Sélectionner une page

Il est toujours difficile de mettre la main sur des produits Bang & Olufsen pour les tester, mais les choses semblent s’améliorer puisque la marque danoise nous a confié leurs tous derniers écouteurs « Made for iPhone », les Earset 3i. Alors après avoir testé les derniers écouteurs iPhone de B&W, que valent ceux de B&O? Test!

Design
On ne change pas une équipe qui gagne. B&O n’a rien touché à la partie écouteurs, ou presque : la gaine de l’arc qui repose sur votre oreille est désormais recouvert d’un plastique à la finition glossy, il perd sa douceur et accroche au toucher. Ce n’est qu’un détail, mais un détail qui régresse n’est jamais bon à prendre. B&O a par contre conservé le système de réglage ultra qualitatif, fait d’un micro piston. Ces écouteurs iront confortablement sur toutes les oreilles, pas de doute là dessus.

La plus grosse différence avec les Earset 3 est la partie télécommande : on oublie l’horrible gros bouton rond qui pendait lamentablement d’un côté de la tête et on gagne une télécommande longiligne à trois boutons. Contrairement aux télécommandes Apple ou B&W, ce sont les deux boutons de volume qui sont en retrait (ce sont des méplats sur un cylindre parfait), et c’est donc le bouton central et les extrêmités qui se retrouvent en relief. Mauvais choix ergonomique lors d’un usage à l’aveugle, puisqu’on ne peut pas repérer immédiatement d’un doigt si l’on est sur le bouton supérieur ou inférieur, ce qui serait possible si c’était le bouton central qui était en creux (pas de symmétrie tactile des boutons).
Enfin, le câble est toujours aussi simple et cheap, même s’il a l’air un peu plus épais que sur le précédent modèle.

Performance
Dans mon précédent test, je comparais les C5 de B&W au dock Zeppelin. Avec les Earset 3i de B&O, je peux faire la comparaison équivalente, en plus simple : si vous aimez le son du dock Beosound 8, vous adorerez les Earset 3i (et donc, contrairement aux C5, quelles que soient vos oreilles. Normal pour des écouteurs extra auriculaires). Même si d’apparence, rien n’a changé ou presque avec la précédente génération, ces nouveaux écouteurs B&O comblent quasiment toutes les lacunes sonores qu’il restait. Les aïgus et les médiums offrent toujours un réalisme parfait, un équilibre et une justesse rarement atteinte (voire jamais à ce niveau de prix), mais les basses qui manquaient tellement sur mes Earset 3 datant des touts débuts du produit ont clairement été améliorées. Les basses sont présentes, claires et limpides, mais restent encore un peu le point faible de ces écouteurs pour les amateurs de gros son (qui de toute façon ne jetterons même pas un regard chez B&O et garderont leurs Beats Audio).
Concernant la partie micro, le son est clair et ne souffre pas de lacune majeure. De toute façon si vous utilisez un iPhone 4, le facteur limitant est plus la qualité du téléphone que du kit mains libres…

Conclusion
Les Earset 3 nous avaient emballés pour leur parfaite reproduction du haut du spectre, les Earset 3i font encore mieux, puisque contrairement à ce qu’on craignait en les voyant, Bang & Olufsen ne s’est pas contenté d’ajouter deux boutons à la télécommande, mais a amélioré le rendu sonore de ces petits bijoux là où ils en avaient besoin, c’est à dire dans les basses fréquences.
Proposés au tarif attractif de 199€ (c’est dans les prix « normaux » du marché, en face de marques plus mainstream contrairement aux chaînes et TV estampillées B&O), il n’y a pas mieux si vous voulez un casque iPhone compact complet, ultra fidèle et incroyablement confortable sans vouloir une isolation phonique qui vous « coupe du monde ». Fortement conseillés pour presque toutes les situations (entendre son environnement est assez agréable et sécurisant), il n’y a qu’en avion ou métro que je leur préférerais des intras (dans ce cas les C5 de B&W seront un choix excellent).
Dommage, il faut maintenant les rendre…
Je me console en me disant qu’ils ne sont pas parfaits : le câble est toujours aussi prompt à s’emmêler, et la télécommande est moins intuitive à l’aveugle que sur certains modèles concurrents.

Les + :
+ reproduction ultra fidèle dans la quasi totalité du spectre
+ ultra confortables et bien maintenus sur toutes les oreilles ou presque (ce sont les seuls écouteurs qui tiennent bien sur les oreilles de mademoiselle diisign)
+ qualité de fabrication excellente
+ télécommande/micro 3 boutons pour iPhone
+ superbe étui en cuir pratique

Les – :
– toujours un manque de basses pour les amateurs de gros son
– câble bas de gamme qui s’emmêle
– il existe des télécommandes plus pratiques à l’aveugle
– finition plastique brillant sur l’arceau
– pas pratiques pour les porteurs de lunettes à grosse monture


Les télécommandes B&O (à droite) et B&W (à gauche)


Les meilleures housses du marché : Atomic Floyd, B&W et B&O.