Sélectionner une page

Salon Art Shopping Carrousel du Louvre 2007
Alors voilà, j’avais un peu de temps (et une invitation, ça aide) ce week end pour passer au salon Art Shopping… Donc je suis passé y faire un tour, et au final, malgré quelques artistes plutôt originaux dans leur approche ou leur technique et quelques galeries parisiennes sympathiques mais déjà bien connues, je cherche encore la perle rare qui aurait poussé en moi une admiration, une attirance, et un désir de possession tels que l’acte d’achat compulsif aurait été inévitable… Il y avait bien cette photo de l’Empire State Building de Jean Michel Berts, ou quelques œuvres qui valaient vraiment le coup d’oeil, mais au final ce genre de manifestations prouve que l’art a deux vitesses : d’un côté, l’art des riches, l’art qui cherche une signification, l’art qui questionne, l’art témoignage de son époque. Et de l’autre l’art des pauvres, l’art qui ne cherche pas ou gère plus que la simple décoration. L’art est un langage, mais hélas beaucoup n’ont rien à dire. Si vous voulez encore tenter votre chance, rendez-vous ce week end à la quatorzième édition du marché d’art contemporain de Bastille, où les perles sont aussi très rares.
Salon Art Shopping Carrousel du Louvre 2007