Sélectionner une page

Isle of Eriska
Vous voulez encore du test de chateaux sur diisign.com? Ca tombe bien, je peux vous parler d’un autre domaine incroyable, en Ecosse cette fois : Isle of Eriska. Un chateau isolé sur une île : le paradis ? On aurait pu y croire, mais finalement ça aura été une déception.

Arrivé sur l’ile d’Eriska après avoir franchi un pont pittoresque, vous ne voyez que de la végétation. Ce n’est qu’après quelques centaines de mètres sur une route trop étroite pour que deux voitures se croisent que vous découvrez le château dans son écrin de verdure.
isle of Eriska
Première déception à l’arrivée, on s’arrête devant l’hôtel en même temps que d’autres clients. Serais-ce nos tête de jeunes? Notre Audi A1 face au BMW X3 des autres clients? Notre tenue plutôt en mode « randonnée sous la pluie » face au look « gentleman farmer » des autres clients? Ou tout simplement parce que nous ne sommes pas des habitués? Toujours est-il que deux majordomes entourent la BMW en faisant des courbettes et en aidant les passagers à décharger leurs valises, tandis qu’ils nous ignorent royalement. Nous approchons de l’entrée du château, et là, un majordome se presse pour nous faire barrage et nous jette, dédaigneux : « you need a reservation to be here, sir ».
« We’ve got a reservation », lui réponds-je directement. Déception visible dans le regard de ce gentleman, mais il me conduit tout de même à l’intérieur du château où tout est dans son jus, armures en place et cheminée en fonction. Un manoir écossais digne d’un James Bond.

Chaque chambre est complètement unique puisque son plan est dicté par la morphologie du château, et leur décoration traditionnelle a plutôt bien vieilli, dans un genre cosy avec profusion de tissus. Nous avions une très grande entrée donnant sur une salle de bains, une toilette séparée, et au fond notre chambre avec un balconnet mignon mais dont le sol (surélevé pour être au niveau de la porte fenêtre) aurait mérité d’être refait.
On notera un détail plutôt drôle dans le genre « château dans son jus » : ne cherchez pas un dock iPhone, un système multimédia bluetooth : ici, c’est une antique radio portable analogique qui trône sur votre table de chevet! Visiblement, la technologie s’est arrêtée dans les années 80 sur l’île d’Eriska! Autre voyage dans les années 80 quand on passe du côté de la piscine, un bâtiment annexe surmonté de la brasserie où vous pourrez faire vos longueurs mais qui aurait besoin d’un bon coup de neuf.
Isle of Eriska relais & château

Le petit déjeuner se fait à l’ancienne, avec un choix de petits déjeuners pré-formatés, comme un continental, un English BReakfast ou un mélange plus à la française avec croissants et tartines. Ca confirme les manières à l’ancienne de l’établissement, mais on ne va pas s’en plaindre, c’est bien de temps en temps de changer des buffets.
Isle of Eriska
Ici, les manières du personnel ne nous ont pas donné envie de tester le restaurant gastronomique. Trop de manières, et un certain dédain avec un majordome qui nous annonce d’entrée qu’il n’y aura sûrement plus de table pour nous d’ici au soir étant donné la forte demande. Il nous conseille de lire la carte dans le couloir pour faire notre choix directement… autant vous dire qu’avec un traitement pareil, on avait peur que ça continue à table, alors tant pis pour le gastro, on a essayé la brasserie.

Si vous voulez savoir à quoi ressemble une brasserie de relais & château parfaite, faites un tour au Domaine des Hauts de Loire : belle salle, personnel enjoué et amical, plats succulents, rôtisserie, et tarifs corrects.
La seule chose qu’il y avait en commun avec la brasserie de l’Isle of Eriska, c’est les tarifs abordables. Pour tout le reste, oubliez. On est ici dans un château fréquenté par une haute aristocratie anglaise âgée jouant au golf, et la brasserie est le lieu où leurs domestiques et autres nannies dînent avec les enfants en bas âge. La carte est un peu trop courte et simple, les plats sans raffinement et la salle un peu triste. Le seul élément intéressant se joue dehors : vous profitez d’une superbe vue sur le relief écossais et le loch, vue dont ne profite pas le restaurant gastronomique.


Décalage. Si l’Isle of Eriska est synonyme de luxe ultime sur son île privée, il est engoncé dans des manières d’un autre siècle. L’absence d’un spa ou d’une piscine rénovée montre enfin le signe d’un établissement qui n’a pas l’air de vouloir se mettre à la page, et c’est dommage.
Au final, on retiendra que le château était magnifique sur son île, mais qu’il faudra peut être attendre un nouveau propriétaire pour vraiment pouvoir profiter du lieu sans se sentir intrus. Un Relais & Château qu’on vous déconseille, ça existe!
Isle of Eriska