[test] Aiper Seagull Plus, le juste nécessaire pour nettoyer sa piscine

Si vous avez une piscine, vous aurez sûrement remarqué que le marché des robots nettoyeurs de piscine se divise en deux catégories : les robots super efficaces, super technologiques, super chers, et les robots pas cher qui ne servent pas à grand chose.
Une nouvelle marque, Aiper (chinoise) déboule en Europe avec une proposition en décalage : des robots bien conçus à un prix très abordable. J’ai voulu tester ces promesses avec leur robot Seagull Plus, qui semblait le bon choix pour ma petite piscine (de 7x4m).

Aiper Seagull Plus test review essai robot piscine design pas cher
Design
C’est peut-être sur le design que les robots Aiper se font le plus remarquer. Alors que tout le monde fait du blanc et bleu, Aiper fait du gris foncé avec de discrètes touches de cuivre, de bleu et même de carbone (imitation). On sent que les designer de la marque chinoise se sont inspirés de l’automobile (un petit côté Range Rover avec le gris foncé et les touches de cuivre) plutôt que de la concurrence, et c’est plutôt sympa.

Mais passons sur l’esthétique, un robot de piscine n’est pas là pour être admiré, il doit être efficace. Et en cela, le design de l’engin est particulièrement intelligent. Déjà, vous allez me dire que cet aileron en imitation fibre de carbone ne sert à rien, puisque c’est un aspirateur, il ne risque pas de ne pas être plaqué au sol. Et bien vous aurez tort, car s’il est vrai que l’aileron n’a aucune utilité hydrodynamique (ou presque), il est super pratique pour transporter le robot en le tenant d’une seule main, mais aussi pour le récupérer au fond de la piscine à l’aide du crochet fourni, qui se monte sur le manche télescopique de piscine que vous possédez déjà. Malin.
Aiper Seagull Plus test review essai robot piscine design pas cher
Le reste de la conception est tout aussi malin : aucun moteur dans les roues de l’engin, qui n’abritent qu’un très grand et très pratique bac à saletés, surmonté d’un très grand et très pratique (car complètement plat) filtre. Tout e joue sur la partie haute où une double pompe sert à la fois à aspirer et à propulser l’engin : une pompe tourne, elle aspire en dessous du robot et le flux d’eau est rejeté vers l’arrière. Ensuite l’autre pompe tourne, ça aspire toujours en dessous mais le robot part dans l’autre sens car c’est l’orifice opposé d’où sort l’eau, et successivement. Et si j’ai bien compris la conception, le fait que le robot fasse des zig zag est seulement dû au fait qu’un des flux est légèrement en biais.

Aiper Seagull Plus test review essai robot piscine design pas cher
Performance
Aller, c’est parti, une fois le robot chargé (c’est rapide, moins de 2h depuis une batterie vide), on peut le jeter à l’eau (enfin, essayons d’être un peu délicat si on veut qu’il dure dans le temps). Une fois qu’il détecte qu’il est dans l’eau, la première pompe s’active et le travail commence. Une petite roue sur le sommet de l’engin lui permet de détecter qu’il est en mouvement, ce qui fait qu’à chaque bord, il va faire une petite pause puis partir dans l’autre sens, grâce à la pompe opposée, comme expliqué ci-dessus, tout en se décalant un peu pour nettoyer toute la piscine en zig zag. Et ce fonctionnement très simple a l’avantage d’être aussi très efficace : entre les pompes assez puissantes, les orifices d’aspiration de 14cm de largeur et la surface généreuse du filtre, l’efficacité d’aspiration est excellente, et le robot ne laisse rien traîner au fond. C’est le jour et la nuit face à mon vieux robot des années 90 au filtre en tissu difficile à laver et à l’aspiration plutôt moyenne. Ajoutez à cela une autonomie énorme qui permettra au robot de faire plusieurs passages, et vous pourrez oublier les corvées de nettoyage de piscine. Vous pouvez suivre la réserve d’autonomie du robo d’un simple coup d’œil : une LED assez puissante au sommet, dans l’interrupteur de mise en route transparent, informe du statut : vert à plus de 90%, bleu entre 90% et 50%, orange entre 50% et 10% et enfin rouge sous 10%. Un code couleur repris pendant la charge.
Ou presque. Ce Aiper a quand même un grand inconvénient par rapport à des robots haut de gamme : il ne montera jamais sur les bords pour nettoyer la ligne d’eau. Alors pour être honnête, peu de robots le font, et rares sont les robots qui le font bien (qui montent jusqu’en haut de la ligne d’eau et nettoient bien cette partie, car en général il ne suffit pas d’aspirer mais il faut aussi bien frotter, car tous les résidus organiques et les restes de crème solaire constituent un film bien collant), donc je n’ai à ce jour aucun robot à vous conseiller pour nettoyer impeccablement votre ligne d’eau sans huile de coude. Peut-être le Seagull Pro avec ses 70W de puissance (contre 50 sur le Seagull Plus) et sa grosse brosse à lamelles, mais j’ai un doute…
Aiper Seagull Plus test review essai robot piscine design pas cher
Mais à ce stade, je ne vous ai pas tout dit. En fait, pour compliquer les choses, ma piscine n’est pas rectangulaire, c’est ce qu’on appelle une piscine haricot (ou zizi pour les intimes). Et pour tout vous dire, aucun robot n’est vraiment conçu pour nettoyer efficacement ces formes. Pour faire simple, on va dire que ma piscine est composée d’un cercle de grand diamètre avec un fond en forme de dôme encastré dans un cercle de plus petit diamètre avec un fond plat moins profond. Alors, le robot d’Aiper passe-t-il partout ? Et bien presque, car même s’il est fait pour faire des zig zag bien réguliers dans un rectangle, ses petites variations de trajectoire (modifiables via un petit volet à 3 position à l’arrière de l’engin, je l’ai mis en position pour qu’il dérive au maximum dans mon cas, histoire de varier au maximum les trajectoires) suffisent pour nettoyer à peu près partout étant donné l’autonomie énorme du Seagull Plus (quasiment 2 heures de nettoyage en continu) : on compte sur le hasard et la répétition.
Là où j’ai eu un problème, c’est avec le lien entre la partie de grand diamètre en dôme et la partie de faible diamètre plate : une pente atteint environ 15%, alors que le Seagull Plus n’est prévu que pour 10% en raison de l’absence de motorisation des roues. Il m’arrive donc fréquemment que le robot ne puisse plus monter dans la partie haute de la piscine. Ca vous paraît être un gros problème comme ça, mais en fait non : déjà, en sachant cela, il suffit de commencer le nettoyage en posant le Seagull dans la partie haute, de préférence perpendiculairement à la direction vers la partie basse. Il va donc passer un petit moment dans la zone haute avant de la quitter pour la zone basse. Ensuite, on peut intervenir une fois pour finaliser le nettoyage en déplaçant le Seagull manuellement via le crochet fourni, sans risquer d’abîmer quoi que ce soit. Dernier détail : les saletés qui vont au fond de la piscine ont tendance à descendre naturellement dans la partie la plus profonde…
Aiper Seagull Plus test review essai robot piscine design pas cher

