Sélectionner une page


Ballantine’s s’était déjà associé en 2009 avec un créateur de renom, Jean Baptiste Rautureau pour signer seulement 12 luxueux coffrets pour son whisky 12 ans d’âge.
Cette fois, à l’occasion des fêtes de fin d’année, Ballantines propose un nouveau coffret mais ne se contente pas d’un simple packaging comme trop souvent, mais d’un service complet à whisky. Ce véritable écrin renferme en effet un plateau en acier, trois verres complétés de leurs bases rafraîchissantes, une carafe et bien entendu une bouteille de Ballantine’s 12 ans d’âge. Ce coffret en édition limitée est disponible à la Grande Epicerie, chez Fauchon ou encore chez Lavinia.
Diisign a eu l’opportunité d’approcher le designer du coffret, Kacper Hamilton, pour percer les secrets de son inspiration. En voyage….

Dans sa création, Kacper a imaginé une forme originale de verre en tulipe, biseautée et percée en son centre. Le contenu est comme en équilibre autour du contenant ! Lorsqu’on chauffe le wisky autour des parois du verre, le whisky évolue entre les limites du verre qui sont à la fois en périphéries mais aussi en son centre. C’est un véritable équilibre autour duquel Kacper s’amuse…. Il joue avec le risque de renverser le whisky mais sans jamais y parvenir. Le savoir faire des maîtres verriers combiné à celui du designer a permis cette prouesse, d’ailleurs même en forçant je ne suis jamais parvenu à renverser ne serait-ce qu’une goutte sur la maîtresse de maison !!! Kacper s’est donc inspiré des deux thèmes du « risque » et de l’ « équilibre » pour développer ce service à whisky car il souhaité faire un clin d’œil à la Marque Ballantine’s qui prend le risque de mélanger 40 whisky différents pour obtenir l’équilibre du produit d’excellence que représente le 12 ans d’âge.

Pour faire plus ample connaissance avec Kasper, voici quelques modes de pensé de l’artiste :
(…) « Le design de produit représente un art à part entière »
(…) « Il ne s’agit pas uniquement de réaliser un outil pratique mais c’est une vraie réalisation artistique »
(…) « Le design de produit est l’aboutissement d’une recherche personnelle et l’expression d’un sentiment mais c’est aussi la réponse à un besoin industriel  »

Kacper lit beaucoup et pour le projet Ballantine’s « L’art de la dégustation » il s’est inspiré de ses lectures et des films romantiques qui ont marqués sa mémoire. Il s’immerge ainsi dans la France des années 1900 et se remémore et fusionne les images d’amour mais aussi leur fragilité.

Dans la réalisation finale, on retrouve sa signature (allusion à l’alambic) mais aussi l’idée originale de la passion amoureuse et de sa fragilité. La forme du verre qui combine le risque et l’équilibre, et associé à son support en métal qui a pour fonction de refroidir le whisky. Le support des verres en acier permet, après avoir été disposé au freezer, de refroidir le whisky par l’extérieur.
Kacper Hamilton a utilisé cette technique de refroidissement pour ne pas « brutaliser » le whisky. En effet, pour les amateurs de cette boisson (dont il fait partie), le whisky doit se savourer pur sans ajouter de glaçons qui lui donnent un goût amer. L’artiste a voulu redonner au whisky sa place de boisson d’excellence, surtout pour le 12 ans d’âge. Pourquoi ? Parce que pour lui, le whisky est un rituel, un plaisir, or on a tendance à voir le whisky comme une boisson simple, coupée avec du coca-cola et 2 glaçons, puis servie dans un verre droit sans aucune âme (NDLR : ne généralise pas ton cas!). Pour Kacper, le whisky est à savourer avec distinction et plaisir, pas comme un cocktail festif du type margarita ou mojito que l’on serre dans un verre classique accompagné d’artifices.

Kacper fait partie de ces designer qui ne se contentent pas d’observer autour d’eux (marché, besoins et tendances actuelles…). Il réalise un vrai travail de recherche artistique. Il donne une âme à un objet.
Merci à lui en tout cas, de nous avoir ouvert son esprit de créateur autour d’un grand whisky.