Sélectionner une page

baby-glgl biberon connecté
Vous allez me dire que je suis bien critique en ne sélectionnant que 5 perles (voir mon article ici) et en vilipendant 7 erreurs technologiques… Je vous répondrai d’abord que si vous lisez bien, les 5 perles sont en fait 6, et que j’ai limité les perles à la France contrairement à cette sélection, que les objets connectés attirent les mauvaises idées, et enfin que diisign c’est chez moi, alors je fais ce que je veux. Donc allons-y pour la sélection des horreurs du CES 2015.

Le biberon connecté Glgl
On connaissait déjà l’absence totale de réflexion des concepteurs de la Hapyfork depuis l’année dernière, cette fourchette connectée indispensable (ou plutôt complètement débile) pour stigmatiser les personnes en surpoids (finalement on en a pas vu beaucoup de traces sur le marché), et bien rebelotte avec le biberon connecté. Tout aussi indispensable que le précédent objet, ce gadget joue sur la peur d’être un mauvais parent en vous disant si vous inclinez trop ou trop peu le biberon et en analysant la consommation de votre progéniture. Parce que regarder si son enfant est satisfait de la façon dont on le nourrit est complètement dépassé. Tout se fait bien sûr de façon connectée, directement à proximité du cerveau de votre gamin, et par conséquent vous devrez tenir le biberon dans une main, le smartphone dans l’autre pour monitorer… Ils appellent ça un « smart biberon », mais bordel, pourquoi prendre les gens pour des cons et ne pas lui donner son vrai nom : un biberon stupide pour personnes stupides totalement accros à leur téléphone !
slowcontrol.com

pacifi-pacifier
La tétine connectée
Reston dans l’univers de la petite enfance avec un objet tout aussi stupide. Pourquoi acheter une tétine thermomètre à moins de 10€ (ça existe depuis des années) quand vous pouvez complexifier le tout en affichant la température sur votre téléphone, et en profiter pour faire bouffer plein d’ondes à votre progéniture qui vous remerciera plus tard pour son cancer prématuré? Ah oui, parce que, comme un porte clé bluetooth, cette tétine est sensée vous alerter quand votre mini-vous s’échappe hors de portée d’ondes radio… Normal, des fois que votre petit ait appris à courir en douce… Mais bon, ça vous donnera une fausse impression de surveiller le petit, vous pourrez vous concentrer tranquillement dans la pièce d’à côté pendant qu’un accident domestique surviendra. Ca s’appelle la Pacif-i Smart Pacifier, et je lui trouve une utilité : si vous voyez un bébé avec cette tétine, évitez tout contact avec ses parents. Ils sont malades.
bluemaestro.com

Ceinture conectée Emiota
La ceinture connectée Emiota
Des accéléromètres permettant de suivre votre activité, vous en avez déjà pléthore : dans votre smartphone, dans votre bracelet connecté ou dans votre smartwatch… Indispensable donc d’en ajouter un peu… Dans votre ceinture! La ceinture connectée fait exactement la même chose que les trackeurs d’activité, sauf qu’elle le fait au niveau de votre gros ventre de nerd, qui du coup de trouve orné de cette atrocité. C’est tout ? Non, heureusement, il y a une fonction supplémentaire pour définitivement éloigner de vous toute personne du sexe opposé, et donc vous empêcher d’avoir une descendance à laquelle vous pourriez faire goûter les joies d’un biberon ou d’une tétine connectée : cette ceinture est… Motorisée ! Parce que s’il vous arrive de manger comme un porc à vous en faire modifier le tour de taille de plusieurs centimètres, la ceinture pourra se desserrer dans un magnifique bruit de moteurs électriques. Emiota cherche à recréer une sorte de sélection naturelle : ceux qui sont assez cons pour s’acheter ce truc pourront dire adieu à toute relation sociale, et même s’ils venaient à trouver l’âme soeur, on pourra compter sur la puce radio de la ceinture pour leur avoir grillé l’appareil reproductif !
Emiota.com

Breathometer-Mint-2
Le capteur d’haleine Mint
En 2015, il ne faut plus rien dire, plus rien faire, ou plus rien sentir qui sorte du lot? Parfait, équipez-vous du Mint, un testeur… D’haleine ! Pourquoi souffler dans vos mains quand vous pouvez investir dans un gadget connecté ? Sûrement pour la présence d’un tableau de score en ligne qui vous permettra de rivaliser avec vos amis à grands renforts d’andouillettes, maroilles ou encore spécialités à base d’ail… C’est sûrement ce qui a fait craquer les clients potentiels pour que ce gadget totalement stupide, qui a plus que doublé son objectif Indiegogo. Incompréhensible.
Breathometer Mint sur Indiegogo

iSetWatch
iSetWatch : la montre la moins smart du monde
Ne vous imaginez pas quelque chose de vraiment innovant dans cette montre « connectée » destinée aux joueurs de tennis. Elle dispose de deux boutons sur lesquels vous devrez appuyer pour enregistrer le score de votre partie. Un bouton incrémente votre partenaire, l’autre vous incrémente. C’est tout? Oui, sa fonction connectée consistant uniquement à transmettre le score en live à votre smartphone, qui se charge de le partager à vos amis, qui n’ont rien de mieux à faire que de suivre le score de votre match.
isetwatch.com/

Mamaroo 4moms
Le robot qui berce votre bébé
Aller hop, un dernier objet pour les gens qui auraient mieux fait de ne pas devenir parents : le Mamaroo est une sorte de berceau robotisé qui berce le bébé à la place d’un être humain. Il se pilote via votre téléphone, comme toujours en bluetooth. Pour être sûr que vous puissiez être loin, très loin de votre nouveau né. Il ne faudra pas s’étonner si une fois plus grand, votre enfant a des problèmes sociaux.
4moms.com/mamaroo

bloom ring prima temp
Le capteur de fécondité
Pour être sûr de régler définitivement le problème de la progéniture, pourquoi ne pas insérer directement un émetteur bluetooth dans son vagin ? C’est l’idée magique de Bloom, un capteur de fécondité imaginé par Prima-Temp, toujours connecté, qui se base sur la méthode des températures en insérant un anneau au coeur du problème… Votre smartphone retentira alors de sa plus belle notification au moment adéquat pour procréer ! Absolument érotique… s’il reste quelque chose de votre appareil reproductif.
bloomring.com

En conclusion : les concepteurs d’objets connectés semblent particulièrement décidés cette année à en finir avec l’espèce humaine.