Une fois le ménage fait, on prend son bon vieux manche télescopique, on y place le crochet fourni dans la boîte, et on récupère le robot, qui devrait s’être arrêté contre un bord, pour le sortir de l’eau. C’est un petit souci rencontré chez moi : bizarrement, ça n’a jamais fonctionné et le robot s’est toujours retrouvé quasiment au milieu de la piscine… Et à priori rien à voir avec la forme en dôme, puisque la pente qu’il n’arrive pas à monter n’est qu’à un endroit, pas partout.
Ensuite, il suffit d’appuyer sur les deux poignées bleues latérales et de soulever le robot pour libérer la partie basse. On se retrouve avec deux éléments super simples à nettoyer au jet d’eau : la coque du robot qui renferme la majorité des saletés, ainsi que le grand filtre tout plat, qui se nettoie d’un coup, et si vous avez un robot avec un filtre en tissu, vous savez comme ce genre de détail est appréciable!
Aiper Seagull Plus test review essai robot piscine design pas cher
Conclusion
Le Seagull Plus n’est pas très intelligent, il n’est même pas connecté, mais il est tellement génial de simplicité qu’il n’a pas grand chose à reprocher. Car avec son aspiration puissante, son énorme autonomie et ses déplacements rapides, il devrait permettre de nettoyer votre piscine sans trop de souci, surtout si c’est une piscine rectangulaire. Cerise sur le gâteau : il se nettoie très simplement. L’absence de télécommande ou de connexion smartphone n’est pas un souci : on le lance et on l’oublie. Et si on remarque qu’il a du mal à passer à un endroit, on le déplace vite fait avec le manche télescopique de la piscine.
Faites cependant attention à un « détail » si vous voulez acheter ce robot : la pente au fond de votre piscine. Car l’absence de moteurs sur les roues du Seagull Plus le limite à environ 10% de pente, et malheureusement, de mon côté j’ai une pente à plutôt 15% et il a vraiment du mal à la passer, et donc s’y arrête comme s’il s’agissait d’un bord, avant de partir dans l’autre sens. Je dois donc forcer les choses et déplacer une ou deux fois le robot dans la partie haute de la piscine pour être sûr que tout est fait, mais rien de grave. Est-ce que la télécommande ou l’aspect connecté me manquent? Pas du tout, en général c’est assez laborieux à utiliser, et vu que l’autonomie est conséquente, même si le nettoyage se fait n’importe comment dans ma piscine ronde, c’est propre quasiment partout une fois la batterie vide. Pas de quoi nécessiter un robot qui vaut le double du prix, voire plus.
En conclusion, Aiper débarque en Europe avec une offre qui risque de faire mal à la concurrence, sans surenchère technologique à laquelle on était habitués venant de marques chinoises, mais avec un produit simple et bien conçu à un prix imbattable (il est actuellement en promotion à 339€ sur le site d’Aiper, une promotion qui est de temps en temps répliquée chez Amazon). Et cette simplicité de conception est rassurante quand on parle d’un produit qui va passer une bonne partie de sa vie au fond d’une piscine.
Aiper Seagull Plus test review essai robot piscine design pas cher

Les + :
+ Aspiration puissante
+ Autonomie d’environ 2h : largement de quoi nettoyer toutes les piscines de taille raisonnable, même de forme complexe
+ « Aileron » intégré et crochet fourni : super simple pour le repécher
+ Conception très simple
+ Charge rapide (2h30 environ)
+ Prix ultra bas
+ Look sympa

Les – :
– Ne nettoie pas les bords et la ligne d’eau
– Ne monte pas les pentes de plus de 10%
– Ne s’arrête pas contre un bord chez moi, contrairement à ce qui est annoncé
Aiper Seagull Plus test review essai robot piscine design pas cher

1 commentaire

Ajouter les vôtres

efficacité nulle, ne ramasse pas tout, ne pas le conseiller

prendre le modèle PRO

Laisser un commentaire