Sélectionner une page


En photo comme partout, la compacité est toujours une valeur porteuse, entre les compacts à zoom extrêmes, les hybrides qui veulent chasser sur les terres du reflex dans un encombrement réduit et aussi les smartphone qui veulent se faire aussi puissants que les compacts, on a l’impression qu’on ne va bientôt plus avoir besoin de gros bras pour trimballer son matériel photo.
Maintenant, c’est le moyen format qui se voit menacé par un appareil assez incroyable : le Nikon D800. Annoncé hier, ce nouveau reflex compact est doté d’un capteur de 36Mpix. Oui, 36.


Incroyable de proposer une telle résolution à un tarif qui devient accessible à l’amateur (très) éclairé (2700€ boîtier nu). Mais ce n’est pas tout : il est aussi très doué en vidéo avec du 1080p en 24, 25 ou 30im/s, une sortie directe non compressée via HDMI si besoin, une entrée micro et une sortie casque… Mais surtout l’autofocus du D4, une machine de guerre capable de réaliser la mesure sur 51 points, de détecter la scène grâce à 91000 photosite, et fonctionnant même en très basse lumière. Il m’est franchement difficile de rater une photo (pour cause de mise au point, on est d’accord) avec l’autofocus d’ancienne génération sur mon D300, maintenant ça va devenir presque impossible!
Ajoutez à tout cela un viseur absolument merveilleux : grand et clair, couvrant à 100%, avec en surimpression le format de prise de vue (si vous êtes en format réduit DX, le rectangle de cadrage s’affiche dans le viseur). Cerise sur le gâteau, le D800 pèse 100g de moins que son prédécesseur (mais atteint toujours le kilo).
Autant le dire tout de suite, je suis conquis par l’engin… Mais même s’il m’arrive de temps en temps de réaliser des très grands tirages (je me limite quand même au 120x80cm), je me demande si 36MPix ce n’est pas vraiment trop pour le commun des mortels : avec des fichiers RAW de 50Mo, ça calme. En plus il faut des optiques excellentes (au minimum) pour profiter d’une telle résolution. Du coup je me demande si pas mal de propriétaires vont finalement l’utiliser dans une résolution plus faible au quotidien, et augmenter en résolution maximum seulement lors des shootings « qui valent le coup ». Une pratique pas encore rencontrée, mais sûrement nécessaire pour ne pas amasser les disques durs. Enfin tout ça, c’est seulement si la capacité des disques durs continue à saturer à 3To… Et vous, ils vous servent à quelque chose tous ces pixels? De mon côté, je vais tranquillement rester au format DX, pour cause de légèreté et d’accessibilité des optiques 😉
Pour vous faire une idée de ce que 36MPix donne « en vrai », rien de tel qu’un bon exemple : téléchargez ce fichier JPG (la Bibliothèque de France par Benjamin Antony Monn, 23Mo…) en cliquant sur la miniature :