Sélectionner une page

Ampler Hawk vélo électrique design
Les vélos électriques, c’est vraiment pratique… Mais en général, c’est lourd, très lourd, et souvent moche, ou au moins marqué par une esthétique spécifique. Ce temps est peut-être fini, via le Hawk de Ampler, qui marque peut-être l’avènement d’une nouvelle génération de vélos.


2016 sera sûrement l’année de la fin pour les vélos électriques qui ressemblent à des vélos électriques. Si les petits bidouilleurs estoniens d’Ampler ont réussi à faire un vélo épuré mais doté de toutes les caractéristiques nécessaires pour avoir un bon vélo électrique (35km/h en vitesse maximum d’assistance, 60km d’autonomie), d’autres risquent de suivre assez vite sur ce marché très dynamique.
Le tour de force qui m’impressionne est d’avoir réussi à contenir le poids du Hawk à 14kg (le modèle le plus sobre, au look VTT/urbain, mais la jeune marque propose aussi un modèle plus classique, le Bilberry, et un très classique vélo de ville le Pennon). Le tout pour un prix équivalent aux autres vélos électriques, moches.
Les réglages de l’assistance (puissance ou vitesse max) ne se font pas via un espèce d’ordinateur de bord au look de vieux compteur comme trop souvent, mais tout simplement via une app. C’est malin parce qu’on change finalement assez peu les réglages au quotidien.
Ampler Hawk vélo électrique design
Raffinement ultime : le connecteur de charge est magnétique, pour éviter de tomber si on se prend les pieds dans le câble…
La campagne Indiegogo qui permettra de lancer la production des vélos Ampler est un succès puisqu’il reste 10 jours pour la compléter, mais l’objectif de 100000€ est déjà atteint.
Ampler Bilberry vélo électrique design