-2015.

Ensuite, pour s’afficher sur Facebook, il y a un petit plugin qui fait le lien entre Facebook et WordPress, le CMS de diisign, le « moteur » qui fait que tout marche sur ce site.

Et bien Facebook a décidé dans ses conditions générales qu’on ne pouvait pas faire fonctionner un plugin affichant du contenu d’un site qui n’est pas équipé de son module d’espionnage. Donc les publications diisign.com ne s’affichent plus chez les followers de la page Facebook.

Étant donné ce qu’est devenu Facebook, je ne vais pas me battre pour créer un semblant d’activité sur ce réseau (déjà que diisign.com n’est pas un site très actif), et je vous invite à vous désinscrire de ce réseau pour empêcher la récupération de vos données par un site qui n’offre au final pas grand chose d’utile. La page diisign continuera d’exister (pour préserver l’utilisation du nom diisign par des tiers), mais n’espérez plus de surprises, cadeaux ou contenu exclusif sur ce support. Le seul tracker restant désormais sur diisign.com est celui de Google Analytics, mais là encore je cherche une solution moins intrusive car je n’ai pas besoin de 90% des données collectées.