Sélectionner une page

Angsana Bintan resort test avis
Bintan, une île indonésienne en face de Singapour, offre ses charmes aux voyageurs de passage, mais surtout aux Singapouriens en mal de plage… A l’occasion d’un périple asiatique (lire mon test photo Birman), il me fallait un stop pour du repos complet. Et j’ai été servi…

Angsana Bintan resort test avis
Bintan, c’est une île un peu étrange : pas la peine d’avoir un visa indonésien si vous venez de Singapour, pas la peine de prendre un avion (c’était l’un de mes arguments pour choisir Bintan après avoir enchaîné pas mal de vols). Vous prenez le ferry dans le tout petit terminal de Tanah Merah (à 10 minutes de l’aéroport en taxi, si comme moi vous venez d’atterrir à Changi), et une fois vos bagages enregistrés, vous prenez place dans une navette à touriste du genre catamaran rapide, qui vous conduit plus au Sud, par une mer étrange car totalement dépourvue de la moindre vague. Je ne sais pas si c’est toute l’année comme ça, mais si vous êtes malades en mer, vous pourrez prendre ce ferry les yeux fermés, ça tangue moins qu’un bus sur l’autoroute.
Angsana Bintan resort test avis
Arrivés « en face », un petit passage aux douanes dans le terminal de Bintan, et ‘encadrement à l’asiatique commence : du personnel est là pour vous faire attendre dans de minuscules « salons » aux couleurs des hôtels, histoire de prendre les navettes des hôtels… Ca sent l’industrie hôtelière calibrée, et c’est bien ça. Mentalité asiatique du zéro surprise.
On dit souvent que Singapour, c’est la Suisse d’Asie pour la propreté hallucinante de ses rues (obtenue il est vrai grâce à des amendes un peu élevées et une interdiction totale du chewing gum), pas étonnant alors que Bintan, soit une île indonésienne qui ressemble à un golf… Au bord de la route déserte (fréquentée uniquement par les navettes d’hôtels et les Singapouriens sur leurs vélos tout carbone), la jungle est taillée au cordeau.
Angsana Bintan resort test avis
On arrive dans le domaine du groupe Angsana, partagé entre les imposants bâtiments badgés Angsana et les villas accrochées aux rochers du Banyan Tree. Côté Angsana, le style mériterait un petit raffraichissement, avec une déco un peu datée. Côté Banyan, les villas au style sobre sont très luxueuses. Que vous choisissiez l’un ou l’autre, la plage sera la même, les restaurants aussi, et vous devriez pouvoir faire un cours de joga personnel dans une villa du Banyan, alors attention à la facture…
Un petit détail tiens concernant la facture : vous êtes sur une île protégée, avec uniquement des hôtels autour de vous : les hôteliers en profitent au maximum, avec des restaurants aux qualités honnêtes, mais un rapport qualité prix déplorable en raison de prix prohibitifs… Dommage, le client se sent toujours pris pour une vache à lait dans ce genre de circonstances, et je reste persuadé qu’avec des prix plus honnêtes, les additions de fin de séjour seraient souvent plus fournies. Mais bon, puisque vous venez de Singapour, vous avez un portefeuille très, très bien fourni, non ?
Angsana Bintan resort test avis
Mais revenons-en à l’hôtel : dans notre énorme One Bedrom Suite composée d’une chambre et d’un grand salon doté d’une cuisine (tiens, étrange, une cuisine… Pour vous inciter à venir avec vos plats à réchauffer plutôt que de payer les restos ? Certains de nos voisins chinois avaient opté pour cette option !) aurait pu avoir une salle de bains un peu plus grande… Là encore, il y a du travail à faire côté agencement pour remettre à jour l’hôtel, mais par contre niveau propreté, on reste aux standards singapouriens : tout est nickel.
Piscine : énorme, mais fréquentée par des touristes Chinois sur des bouées encore plus énormes accueillant jusqu’à 4 personnes… Ok, évitez de faire comme nous pour voir ces scènes de décadence en ne partant pas un jour de golden week, les Singapouriens étant franchement moins amateurs de bouées gonflables géantes.
Angsana Bintan resort test avis
Plage : irréelle. Une langue de sable fin de plusieurs kilomètres, barrée par des rochers lisses façon seychelles, le tout donnant sur cette mer trop calme pour être vraie. Un endroit idéal pour un repos complet, ou pour passer du temps à la mer avec des enfants en n’étant pas plus en danger que dans une grande baignoire.
Notez que d’après nos recherches, si vous êtes amateurs de plage, c’est sur ce point que le resort Angsana fait la différence : les autres plages de l’îles sont moins sympathiques.
Angsana Bintan resort test avis
Petite chose intéressante à faire : prendre un des vélos de l’hôtel et faire une balade dans les environs pour se rendre compte de l’étrangeté des lieux : derrière le golf se trouve un petit village caché, que les autorités singapouriennes n’ont jamais eu l’autorisation de déplacer. Un morceau minuscule de l’indonésie traditionnelle caché derrière l’artificiel façon Singapour.

Conclusion
Etrange Bintan… Si vous êtes en mal de plage paradisiaque lors d’un séjour à Singapour et ne voulez plus prendre de vol, il est préférable d’essayer Bintan plutôt que Sentosa. Et oui, il y a encore plus artificiel que Bintan à proximité de Singapour (avec en prime vue sur les porte containers…)
Il est vraiment étonnant que les Singapouriens aient exporté leur modèle de propreté et d’ordre sur un bout d’île indonésienne. Vous serez bien, en tout cas si vous ne rechignez pas à dépenser (beaucoup) trop pour des repas simples (mais bons), mais vous risquez d’être surpris face à cette énorme plage de sable ultra propre et cette mer sans vagues… Une expérience intéressante pour un citadin trop stressé et pas à l’aise sur une île indonésienne « normale » (lire : bordélique !). Pour amateurs de paradis artificiel.
Angsana Bintan resort test avis