Sélectionner une page


Petit point rapide (et bien en retard) sur ce qui s’est passé au CES cette année, le grand salon de l’électronique de Las Vegas qui donne la tendance technologique de l’année. Côté informatique, on s’y attendait, le déferlement était du côté des ultrabooks, ces PC construits pour concurrencer le MacBook Air. Rien de particulièrement innovant hélas. Au niveau des tablettes, après tentatives pas forcément fructueuses de l’année dernière de faire de l’ombre à l’iPad, ce CES était incroyablement calme (ce qui ne veut pas dire que la concurrence ne s’arme pas), seule une tablette au dos polymorphe de Sony (la Vaio Hybrid, en photo ci-dessous) nous permet d’espérer un monde où ces engins se passeront d’accessoires pour qu’on s’en serve dans une position confortable.
Ce CES était surtout cette année l’occasion pour les constructeurs de prouver qu’il reste une marge d’innovation sur le front de la télévision.


Les énormes dalles 4K (voire 8K) minces et presque sans rebords étaient toujours là, la 3D disparaissait doucement des argumentaires marketing, mais partout une ombre planait, celle d’Apple, qui jouait les trouble-fête sans même être présente, tout simplement en raison d’une déclaration de Steve Jobs à la fin de sa vie (et retranscrite dans sa biographie), qui disait avoir trouvé la formule miracle pour révolutionner la TV.
Partout on se déclare prêt, avec une débauche de technologie : détection de mouvement intégrée et reconnaissance vocale pour se passer de télécommande, intéraction avec les smartphones et les tablettes, fonctionnalités connectées de plus en plus avancées, design sexy, sans cadre, sans bord, ultra fin… Oui, la TV de demain est déjà disponible aujourd’hui. Mais seulement technologiquement, parce que visiblement, les constructeurs n’ont pas appris de leurs erreurs et continuent à jeter de belles technologies dans la nature sans avoir peaufiné les interfaces utilisateur.

Dans ces conditions, Apple est encore une fois en mesure de proposer quelque chose de radicalement nouveau, simplement en prenant quelques technologies existantes, pourquoi pas en proposant une qualité de son correcte au passage (ce qui n’est plus le cas des TV ultra slim depuis quelques années), et en travaillant les intéractions avec l’utilisateur pour que tout devienne d’une simplicité enfantine. De notre côté, on vous propose un petit tour des « briques technologiques » déjà disponibles aujourd’hui et avec les quelles on a déjà pu jouer qui vous permettent de goûter au meilleur de la TV, iTV ou pas.

– une box performante (Freebox Révolution de préférence) : spécificité du marché français qui fait que les TVix, Apple TV, boxee, popcorn hour et autres lecteurs multimédias pour TV ont du mal à percer ici-bas (en tout cas plus que dans les autres pays), les box des opérateurs ADSL sont devenues de petits monstres de performances. Avec une Freebox player, on peut lire des films en VOD (sur plusieurs boutiques) ou le contenu audio et vidéo d’un NAS avec une interface perfectible mais acceptable (côté jukebox vidéo, le fait d’afficher les affiches de films, les résumés et les bandes annonces grâce à un lien avec Allociné est un must encore trop rarement disponible sur les appareils abordables et les télévisions « connectées », mais l’interface est encore largement perfectible). Vous pourrez en plus diffuser le son de vos iBidules grâce au support de AirPlay (la vidéo arrivera peut-être plus tard, qui sait ce que Free nous réserve…), et enfin vous pouvez jouer à des petits jeux à peu près équivalents à ce qui se fait sur iPad (faiblesse de la Freebox Revolution : le parc est moins important que celui d’iPad ou de consoles de jeux, les développeurs ne regardent donc pas cette plateforme comme une priorité)

– Pour remplacer votre archaïque programme TV, l’appli Freebox connect sur iPad vous permet de consulter la grille de programmes, et de choisir de regarder (zapping instantané) ou enregistrer une émission simplement en tapotant le bouton voulu. Si vous avez un téléviseur Loewe récent, l’application Assist Media pour iPad, gratuite, vous offrira la même fonctionnalité, l’élégance en plus (photo ci-dessus).

– quand vous n’êtes pas chez vous, l’application Télé Loisirs pour iPhone vous permet de rester un bon homo-televisionus en proposant là encore le bouton « enregistrer » directement dans le programme TV. Et ça marche de n’importe où dans le monde, tant que vous avez un accès à Internet et que votre Box est branchée. Un must.

– si vous êtes du genre multiéquipé en produits Apple, oubliez la stupide clé USB TNT qui ne permettra d’utiliser la TV que sur votre Mac, et optez pour un boîtier net stream DTT de Elgato (photo ci-dessus). Cet engin se branche sur votre prise d’antenne classique et convertit le flux TNT en flux IP, accessible sur votre réseau local (en filaire ou wifi) par un iPad ou un Mac via l’application EyeTV, et ça marche à la perfection, avec fonctionnalités d’enregistrement ou de rattrapage du direct et une interface sexy, quel que soit l’appareil. Notons qu’on peut faire presque pareil avec une vulgaire Freebox, mais avec hélas un choix de chaînes limité en raison de la stupidité de certaines chaînes qui pensent encore qu’il est plus facile de faire des copies d’enregistrement de cette façon…

– Pour finir, une note d’interface : le « glisser pour lire » est une façon d’interagir entre une tablette ou un smartphone et sa TV qui devrait se généraliser, tellement elle est naturelle : une vidéo vous plaît sur votre mobile? Glissez-la d’un juste de jeter du doigt vers le haut, et la vidéo sera lue sur votre TV. Disponible en version pas très fluide entre la tablette S et les télévisions connectées de Sony, déjà aperçu ailleurs, il y a des chances que ce soit l’un des « gestes tactiles » de demain, pour transférer n’importe quel contenu (une vidéo, de la musique, une page web ou d’autres choses) entre nos déjà trop nombreux écrans.

[adfever type= »product » value= »17412138″]