Sélectionner une page


L’iPad, malgré un banal écran LCD (brillant!) à la résolution très standard de 1024*768, s’avère être une machine très intéressante pour la lecture. Pas étonnant que diverses applications de magazines aient apparu sur la tablette, comme les excellents « Rue89 avec les doigts », ou les non moins excellents (mais anglo saxons) Wired ou Wallpaper*. Mais avoir une application dédiée à chaque magazine que l’on aime n’est pas forcément une solution pratique quand on veut découvrir ou consulter plusieurs magazines… Du coup, il,existe des applications « kiosque » permettant de regrouper tous vos précieux magazines, et aussi d’économiser… En plus, il devient possible de rechercher un article lu et de le trouver directement sans avoir à feuilleter des kilos de magazines (qui encombrent votre chez-vous).
Petit test (je n’ai pas mené un test complet de toutes les fonctionnalités des 3 applications, j’ai juste navigué dans l’interface et consulté un/plusieurs magazine sur chacune) des principaux protagonistes de ce marché émergent : Zinio, Le Kiosque et Relay.


Zinio
Avec Zinio, on est en face à une application très belle. Ok, il reste des bugs, certains élements d’interface apparaissent encore en anglais… Mais quel plaisir de parcourir le contenu de Zinio pour découvrir des revues. On a même le droit à des articles complets en accès gratuit dans la sélection du kiosquier, régulièrement mise à jour. Concernant les magazines eux-mêmes, ils sont affichés dans une belle résolution (permettant de zoomer un peu sans pixellisation), et le texte est vectoriel, c’est à dire que quel que soit votre niveau de zoom, son affichage est parfait. Certains magazines (rares tout de même) sont mêmes dotés de fonctions multimédia, vidéos ou animations.
Comme toute application magazine sur iPad, le contenu reste un peu lourd, et le téléchargement des magazines est long.
Le principal défaut de Zinio est l’absence de beaucoup de grands titres de la presse magazine française. Le contenu n’est pas exhaustif en français, mais par contre si vous êtes fan de revues en anglais (et en d’autres langues, plus rares), vous aurez un choix énorme, et le prix des abonnements devient une excellente affaire, puisqu’on est plus handicapé par le prix de la livraison du numéro. On peut enfin profiter des revues internationales à un prix avantageux.
On regrettera enfin les tarifs des abonnements : souvent au même prix, voire plus chers que les promos qu’on arrive toujours à obtenir sur les versions papier. A améliorer.

Le Kiosque
Au niveau de l’application, Le Kiosque, c’est la honte absolue. On espérait ne plus revoir d’interface informatique aussi kitsch depuis les années 90, et bien c’est râté. Si la presse française voulait se tirer une balle dans le pied, avec Le Kiosque, c’est réussi. Après avoir tapé sur le logo tout simplement atroce (on a honte de l’avoir sur son écran d’accueil), on se retrouve en face d’un « kiosque 3D » : une modélisation horrible d’un vrai kiosque à journaux à l’ancienne, ou quelques magazines apparaissent. C’est moche, anti-ergonomique, lent…
Mais le pire est à venir : une fois son magazine choisi, on se retrouve face à un simple PDF de mauvaise qualité ou même le texte est scanné (pas en vectoriel comme chez Zinio) et souffre donc d’artefacts de compression JPEG. L’horreur, on vous dit. En plus d’être moche, ce choix technique rend impossible le zoom sur une colonne de texte par simple « double tap » comme sur Zinio.
Le Kiosque ne propose quasiment que de la presse française (dommage, seulement une dizaine de titres internationaux), mais en quantité. Contrairement à Zinio, la quasi intégralité des grands titres hexagonaux sont là, avec en plus des magazines pas mal de quotidiens.
Et le grand atout du Kiosque est son prix : il propose une formule de consultation de 10 magazines au choix par mois pour 10€. Pas mal pour les gros consommateurs.


Relay
Chez Relay, on est à peine mieux que Le Kiosque pour l’interface, c’est à dire qu’il y a beaucoup de choses à améliorer, et surtout quelques réminiscences inutiles de kiosque réel. C’est moins chargé mais un peu basique : on vous balance les magazines sur une grille, sans aperçu. Pire aspect de l’appli? Si vous voulez acheter un numéro, vous devez quitter l’application pour aller sur le site de Relay. Très moyen.
Moyen aussi, le choix comme Le Kiosque de présenter les magazines sous forme d’image intégrale.
Concernant le choix, Relay est visiblement aussi fourni en magazines que Le Kiosque, les petits manques de l’un comblant ceux de l’autre (exemple au hasard avec quelques titres majeurs de la déco et du design : chez Zinio vous avez AD, IDEAT, COTE Paris et Sud, Marie Claire Maison Française. Chez Le Kiosque vous aurez en plus Architectures à Vivre, Artravel, les COTE des tous les coins de l’hexagone, mais vous perdez IDEAT. Et chez Relay vous avez tous les magazines précédemment cité, avec en plus Elle Décoration, mais toujours pas d’IDEAT). Pas de presse quotidienne ici, mais aussi le fameux forfait à 10€ pour 10 magazines par mois, complété par un forfait à 20€ pour un accès illimité à tous les magazines, histoire de combler les plus voraces.

Conclusion
Si vous êtes fan de magazines étrangers (anglo-saxons en particulier), sautez sur Zinio. Vous ne pourrez qu’être comblé. Foncez aussi sur Zinio si la plupart de vos lectures y sont et que vous trouvez le prix correct. Mais le choix est vraiment limité. On aimerait bien pouvoir vous conseiller Le Kiosque pour son choix de magazines français impressionnant et l’accès à des quotidiens, mais on ne peut pas, franchement. L’expérience utilisateur de cette application est trop mauvaise, que ce soit par son interface ou le format des magazines. Il n’y a pas que la quantité et le prix, on veut de la qualité! Enfin, Relay offre une expérience très similaire à Le Kiosque : le prix avant la qualité. Notons tout de même que c’est le seul kiosque numérique à proposer un forfait illimité pour l’intégralité de son catalogue. Mais c’est aussi un logiciel peu fiable selon les retours d’utilisateurs de l’App Store (j’ai eu des plantages, à peu près autant qu’avec les deux autres applications, mais les commentaires semblent indiquer qu’il est assez inutilisable à la longue.
Enfin, on aimerait voir arriver des offres au numéro à prix intéressant, parce que faire payer le même prix que la version papier, c’est du vol.
En résumé, on est aux prémices du magazine sur tablette, et il reste encore beaucoup de potentiel d’amélioration, quelle que soit la plateforme. En attendant, les marchands de journaux peuvent encore dormir sur leurs deux oreilles.