Sélectionner une page

La pâtisserie des rêves de Philippe Conticini
C’est le week end, il est temps de se faire plaisir… Et je ne comprend toujours pas pourquoi je n’ai jamais écris de billet sur la Pâtisserie des rêves, alors que je vous ai abreuvé de Pierre Hermé. Je répare donc l’oubli ce dimanche (jour du mille-feuille dans cette pâtisserie : courrez-y!!)
Alors que trouve-t-on de formidable dans cet écrin gourmet de la rue du Bac? Cette fois-ci, c’est un Saint Honoré que j’ai choisi, après avoir fait les soldes au Bon Marché et au Conran Shop
Bref, je reviens chez moi avec un très beau sac de la Pâtisserie des Rêves. Dedans, une boîte, ou plutôt un écrin : on voit rarement un emballage aussi soigné pour un gâteau : le Saint Honoré repose sur un socle épais en carton renforcé de polystyrène et est solidement arrimé par des pics à l’emblème de la maison.
Bon, mais parlons pâtisserie maintenant. On constate d’abord que Philippe Conticini est plutôt du genre généreux : son Saint Honoré a une empreinte au sol d’environ 12 sur 7 cm : les gourmands apprécieront.
Saint Honoré Pâtisserie des rêves de Philippe Conticini
A l’oeil, c’est déjà un régal : design contemporain, rectangulaire et asymétrique avec d’un côté une épaisse chantilly parsemée de quelques grains de vanille, et de l’autre de sublimes boules recouvertes d’une épaisse couche de caramel… Difficile de contempler sans vouloir dévorer cette merveille…
On attaque cette sublime sculpture culinaire : le caramel craque sous la cuillère, la pâte s’ouvre délicatement et laisse apparaître une gourmande crème pâtissière abondamment décorée de grains de vanille, la pâte feuilletée s’effrite en une infinité de feuilles… Du grand art! En bouche, l’alliance du caramel croquant, de la pâte croustillante et de la délicate crème pâtissière au sublime goût de vanille constitue un équilibre parfait. La crème Chantilly paraissait épaisse à l’oeil, mais elle est finalement très légère en bouche, un délice! Avec ça, je préconise un bon thé, pour moi c’était un Hygge (un mot danois qui n’existe pas en français, ça veut à peu près dire cosy) de Magasin du Nord, trouvé à Copenhague… Mais vous pouvez chercher plus près!
6,80€ pour ce Saint Honoré, c’est vraiment honnête.
Philippe Conticini ou Pierre Hermé? Désolé, mais ce serait comme choisir entre Ferrari et Lamborghini : impossible. Si vous cherchez un classique revisité à la perfection, je pense que Philippe Conticini est à préférer, alors que Pierre Hermé excelle dans des alliances de saveurs innovantes et raffinées, et reste le maître des macarons.
La pâtisserie des rêves Philippe Conticini