Sélectionner une page


[MàJ 2014] Le Dyson AM06 remplace ce AM01, et clairement, le gros problème du bruit est supprimé! Mon test ici.
Depuis qu’on l’a découvert, on s’impatientait de pouvoir l’essayer, ce Air Multiplier. Comme d’habitude, la machine promotionnelle Dyson nous a fait saliver : un principe physique nouveau, un design en rupture, un nom commercial bien choisi : tous les ingrédients étaient là. Alors forcément, je n’ai pas attendu longtemps pour mettre mes mains sur l’engin. Test complet

Design
Comme avec ses aspirateurs, James Dyson a tout fait pour marquer la rupture : l’apparence du Air Multiplier n’a rien à voir avec un ventilateur conventionnel. En fait, c’est un peu comme le presse citron Juicy Salif de Starck : le ventilateur Dyson vous permettra d’engager la conversation avec les visiteurs qui se demanderont quel est cet étrange objet, qui a l’apparence d’une grosse antenne high tech pour converser avec les extraterrestres… Si vous manquez de relations sociales, avec le Air Multiplier, c’est sûr, il y aura du monde à votre bureau (testé et approuvé)

C’est vrai qu’il est particulièrement reconnaissable ce ventilateur, impossible de passer inaperçu. Une base cylindrique dotée d’un mécanisme discret pour l’incliner, un anneau au profil d’aile d’avion, et… C’est tout. Mon exemplaire de test était le modèle entièrement couleur alu, il existe aussi en blanc, et en alu et bleu, histoire d’avoir un ventilateur assorti aux derniers aspirateurs de la marque (mais le bleu n’est pas la couleur la plus « facile » en déco d’intérieur). L’aspect est technologique, sans être ultrafuturiste. Il se fait remarquer, mais plutôt par son côté « qu’est-ce que c’est que cet engin » que par un look exubérant : Dyson n’a pas choisi de dévoiler les entrailles de sa dernière création (comme il le fait dans ses aspirateurs) et a opté pour un look au final assez sobre. On doit être en face du premier objet « air design » : là où vous achetiez une hélice, vous achetez désormais un trou, ou l’absence d’hélice !
Le côté décevant de l’objet, c’est la qualité apparente du plastique : il a l’air plutôt fin et fragile, là où pour le prix, on aurait aimé quelque chose d’apparence ultra robuste (je parle d’apparence, parce plastique fin et souple doit mieux supporter les chutes qu’un plastique qui fait robuste mais ne l’est pas… A suivre dans le temps, je n’ai pas opéré de test de chute !)
J’ai pu constater que tous les parents dans mon entourage étaient absolument conquis par le design du Air Multiplier : pas de pales, donc pas de risque apparent. Un coup de maître de ce point de vue, j’imagine que beaucoup de parents seront prêts à mettre la main au portefeuille pour conserver leur tranquillité d’esprit.

Performance
Bon, après avoir fait le tour du propriétaire, c’est avec une extrême impatience que je me suis rué sur le bouton d’allumage de la bête. (Pour être exact, je me suis rué dans mes placards pour trouver un adaptateur de prises secteur FR-UK, parce que nos amis de Dyson m’ont offert la surprise de m’envoyer un exemplaire anglais, histoire de faire durer le suspens!)

J’appuie sur le bouton, et là… C’est le drame ! (ou presque) : les doutes que j’émettais à la vue des premières vidéos de l’engin se confirment : il est bruyant. Rien à voir avec un aspirateur de la même marque ou un gros bruit de moteur. Non, rien d’extrêmement grave finalement, mais quelque chose d’assez agaçant : la turbine est audible quel que soit la vitesse d’utilisation, un sifflement aigu assez faible que personnellement j’ai du mal à supporter en utilisation courante. Si vous passez votre temps avec des écouteurs dans les oreilles (vu qu’on en parle, n’oubliez pas de lire notre comparatif d’écouteurs iPhone!), vous devriez pouvoir oublier ce souci, mais si comme moi vous aimez les atmosphères silencieuses, le bruit du Air Multiplier risque d’être le deal breaker de l’objet. Le petit bruit de la turbine n’est pas le seul bruit que vous pouvez entendre : le bruit de l’air dans l’anneau est lui aussi assez présent, mais n’est pas gênant, sauf en grande vitesse.
Tiens, parlons des réglages de ce ventilateur : rien qu’en faible vitesse, le flux d’air est déjà intéressant, et finalement je doute que la plus haute vitesse soit souvent utile. En fait sur ce point le Air Multiplier tient parfaitement ses promesses : il est redoutablement efficace pour brasser de l’air (vous pouvez noter que je dois m’avouer battu à plate couture face à lui…). Non seulement le flux d’air est conséquent, mais en plus il est régulier, et c’est vrai que c’est particulièrement agréable de ne pas avoir à faire à un flux chaotique comme c’est le cas avec un ventilateur normal. Vous pourrez donc écarter un peu plus votre Air Multiplier qu’un ventilateur normal pour profiter d’un flux d’air agréable. C’est même recommandé : j’ai pu constater que le profil aérodynamique ci-dessous était tout à fait exact : ce n’est pas juste devant l’anneau que le flux d’air est le plus important, mais quelques dizaines de centimètres devant, la distance qu’il faut à l’anneau d’air pour entrainer le reste du cylindre d’air environnant par effet venturi.

On est donc face à une réussite technologique, puisque la qualité du flux d’air généré par le ventilateur Dyson est bien meilleure que celle de tout ventilateur sur le marché. Dyson clame que son invention est écologique, parce qu’il permet de se passer d’une climatisation. C’est vrai si on sait utiliser intelligemment son flux d’air combiné à l’ouverture des fenêtres du côté froid de son habitation, par contre au vu de son prix, il y aura beaucoup de monde qui préférera acheter une petite climatisation, peu efficace mais bien plus vendeuse qu’un ventilateur.

Conclusion
Ce ventilateur tient ses promesses : il offre un flux d’air important, mieux canalisé qu’un ventilateur classique, et plus régulier. Comme le clame Dyson, vous n’êtes pas frappé par des lames d’air, mais vous recevez un doux courant d’air… A l’essai, c’est vraiment agréable. En plus les parents seront rassurés par l’aspect sécuritaire du produit. Tout serait parfait si ce ventilateur n’émettait pas un bruit de turbine et d’air assez présent. Honnêtement, si j’étais à la recherche d’un ventilateur, je serais fou de ce produit (ça, vous l’avez remarqué), mais son bruit m’empêcherait de l’acheter. L’autre point négatif, c’est le prix : à presque 300€, seuls les écologistes convaincus opteront pour ce ventilateur à la place d’une petite climatisation (ainsi que ceux qui savent que les climatiseurs à 300€ sont pires que des ventilateurs au niveau efficacité…)
En fait, si vous voulez vraiment apprécier ce ventilateur à sa juste valeur, il faut d’abord acheter un aspirateur Dyson : leur niveau sonore supérieur à la moyenne devrait permettre d’abaisser suffisamment votre acuité auditive pour que vous n’entendiez plus le ventilateur !

+Conception et apparence innovantes
+Efficacité inégalée : flux d’air important, régulier et bien canalisé
+Aspect sécuritaire

-Bruit
-Plastique d’apparence fragile
-Prix

On fini par une petite vidéo bonus…