Sélectionner une page

Nouvelle Citroen C1 2014 essai
Dernier test réalisé à Amsterdam, je parlerai plutôt d’une prise en mains puisque j’ai préféré consacrer mon temps limité sur cet événement à l’essai de la C4 Cactus. C’est donc un rapide tour d’Amsterdam que j’ai pu réaliser, à allure modérée et sous un grand soleil.

Essai nouvelle Citroën C1 2014
Design
C1, Aygo, 108, toutes pareilles comme pour la précédente génération? Extérieurement, pas du tout. Ces trois puces des villes ont adopté des looks très typés, entre le classicisme chic de la Peugeot, l’extravagance assez aggressive de l’Aygo et la modernité dynamique de cette C1. Pour tout vous dire, la C1 a ma préférence : ses phares ronds lui donnent une bouille très sympathique, dynamisés par les sourcils de clignotants façon gentil méchant et les coques de rétroviseurs contrastées. La ligne de caisse assez droite comparativement à l’Aygo, les feux « carrés arrondis », l’aspect un peu rondouillard mais pas trop, les jantes alliage en trèfle et les feux de jours verticaux à LED en font une voiture vraiment agréable à regarder, moderne et pas fade.
L’un des atouts de ces trois citadines est leur toit en toile, une option quasi indispensable qui ajoute encore au côté sympa de la C1, mais j’y reviendrai.
Essai nouvelle Citroën C1 2014
A l’intérieur par contre, c’est la déception. Enorme déception que cet habitacle triste, aux matériaux bas de gamme et à l’apparence identique chez les triplettes. Seules les garnitures et les décorations changent entre Peugeot, Toyota et Citroën, mais nulle part vous ne trouverez une version décente. Clairement, pour moi, l’habitacle reste bloqué une génération en retard, et c’est là que les jumelles Renault Twingo/Smart Forfour ont une carte à jouer (en plus d’autres petits atouts comme le moteur arrière). C’est dommage. On récupère bien un élément de modernité avec le grand écran multimédia tactile, mais c’est tout, et c’est vraiment trop peu. Dommage d’avoir une voiture si agréable à regarder, et si triste une fois à l’intérieur. Entre le gros bout de plastique brillant de la planche de bord faisant penser à une tête de transformer, ou le combiné désuet avec un écran LCD orange indigne de notre époque, il n’y a pas grand chose à sauver.
Essai nouvelle Citroën C1 2014

Performances
Je l’ai déjà dit, je le répète : l’essai a été très limité. Mais je peux vous dire que le petit 3 cylindres en version VTi 82ch (essence, que viendraient faire des Diesel sur des citadines?) est vraiment plaisant pour mener la citadine dans des petites rues. Sonorité agréable, bonnes accélérations : ça semble réussi. La suspension est agréable, assez ferme, et le rayon de braquage ultra réduit est un vrai atout dans une ville plus prévue pour les vélos que pour les autos. Il aurait fallu que je pousse la boucle extra urbaine pour vous en dire plus, mais j’ai l’impression qu’on ne pourra pas beaucoup critiquer la C1 pour sa mécanique.
Le toit en toile était vraiment l’atout majeur de cette C1 en cette matinée de juillet : son ouverture est énorme, et commence très en avant, ce qui fait que le premier rang profite vraiment de l’effet cabriolet, un paramètre rarement réalisé ailleurs. En plus d’offrir un énorme agrément, cette option permet d’offrir à la C1 un look contrasté, comme sur mon modèe d’essai noir avec un toit vermillon. Vous l’aurez compris, si je ne devais prendre qu’une seule option sur la C1, ce serait ce toit.
Essai nouvelle Citroën C1 2014
Un petit mot sur l’écran tactile : plutôt simple et facile à utiliser (étant donné le peu de fonctions, le contraire eut été étonnant), les ingénieurs ont choisi de ne pas lui adjoindre de GPS, mais d’opter pour un système mirror link où l’écran de votre smartphone se recopie, en grand, sur le grand écran de la voiture. Une solution intelligente qui devrait permettre d’obtenir des fonctions inaccessibles sur une voiture de cette gamme (GPS avec traffic live, streaming musical, alerte radar…), mais pour le moment, la gamme d’applications compatible est vraiment très limitée. Espérons que le système s’étoffe et devienne compatibles avec les grands noms de l’application Smartphone (aussi bien Apple Plans et Google Maps que Tomtom et Navigon…) Espérons aussi que la réactivité du système puisse s’améliorer, car pour le moment, le délai de réaction en pilotant un smartphone (Samsung Galaxy) s’est avéré désastreux, à tel point que j’ai préféré utiliser la dalle tactile du smartphone pour la commande.
Essai nouvelle Citroën C1 2014
Conclusion
La C1 nouvelle génération est une voiture bien née. Loin du clone qu’elle a été, elle a désormais une vraie identité, un look attrayant et de bonnes bases mécaniques, avec un parti pris intelligent pour la partie multimédia (qui devrait s’améliorer à l’avenir). Dommage que l’intérieur vienne gâcher un ensemble qui avait tout pour plaire. Avec ce handicap, la C1 (et ses accolytes un peu moins mignonnes à mon goût) aura fort à faire par rapport à la nouvelle Twingo, qui elle aussi joue à fond la carte du sex appeal, elle aussi après une génération qu’on préfère oublier.

Les + :
+ Style extérieur réussi
+ Chaine de traction et liaisons au sol plutôt bien conçues
+ La fonction mirror link permet d’obtenir le contenu de son smartphone sur grand écran
+ Superbe toit ouvrant en toile Airscape indispensable!
+ Stop & Start

Les – :
– Intérieur laid, triste et daté
– Mirror link trop lent, et trop peu d’applications intégrées pour le moment

Essai nouvelle Citroën C1 2014