Sélectionner une page

Roborock S4 test essai review

Alors que le californien Neato D5 Connected coulait des jours paisibles en tête des meilleurs aspirateurs robot que j’ai pu tester tout en s’endormant un peu sur ses lauriers avec une gamme qui évolue trop tranquilement, l’Empire du Milieu fourbissait ses armes, avec Roborock qui attaque fort. Voyons ce que la marque sait faire avec son S4.

Roborock S4 test essai review

Design

Ca fait longtemps que l’aspirateur robot a un design figé, quel que soit la marque : un grand disque plat, d’environ 35 cm de diamètre pour un peu moins de 9 cm de haut sur ce Roborock. Certains tentent l’originalité comme Neato qui met une face avant plate (qui permettrait d’économiser de la place au sol une fois parqué, mais non, il se charge par la partie courbée!) ou Dyson qui a fait un aspirateur au diamètre beaucoup plus restreint que la concurrence (bien pour passer entre les pieds de chaise) mais aussi plus haut (pas bien pour passer sous les meubles hélas). Roborock n’a pas cherché à faire dans l’originalité, et donc on a un Roborock S4 qui est un rond parfait de XXcm, avec un petit rond en protrusion à l’avant pour loger un télémètre, et un bac à poussière qui se change sans retourner l’engin, simplement en soulevant le capot qui occupe la majorité de la surface de l’engin.

Pas d’écran, le robot étant connecté, juste deux petits boutons suffisent. Sous le capot, on accède à un tout petit bac à poussière pas trop mal foutu mais qui est ouvert quand on le détache, donc attention à ne pas remettre de poussière partout.

Sous le robot, c’est la largeur de la brosse principale (en poils et lames caoutchouc) qui choque un peu : avec un peu moins de 17cm de large, elle fait la moitié du diamètre du robot, ce qui est vraiment peu, le robot aurait donc pu être plus petit…

Roborock S4 test essai review aspirateur robot

Performance

Si vous avez peur de la puissance chinoise, évitez d’acheter ce Roborock : avec son télémètre laser, l’engin est capable de réaliser une cartographie ultra précise de votre intérieur, positions des pieds de chaise comprises, et encore plus puisqu’il a réalisé un début de cartographie de ma terrasse en « regardant » via les baies vitrées! Vous êtes prévenus, Xi Jinping saura désormais où est votre canapé! 

oborock S4 test essai review aspirateur robot

Plus sérieusement, cette cartographie parfaite permet au Roborock S4 de se déplacer à la perfection chez vous. Et il n’est pas du genre à laisser des zones non aspirées : mes tabourets de cuisine ne lui permettent pas de passer dans le sens longitudinal (pieds trop rapprochés) alors que ça passe dans le sens latéral. Il a donc réussi à se frayer un chemin à travers les 16 pieds pour aspirer toute la surface sous la table sans jamais rester bloqué, ce que peu de robots avaient réussi avant lui.

oborock S4 test essai review aspirateur robot

Mais le mieux avec une cartographie aussi précise, c’est que vous pouvez dessiner des zones bien définies où le robot ne doit pas aller. Adieu stupides barrières avec leurs bornes disgracieuses et leurs piles! Le robot sait où il est, il connaît les zones où il doit aspirer et celles qu’il doit oublier… C’est l’idéal, vous pouvez oublier les bornes ou câbles physiques (et à piles) de certains robots, et surtout vous pouvez laisser des âbles traîner, il suffit d’exclure la zone (car ce Roborock a tendance à bien s’emmeler les brosses dans les câbles).  Cerise sur le gâteau, on peut tracer une zone même après avoir lancé le nettoyage (si vous avez oublié un truc qui traîne au milieu du salon en partant…) et en plus, le robot sait conserver la mémoire de différents étages! C’est clairement un superbe gage de sérénité pour aspirer là où il le faut et là où le robot ne va pas se coincer, et donc une fonction qui permet de lancer le robot plus souvent quand on est absent, c’est à dire au meilleur moment! Enfin, le Roborock sait enregistrer plusieurs cartes, ce qui veut dire que vous pouvez le faire changer d’étage chez vous sans souci, il se souviendra des zones d’exclusion (et même des pièces si vous souhaitez ne nettoyer qu’une pièce), il suffira simplement de sélectionner la bonne carte dans sa mémoire avant de lancer le nettoyage : c’est vraiment bien foutu!.

oborock S4 test essai review aspirateur robot

Les pieds de table de type traineau sont franchis (non sans mal tout de même), ce qui est plutôt rare.
Enfin, 4 modes de nettoyage sont proposés, avec des modes vraiment agréables à l’oreille comme l’équilibré et le silencieux (les deux plus bas), alors que l’efficacité de nettoyage reste correcte.
Note importante : avec son télémètre laser, le Roborock S4 peut opérer dans le noir complet, un plus par rapport aux systèmes par caméra (qui deviennent rares).

oborock S4 test essai review aspirateur robot

Conclusion

J’aurais envie de vous dire que les Californiens de Neato sont meilleurs ou que les anglo-singapouriens (on ne sait plus trop) de chez Dyson explosent tout… Mais non, Roborock a réussi à offrir un robot aspirateur à la fois efficace (même si ce n’est pas le plus fort côté aspiration), plutôt silencieux (son bruit n’est pas trop fort et sans sifflement strident) et avec une navigation proche de la perfection (les zones d’exclusion que l’on peut simplement dessiner sur la carte sont un vrai plus pour l’utiliser en votre absence)… Et tout ça, il le fait pour environ 100€ de moins que la concurrence la plus proche avec un prix public de 415€… Et si vous voulez des sols encore plus propres, sachez qu’une version avec serpillère (le S5 Max) vient de sortir pour environ 150€ de plus (du coup ça me donne bien envie de le tester!). On aurait pu penser que ce prix se paie par une batterie modeste, mais même là-dessus, j’ai rarement vu un robot aussi endurant, ce qui veut dire que vous ne devriez pas avoir à changer de batterie avant plusieurs années.

oborock S4 test essai review aspirateur robot

Les + :

+ Rapide et efficace
+ Enorme autonomie, ce qui est un gage de rapidité mais aussi de durée de vie
+ Force d’aspiration correcte même sur moquette
+ Excellente cartographie des pièces, et mémoire de plusieurs étages
+ Zones d’exclusion à dessiner directement sur la carte, possible même robot en cours de nettoyage
+ Mémoire de plusieurs étages, pratique pour les zones d’exclusion!
+ Bruit faible et supportable dès le mode « équilibré »
+ Base de rechargement assez discrète avec de la place pour cacher le câble
+ Existe aussi en blanc

Les – :

– bac à poussière un peu trop petit
– bac à poussière ouvert quand on l’extrait du robot
– la brosse aurait pu être plus large (ou alors le robot plus compact)

oborock S4 test essai review aspirateur robot