Sélectionner une page


Saviez-vous que pour se prendre pour un baroudeur quand vous êtes propriétaire de tout terrain ou de SUV, il n’y a pas que la boue en spray? Il y a aussi les sorties sur terrains accidentés… Mais rien que l’idée d’abimer votre monture en faisant n’importe quoi vous tétanise? Alors il y a la Jeep Academy. Et on l’a testée!

Tout d’abord, un peu d’histoire et de contexte : la Jeep Academy, ça ne date pas de 1941 (date où le mythe Jeep fut créé, avec la Jeep Willys) mais de 1998. Et depuis 1998, la formule est à peu près la même : emmener les bons clients de la marque et quelques prospects sur des terrains de jeu leur permettant de se rendre compte que le Grand Cherokee qu’ils souhaitent acheter pour la frime peut vraiment faire des choses exceptionnelles quand il quitte le bitume.

Si vous suivez diisign.com, vous savez qu’on a eu l’occasion de faire à peu près n’importe quoi en tout terrain avec un Classe G, c’est à dire du côté de l’ennemi d’outre Rhin, donc pas de doute possible, il fallait voir ce que ça donnait du côté allié avec Jeep! Pour l’occasion, j’ai enfilé ma plus belle chemise de bûcheron (bah oui, le 4×4, c’est pour les chasseurs et les bûcherons, non?), et c’est donc avec une poignée de personnes (une bonne trentaine en fait) que je me suis retrouvé un samedi matin dans une auberge près de Saverne, grâce à la complicité de Jeep et des concessionnaires Jeep de Strasbourg et Mulhouse. Ah oui, j’oubliais, j’ai fait ça du côté de chez moi, en Alsace, territoire toujours en guerre entre tout terrains Allemands et US!!

Première constatation : il n’y a finalement pas de bûcheron dans l’assemblée, au mieux du chasseur, au pire du citadin. Pas grave, on fera avec.
Après un tout petit cours rapide sur ce qu’est un 4×4, qui permet aux plus béotiens de rentrer dans le sujet, et aux connaisseurs de connaître quelques petites astuces, il est très vite temps de passer aux choses sérieuses :
Un grand terrain de jeu spécialisé pour la randonnée trialisante (en gros c’est bien pour se balader, mais c’est truffé d’obstacles un peu techniques), et plusieurs ateliers.
J’ai commencé tranquillement avec l’atelier Grand Cherokee : impressionnant de voir ce mastodonte assez élégant se jouer des pièges du terrain avec agilité et aisance. Enfin quand je dis aisance, c’est avec les bons élèves qui savent doser l’accélérateur… Mais sur ce genre d’ateliers, il y a toujours un binôme de gros bourrins qui arrosent tout de boue, intérieur du véhicule compris. Et vous savez quoi? Pour une fois, ce n’était pas mon binôme! Il subsiste bien des gros bûcherons dans les ateliers Jeep, j’étais rassuré!
Une fois quelques croisements de ponts, dévers, montées et descentes impressionnantes réalisées, il est déjà temps de retourner au camp de base pour un déjeuner alsaco-américain. Alsaco pour les saveurs, américain pour les quantités!

L’après-midi, les choses se corsent : atelier Wrangler avec des passages incroyables, et la découverte pour moi de la boîte de vitesse à double levier pensée pour le franchissement : les rappports sont incroyablement courts, permettant d’obtenir un couple vertigineux, et un frein moteur extrême dans les descentes. C’est au volant d’un Wrangler dans de pareilles conditions qu’on saisit mieux le mythe Jeep, le côté « ça passe toujours ». Et pour que ça passe sans poussière et sans bruit, 6 instructeurs sont sur le terrain, vous prodiguant en permanence les bonnes astuces, le bon rapport de boîte ou la bonne trajectoire, si quelque chose empêchait votre progression. Ils sont aussi là pour vous forcer à faire ce que vous n’osez pas faire, comme par exemple lâcher les freins dans une descente vertigineuse : l’énorme frein moteur de la première en boîte courte permet effectivement de maintenir un Wrangler à une allure raisonnable.

La Jeep Academy ne sert pas qu’à tester les capacités de franchissement des véhicules (énormes) et de leurs conducteurs (beaucoup plus faibles), puisqu’un troisième atelier, axé sur la sécurité, était organisé. Le but? Former les conducteurs à un évitement à allure raisonnable, hors goudron, histoire de constater que les bons réflexes permettent de garder le contrôle malgré la difficulté. Un atelier vraiment bienvenu, puisque ces quelques passages pourraient être utiles un jour ou l’autre pour éviter l’accident.

En résumé, la Jeep Academy, c’est une superbe opération permettant d’imprimer l’esprit Jeep dans l’esprit des clients, et leur permettant d’apprendre quelques bonnes pratiques du tout terrain, histoire de toujours rouler en sécurité. Et c’est surtout un vrai moment de plaisir, à la découverte de la petite gamme Jeep et des incroyables capacités de ces engins.
Petite vidéo pour finir :

Jeep Academy