[test] Station météo Netatmo


Aujourd’hui, tous les objets deviennent « connectés ». Puisque des objets ultra simples sont désormais liés à votre cloud, ceux qui étaient déjà « intelligents » se doivent de l’être. Et dans le genre, les stations météo sont un bon créneau. La plus connectée des stations est la Netatmo, et, bonne nouvelle, c’est encore un produit français (après Withings ou Parrot, nos autres ténors de l’internet des objets). A croire que la France se trouve une nouvelle voie dans l’industrie de l’objet intelligent. Petit test pour voir s’il faut craquer sur ce nouveau gadget.

Design
Un tube en alu avec un trou oblong en facade (qui sert de voyant), une prise USB derrière, et une surface plastique qui fait office de bouton tactile au sommet. Plus minimaliste aurait été difficile, et j’aime ça. Un reproche tout de même : quand l’alimentation USB est connectée, la prise perpendiculaire au tube est plutôt disgracieuse et peut gêner le positionnement, on aurait préféré une prise intégrée à la verticale dans le corps de la station, associée à un guide cable intelligent… Dommage.

Du côté du module externe, c’est encore plus minimaliste, puisque ce module n’est constitué que d’un tube d’aluminium au sommet fait de plastique blanc. Discret et minimaliste quand il est posé quelque part, sa forme ronde est un handicap quand on veut le placer en fixation murale.
Vous l’aurez compris, aucun écran ne vient perturber la sobriété des éléments NetAtmo. Très honnêtement, ça ne manque pas, et ça permet de ne pas avoir à chercher un endroit visible pour positionner les éléments. Vous avez sûrement déjà l’habitude de prendre votre téléphone pour lire la température extérieure plutôt que le bon vieux thermomètre qui traine dans votre encadrement de fenêtre, non?

Performances
Vous vous attendez que Netatmo vous donne avec précision la température intérieure et extérieure, ainsi que le taux d’hygrométrie? Et bien elle le fait, sans aucun problème. Mais elle va plus loin, en vous donnant le taux de CO2 intérieur, utile pour savoir si vous n’aérez pas assez. Ça ne va pas plus loin (on aurait bien aimé connaître le taux de CO, histoire d’être prévenu avant de décéder par suffocation, mais c’est un bon début). Pour couronner le tout, le capteur intérieur vous donne aussi le niveau de bruit… Mais là, vous saurez vous-même si le niveau est confortable ou pas!

L’un des gros points positifs de cette station météo, c’est son service de prévisions météo. Elles ne sont pas réalisées en interne par la station elle même contrairement aux stations de papa, mais proviennent d’un service très efficace, jugez plutôt : prévisions hebdomadaires de la température, de la probabilité de pluie et du niveau de précipitation, tout ça sous la forme de belles courbes heure par heure ou presque. C’est tout simplement les meilleures prévisions météo qui ont eu l’occasion de s’afficher chez moi. Les services de ce genre se paient en général par abonnement, mais pour Netatmo, pas de supplément pour disposer de prévisions précises.
L’un des points négatifs au lancement de la station Netatmo était l’impossibilité d’ajouter un capteur supplémentaire pour mesurer la température et la qualité de l’air dans une pièce différente de celle où vous avez placé la station (car on met en général une station météo dans le salon, alors que la mesure de CO2 est plus utile dans les chambres). C’est désormais corrigé, un capteur est disponible en option.
Pour l’extérieur, pas de souci, la qualité de l’air ainsi que le polluant principal sont affichés en continu. Pas de capteur intégré, mais le service de Netatmo qui fournit l’information. Difficile de vous dire ce qu’on peut avoir comme information de ce côté, puisque pendant toute la durée de mon test (plusieurs mois!!!), le polluant principal est resté l’ozone.
Si vous êtes du genre passionné de météo, vous pouvez même opter pour un module pluviomètre en option, que je n’ai pas testé, mais qui devrait faire ce qu’on lui demande : mesurer la quantité de précipitations.

Conclusion
Ils y a ceux qui ont besoin d’une station météo, et les autres. Pour les premiers, Netatmo va dans le bon sens : fini les usines à gaz inélégantes qu’on ne sait pas où poser, il ne subsiste que quelques discrets capteurs, et toute l’interface est déportée sur votre téléphone ou votre tablette.
Pour les autres, Le facteur discrétion risque fort d’attirer de nouveaux clients vers ce produit, à moins que ce ne soit l’indication de qualité de l’air (on ne parle que de CO2 malheureusement, mais c’est déjà mieux que la plupart des autres stations météo qui ne mesurent que température et hygrométrie).
Avec Netatmo, pas de prévisions approximatives bricolées par un baromètre interne, et pas de prévisions iPhone by Yahoo! Météo, on bénéficie d’un service de prévisions météo extrêmement précis qui ne serait disponible autrement que via un abonnement mensuel.
En résumé, si vous vous souciez un tant soit peu du temps qu’il fait, du temps qu’il va faire et de l’air que vous respirez, et que vous cherchez des objets discrets, voire invisibles, Netatmo est LA meilleure solution aujourd’hui. Et c’est français. Donc chaudement recommandé.

Les + :
+ Eléments discrets, savent se faire oublier
+ Finition excellente : un simple tube d’aluminium
+ Prévisions très précises (probabilité et quantité de précipitations à l’heure près, ou presque)
+ Notification en cas de niveau CO2 élevé
+ Fonction mesure à la demande
+ Affichage du polluant principal extérieur
+ Synthèse mensuelle du climat
+ Installation très simple

Les – :
- Intégration du câble USB sur la base
- Forme ronde du module extérieur pas très élégante en fixation murale
- La qualité de l’air intérieur se limite au CO2, pas de CO ou autres
- Pas d’interface pour le moment avec le thermostat Netatmo
- Les notifications de CO2 peuvent vous stresser si vous êtes anxieux!

Trackbacks/Pingbacks

  1. [sélection cadeaux] Un Noël français de qualité | diisign - […] n’en a pas besoin, mais ce n’est pas pour cela qu’elle omet d’être belle (test ici). Chez Netatmo toujours, …
  2. TZOA, encore un objet connecté inutile | diisign - […] et d’UV, humidité, température… C’est un peu le croisement entre un bracelet June et la station météo de Netatmo. …

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>