Sélectionner une page

Cupra Ateca
Depuis la sortie de l’Ateca, SEAT a officiellement libéré ce qui n’était qu’une finition sportive en une marque à part entière. Et forte de ses ventes qui explosent, la marque espagnole se donne les moyens de ses ambitions avec très prochainement un véhicule propre, le formentor… Mais pas seulement. Suivez-moi dans la découverte de la marque, pour le coup sur les bords du Lac de Côme, c’est mieux quand on se veut « sportif et lifestyle ».

Cupra Formentor

Cupra côté automobile

On l’a dit, si vous voulez une Cupra aujourd’hui, vous n’avez pas trop le choix : un Seat Ateca qui devient un Cupra Ateca, ça veut d’abord dire 300 chevaux sous le capot, grâce au 4 cylindres TSI de 2L du groupe Volkswagen, un excellent moteur doté de 400Nm de couple et d’une sonorité agréable (pas sûr qu’il ne soit pas aidé par un système distillant un peu de bruit dans les hauts parleurs de l’habitacle, mais on va quand même dire qu’on est content de son ronronnement). Avec une telle cavalerie, les accélérations sont onctueuses et malgré le physique de déménageur de l’Ateca, le SUV pourra se tirer sans peine de toute situation compliquée via un tout petit appui du pied droit. La prise en main que j’ai pu faire sur les routes italiennes est restée très limitée, mais clairement, ce SUV m’a donné un excellent ressenti, entre sa pêche en mode sport et sa docilité en mode confort, le tout avec une suspension qui s’adapte au mode choisi.
Cupra Ateca essai test review
Au niveau style extérieur, le Cupra Ateca se distingue bien de son homologue Seat via des détails de bad boy : suppression des chromes, détails cuivrés (comme les jantes optionnelles en finition cuivre, uniques sur le marché), calandre méchante et bouclier spécifiques. Je dois vous avouer qu’une fois qu’on a vu la version Cupra, on n’a plus vraiment envie de prendre un Ateca en version Seat!


A l’intérieur par contre le charme Cupra disparaît : à part le logo de la marque sur le volant, rien ne distingue cet engin de sa version plus mainstream. C’est dommage, mais du coup c’est un positionnement intéressant : on n’est pas chez un constructeur qui se dit « premium » parce qu’il y en a trop sur le marché, et pour ça les Allemands trustent toujours les premières places. Alors on est sur un positionnement que je qualifierais de « Latin » : une ligne extérieure expressive (plus expressive qu’un premium allemand justement), un moteur très puissant, et un intérieur « bien mais pas top ». Le résultat, c’est de la puissance accessible, avec une bonne gueule. On est dans un positionnement sportif assez similaire à Alfa Roméo ou Abarth (sauf que la gamme Abarth est trop limitée pour être une concurrente).

Mais si vous n’êtes pas pressé, c’est en 2020 que Cupra aura son modèle entièrement distinctif avec le Formentor, dont le concept nous a été présenté sur les rives du lac de Côme par le directeur du design, Alejandro Mesonero-Romanos. Ici, plus aucun lien de parenté apparent avec Seat (à voir pour l’intérieur), et des lignes plus courbées qui donnent un look athlétique mais sans agressivité prononcée, avec une poupe particulièrement réussie. Seuls les anti-brouillards avant sont à mon avis superflus et l’extracteur arrière pourrait être un peu moins prononcé… Mais attendons la version de série pour se faire un avis définitif!
Cupra Tavascan sur francfort 2019
Mais ce n’est pas tout : Cupra a d’ores et déjà annoncé le Tavascan, son concept de SUV électrique qui sera présenté au grand public cette semaine à Francfort. Les lignes de force de la marque commencent à dessiner une gamme intéressante, mais à 100% composée de SUV. Un choix de raison vu le succès de cette silhouette, mais un choix contestable pour l’aspect sportif et les consommations.

Cupra en dehors de l’automobile

Pas beaucoup de voitures aux catalogue ? Pas grave, Cupra se veut être une marque lifestyle qui dépasse l’automobile. Comme Seat, on parle plus de mobilité que véritablement d’automobile, car on sait que les mobilités vont se diversifier. Alors le catalogue de Cupra accueille des produits élégants qui n’ont rien à voir avec les simples goodies frappés d’une marque automobile que l’on voit trop souvent chez les constructeurs.
Cupra lifestyle products
Pour le moment, vous avez le choix entre une gamme de superbes lunettes de soleil à l’esprit vintage automobile (les caches en cuir contribuent énormément au look) signée L.G.R. (une marque italienne particulièrement tendance), et une gamme de maroquinerie signée Trakatan… Vous ne connaissez sûrement pas Trakatan : cette maroquinerie de Turin est du genre confidentielle et produit des sacs et accessoires en cuir haut de gamme. Et oui, pour la maroquinerie, on oublie l’Espagne et on part directement dans LE pays du cuir. Et quitte à travailler pour Cupra, la maison Trakatan a travaillé sur un sublime cuir cuivré, pas forcément facile à sortir tous les jours (surtout pour un homme), mais tellement raccord avec les détails de l’Ateca!

Sur cette session de découverte de la marque, c’est un élément qui m’a frappé : alors que Seat se veut espagnole, Cupra semble ne pas chercher d’attache territoriale et chercher ce qui lui plaît dans différents pays latins, avec derrière elle le sceau de la qualité allemande apposé par son rattachement au groupe Volkswagen. C’est dans ce contexte que nous avons eu l’occasion de visiter la manufacture de tissus Mantero, une maison qui travaille pour les plus grandes maisons de luxe, de Balenciaga à Chanel en passant par Louis Vuitton. Les créations, sublimes, s’appuient sur une histoire plus que centenaireUne maison italienne basée à Côme. Et si Cupra devenait tout simplement synonyme du meilleur rapport qualité/prix, sans contrainte d’origine ? Une affaire à suivre…