Sélectionner une page


Kartell, c’est la marque du mobilier en plastique signé par des grands designers (avec Philippe Starck qui est responsable de l’explosion de la marque grâce à des icônes comme La Marie et surtout Louis Ghost). Mais en ces temps où le plastique n’a plus bonne presse (à moins qu’il soit récupéré du milieu des océans), il fallait que la marque se réinvente. Sauf qu’ils ont réussi à manier le bois presque comme du plastique !


Aboutissement des travaux sur la « Woody Family » présentée au salon du meuble de Milan en 2018, la collection Smart Wood, c’est son nouveau nom, se compose de deux fauteuils, d’une chaise, d’un ottoman et d’une petite table basse. Le concept est toujours le même : une « feuille » de bois est cintrée à l’extrême en 3D (vertical et horizontal), posée sur un piètement métallique minimaliste. Il s’agit en fait de bois coupé en tranches extrêmement fines, mouillées, formées (les feuilles de bois sont à ce moment flexibles comme du tissus) puis séchées (une fois sec, le bois reprend sa texture et sa rigidité). Du contreplaqué à la mode nanotechnologies.
Le résultat est une n’a rien à envier aux créations en fibre de verre de Charles et Ray Eames dans ses formes voluptueuses et sensuelles. Comme le veut la coutume chez la maison Kartell, c’est Philippe Starck qui signe la collection. « Je voulais créer des sièges en bois en n’utilisant qu’un minimum de matière. Il y a 20 ans, on pouvait courber le bois de deux centimètres, puis de cinq, de six, etc. Je voulais le courber de trente-cinq centimètres… Chaque année, j’ai gagné un centimètre ! Pour sortir la gamme Smart Wood, il a fallu inventer une technologie qui n’existait pas. »
Kartell Q Wood
La marque propose ainsi des meubles plus respectueux de l’environnement : « Cette collection inaugure un nouveau chapitre dans l’histoire de Kartell. Faisant partie du projet “Kartell loves the planet”, ce dernier a comme objectif de valoriser toutes les bonnes pratiques en termes de durabilité pour un processus de production et d’utilisation de matières premières recyclables et à faible impact environnemental. »
Kartell Smart Wood K Wood
Les prix restent abordables si l’on prend en compte la technicité des produits : à partir de 426€ pour la chaise P/Wood (P pour Princess) en hêtre et jusqu’à 1712€ pour le fauteuil K/Wood (K pour King) en frêne foncé et assise en cuir (oui, du cuir, on sauve la planète chez Kartell, pas encore les animaux).