Sélectionner une page

Gogoro Eeyo 1
On connaissait Gogoro pour ses scooters électriques simples et stylés et surtout très abordables, mais en 2020 le 2 roues à la mode, c’est le vélo électrique. Alors Gogoro a imaginé un vélo ultra simple, très stylé… Mais pas abordable. L’engin est particulièrement léger, parce que 100% de la partie électrique est concentré dans le moyeu arrière.

Gogoro Eeyo 1
Commençons par le vélo : prenez le Metropolitan Bike de Rizoma, avec cette structure emblématique sans barre centrale mais une architecture plus « sloping » (la barre supérieure assez inclinée vers l’arrière) pour convenir à un peu plus de morphologies et surtout un peu moins de courbes, gardez le carbone pour un poids total de seulement 11,9kg tout compris. Côté équipement on a le droit à une courroie carbone Gates à la place de la chaîne, ainsi qu’à un frein à disque mécanique à l’avant et un V Brake à l’arrière. Pas de place pour un frein à disque à l’arrière à cause du gros moyeu contenant toute la partie électrique.

Quand on dit tout, c’est tout : moteur bien sûr, mais aussi batterie et électronique pour se connecter à son smartphone vu qu’aucun bouton ou affichage n’est accessible. Cette compacité ne va pas sans inconvénient : la batterie est limitée à 123Wh. Mais Gogoro annonce qu’ils ont travaillé au maximum sur le rendement du système qui doit pouvoir offrir 60km d’autonomie en mode sport (oublions le mode éco et ses 88km annoncés, jamais très utile sur un vélo de ce genre sans passage de vitesse).
La recharge est aussi innovante : pas de prise cachée dans le moyeu mais un système à induction à clipper, ou, plus original, un support qui charge le vélo tout en le gardant debout. Si ce système de charge est très pratique pour garder un moteur bien scellé, on regrettera qu’il diminue forcément le rendement de la charge, ce qui n’est pas très écologique.
Enfin, le moteur se bloque quand l’utilisateur s’éloigne… Ne vous affolez pas, cette fonction est tout simplement interdite en Europe (pour éviter qu’un moteur se bloque par erreur à pleine vitesse).

Vous l’aurez compris, le Eeyo 1 sert avant tout de vitrine pour sa « smart wheel » que Gogoro va rendre disponible aux autres fabricants de vélo. Et cette vitrine coûte la modique somme de 3999€ (ou 4699€ dans sa version S où la tige de selle et le guidon sont eux aussi en carbone)… Normal pour un vélo tout carbone (le Rizoma cité en début d’article vaut plus de 3000€ et il n’est pas motorisé).