Sélectionner une page


J’ai toujours été très attiré par le concept de la friteuse Actifry de Seb, mais je n’ai jamais pu tester… Et l’engin est juste énorme, du genre à occuper tout un tiroir de ma (modeste) cuisine. Alors je n’ai jamais pu savoir si ces frites étaient bonnes.
Mais par un beau jour de 2010 (et oui, je met du temps à concocter mes tests…), ce qui s’avère être l’opération de buzz la plus sympa de l’année (bravo Montana & Co) est arrivée à ma porte : une baraque à frites AirFryer, rien que pour moi! Et du coup, j’ai pu goûter… Révélation, la frite « sans huile » était bonne, très bonne même.
Alors je suis reparti avec une friteuse sous le bras, et depuis, je teste, j’analyse, je jauge… Et je vous livre mes impressions.


Design
Premier point qui m’a attiré vers l’AirFryer : elle est mignonne. Ça ressemble à un gros œuf de dinosaure posé dans votre cuisine (pour le côté masculin, optez pour le modèle noir, parce que le blanc et mauve fait vraiment trop girly à mon goût…), je préfère cette solution en hauteur au choix de Seb de faire un objet plat mais très large, mais c’est personnel. Dans tous les cas, ça prend de la place, et finalement il sera difficile de lui trouver une place dans un tiroir, alors autant qu’elle soit belle.
Côté pratique, c’est plutôt bien pensé : une molette pour régler la température, une autre pour la minuterie, et c’est tout. Le câble se glisse dans un logement caché, pratique pour le rangement.
A l’ouverture du tiroir, on remarque que malgré l’encombrement de la friteuse, le bac à frites n’est pas très grand. Il est conçu pour 800g de frites au maximum, et encore, pas vraiment puisque pour préparer cette quantité, on vous conseille quand même d’y aller en deux fois. En résumé, AirFryer est plutôt jolie, bien pensée, simple, mais le rapport volume utile/volume occupé dans la cuisine n’est pas à son avantage.


Performance
Bon, alors ça marche comment une AirFryer?
Et bien c’est tout simple : c’est un très gros sèche cheveux! Une résistance chauffante et un gros ventilateur sont placés au dessus de la cuve. sous cette cuve, un relief en hélice crée des turbulences dans le flux d’air. Au final, ce que vous mettez dans la friteuse est soumis à l’action de l’air brulant, c’est ce qui crée la « friture ». Pas besoin de beaucoup d’huile, une cuillère à soupe suffit pour des frites maison, et l’huile qui imbibe déjà les frites toutes prêtes est suffisante, d’où le terme un peu abusif de « friteuse sans huile ».
Le résultat est vraiment correct, que ce soit avec des frites surgelées ou des frites faites maisons, des potatoes ou autres, c’est croustillant et sain (puisqu’une seule cuillère d’huile suffit pour une grosse portion de frites).
En bonus, on peut s’en servir pour d’autres préparations, et comme le précise le titre de l’article, elle m’a permis de faire entrer une petite gamme de plats « façon fast food » (en meilleur, bien sûr, c’était moi le chef!) dans ma cuisine : vaste gamme de frites et de potatoes, mais aussi pilons de poulets, chicken wings, et même, pour finir, un brownie! Dans tous les cas c’est réussi, mais pour le poulet ou le brownie, AirFryer ne fait pas vraiment mieux qu’un four à chaleur tournante efficace. Ca cuit vite, très vite même, et de façon uniforme.
Dans les autres usages qu’une friteuse traditionnelle peut remplir, j’ai essayé de faire des chips de légumes : échec de mon côté, puisque vu les grands vents brûlants tourbillonnants à l’intérieur de l’engin, les fines chips passent leur temps à s’envoler et se retrouvent recroquevillées sur elles mêmes ou grillées sur les bords et pas assez cuites au millieu… Si quelqu’un a une solution, je suis preneur, parce que les chips de légumes, c’est super bon (vous avez déjà essayé un carpaccio de Saint Jacques sur une chips de betterave? C’est un délice!)

Un essai (plutôt râté) de chips de légumes
Gros reproche que j’ai à faire à AirFryer : la pièce de métal servant à diviser le panier en deux (pratique pour cuire sa portion de frites à côté de sa portion de chicken wings maison, j’ai testé et approuvé) ne tient pas à tous les coups : étrange, mais le panier subit des déformations en fonction de la température et des lavages, et en gros, une fois sur deux, le séparateur tombait lamentablement, pas moyen de le maintenir en place. A revoir, pas digne de Philips.
Autre point à revoir : le panier est doté d’une fine grille en son fond, le genre de grilles qu’on arrive jamais à nettoyer complètement… Je sais qu’il fallait une solution « transparente » pour le flux d’air, mais cette grille n’est vraiment pas géniale.
Dernier point à revoir pour les plus difficiles : la petite AirFryer fait du bruit. Rien de très grave, mais tout l’appartement sera au courant du fait que vous faites des frites… Comme avec une friteuse classique finalement, sauf que je préfère le bruit à l’odeur!

Un menu d’exception, préparé par et pour un homme d’exception

Conclusion
Cette AirFryer est un très bon moyen de… Faire des frites! C’est l’usage qui m’a le plus convaincu : que ce soit avec des frites surgelées ou faites maison, vous arrivez toujours à avoir un résultat correct (cuisson plus uniforme sur les frites surgelées, c’est normal). Pour ce qui est des autres usages, AirFryer vous donnera le même résultat qu’un bon four à chaleur tournante, mais avec une cuve minuscule. Le fait de pouvoir faire plusieurs préparations (qui plus est simultanément, si votre séparateur tient bien dans la cuve) est un plus appréciable, mais finalement, l’espace offert par sa cuve limite assez fortement sa versatilité. En parlant d’espace, cette friteuse est plutôt encombrante. Même si elle est bien faite avec un câble rétractable, elle prend énormément de place pour une friteuse permettant de préparer 800g de frites.
En résumé : une friteuse sympa, saine et sans odeurs (l’idéal dans un petit appartement), qui peut faire office de mini four d’appoint (qui aura l’avantage de cuire très vite et avec peu de matière grasse). 199€ en prix public et 150€ d’après notre comparateur de prix, c’est abordable. C’est donc un produit plutôt réussi, il risque de convaincre pas mal de gens qui comme moi n’aiment pas les friteuses traditionnelles pour leur énorme utilisation d’huile et leurs mauvaises odeurs, mais j’attend maintenant de voir si quelqu’un arrivera à sortir une friteuse « sans huile » plus compacte et plus facile à nettoyer, ou une hypothétique riposte d’un fabricant de four lançant un modèle doté d’une fonction « frites sans huile » tout aussi performante…

Les + :
+ Design réussi : forme sympa et utilisation simple
+ Les frites sont bonnes
+ Pas de mauvaises odeurs
+ Rangement câble intégré
+ Sert aussi pour d’autres préparations

Les – :
– Encombrante
– Séparateur du panier mal conçu, en fonction des déformations, il tient, ou il tombe (2x sur 3 il tombe)
– Un peu bruyante tout de même
– Nécessité de remuer les frites une ou deux fois pendant la cuisson pour une bonne uniformité
– Elle met plus de temps pour cuire une portion de frites qu’une friteuse normale
– Capacité du bac limitée en comparaison de l’encombrement de la bête
– Panier avec grille classique difficile à nettoyer à la main (ok si vous avez une machine)

[adfever type= »product » value= »13497349″]