Sélectionner une page


Piepacker, c’est un petit poucet français qui essaie de se faire une place dans l’énorme marché du jeu vidéo en ligne. Oubliez les FPS photoréalistes, et replongez-vous dans la bouillie de pixels des années 90… Mais avec vos meilleurs amis! Petit test de la version béta.

Pour faire simple, Piepacker, c’est une plateforme en ligne qui dispose d’une flopée de titres vidéoludiques délicieusement nostalgiques : Earthworm Jim, Worms, Descent, Sensible Soccer, Bomberman… (Piepacker annonce plus de 60 jeux au lancement) Je suis assez vieux pour avoir déjà joué à tous ces jeux dans ma jeunesse. Et s’ils conservent tout leur potentiel ludique malgré leur définition d’un autre temps, on ne va pas se mentir, il y a mieux pour passer des heures de jeux. Mais là où Piepacker rend le rétrogaming bien plus intéressant que cette NES Mini que vous avez acheté sur un coup de tête et qui désormais prend la poussière chez vous, c’est qu’une fois un jeu lancé, vous disposez d’un lien à partager avec n’importe qui pour qu’il se connecte immédiatement, sans créer de compte ou installer un logiciel. Non seulement vous partagez la partie mais vous êtes connecté en vidéo live avec vos amis. Et en plus il y a des filtres stupides pour modifier votre apparences (quelques têtes de jeux vidéos proposés, ou des animaux comme un cheval ou un lama, cf ma capture en tête d’article).

Mais il y a un inconvénient de la plateforme dans sa version béta actuelle : les jeux multijoueurs ne sont pas légion. Et franchement, il y a mieux que de regarder un pote (mal) jouer à un vieux jeu. Il faut vraiment que Piepacker se concentre sur le catalogue de jeux multijoueurs pour offrir une expérience qui donne vraiment envie, mais clairement l’équipe affiche la volonté de proposer bien plus de jeux à l’avenir.

Pour palier à une certaine faiblesse de l’offre au lancement, Piepacker propose à ses membres premium d’importer leurs propres jeux sous formes de ROMs…
Mais il n’y a pas que ça, il y a aussi le PieReader : une élégante plateforme qui en plus d’exposer vos cartouches sous une belle cloche en verre, sert de lecteur universel, connecté à la plateforme Piepacker. Si le produit semble intéressant avec son côté nostalgique façon platine vinyle moderne (vous gardez l’objet physique, mais vous profitez de 20 ans d’évolution pour partager l’expérience sur Internet), il est encore en développement et a été financé via une campagne Kickstarter. Pour être honnête, je pense que les petits malins de Piepacker se servent uniquement de cet objet physique pour détecter le jeu auquel vous voulez jouer et le lancent directement sur leur plateforme via une bibliothèque de ROM (le PieReader n’est jamais montré connecté à un téléviseur avec des manettes, toujours seulement à un PC). Ce Kickstarter n’est pour le moment qu’une promesse, on attend de voir, « pour de vrai ».

Conclusion
En conclusion, si la béta de Piepacker est prometteuse et permet de partager facilement une partie avec ses amis, je dois avouer que le catalogue assez limité actuellement, surtout en jeux multijoueurs, et l’ergonomie assez faible pour les joueurs sans manette ont un peu gâché la fête. En résumé, Piepacker a beaucoup de potentiel mais dans sa version béta actuelle, on reste encore un peu sur notre faim.

Les + :
+ Tout tourne sous un navigateur sans extension
+ Un simple lien pour inviter vos amis, pas de création de compte nécéssaire opium vous rejoindre
+ Compatible avec toutes les manettes qui se connectent à votre ordinateur
+ Une option retour en arrière qui rend les jeux de l’époque moins frustrants!
+ Compatible avec vos fichiers ROM
+ Un jour il devrait être possible de jouer avec ses vieilles cartouches

Les – :
– Catalogue de jeux encore faible…
– … Et peu de jeux multijoueurs
– Sans manette, la configuration des touches du clavier est souvent difficile à mémoriser (mais c’est comme à l’époque finalement)