Sélectionner une page


Si vous ne me croyez toujours pas quand je vous dit que la réponse du monde du design (et de l’architecture…) face à la récession est la régression, regardez ce fauteuil et son repose pieds signé Matali Crasset : encore un exemple parmi tant d’autres que les formes, les couleurs, les structures semblent provenir d’un coffre à jouet géant, pendant que certains prônent la rigueur…
Le nom de ce fauteuil est à lui seul le début d’un livre d’enfant : Quand Jim se relaxe…

L’aspect brut du contre-plaqué de bouleau fait croire à une grande simplicité de conception, un objet particulièrement modeste, mais il n’en est rien, puisqu’il s’agit d’une pièce d’artisanat de haute facture (il suffit d’observer un peu la conception des coussins de cuir pour s’en convaincre), disponible en 70 coloris de cuir pleine fleur.
Edité par Domeau & Péres, l’ensemble vous coûtera 3900€