Sélectionner une page

Essai Hyundai i20 2014
Hyundai nous a récemment présenté sa nouvelle i20 en région bordelaise. Cet essai s’est déroulé autour des plus fameux vignobles de la région et nous a permis de juger les qualités routières de cette nouvelle citadine. Malgré un encrage désormais solide dans le paysage automobile européen, le lancement d’une nouvelle citadine s’annonce compliqué pour le constructeur coréen. Le marché est en effet totalement saturé de citadines plus attachantes les unes que les autres et dans lequel la hiérarchie est bien établi. Nous allons voir ensemble comment la i20 pourrait créer la surprise.

Design extérieur
Les coréens ont réussi en une petite dizaine d’années à proposer des modèles originaux qui ont su parfois trouver un large public, comme en témoigne le succès du crossover ix35. Une des clefs de cette réussite réside dans la création d’un bureau de design à Francfort, permettant de s’imprégner des codes stylistiques du vieux continent, marché si exigeant mais aussi tellement ingrat par le peu de place qu’il laisse aux nouveaux venus.
Essai Hyundai i20 2014
Pour Hyundai le défi de la i20 est donc de taille, et pour le relever le constructeur a choisi un designer français, Olivier Denamur. Il revient avec nous sur les codes stylistiques de la i20.
« Après avoir remporté le concours interne, je me suis vu confier le projet du design extérieur de la citadine, (…) le brief était clairement orienté sur la qualité perçue. Les lignes, courbes et formes que je traçais devaient suggérer à la fois la robustesse et le dynamisme ».
« j’ai d’ailleurs beaucoup travaillé sur la ligne de toit que je voulais aérienne et qui semble flotter sur la partie arrière par l’utilisation de montants laqués noirs ».

« Mon environnement joue beaucoup dans ma démarche créative et les smartphones, lecteurs audio, tablettes et autres produits High tech de mon quotidien m’ont beaucoup inspiré. En effet ils proposent des finitions très soignées, compactes et extrêmement bien assemblées, et j’ai voulu transposer ces traitements aux nombreuses lignes d’ajustement que proposent une automobile ».
Essai Hyundai i20 2014
Ce que nous pouvons dire c’est que les efforts d’Olivier ont porté leurs fruits et il se dégage de cette i20 un dessin à la fois dynamique et élégant. Le traitement des projecteurs a été particulièrement soigné avec la greffe de feux diurnes « milky way » du plus bel effet. A l’arrière les feux en virgule sont très contemporains et utilisent avantageusement des formes boomerang à la signature lumineuse recherchée. Enfin la calandre adopte une forme hexagonale très à la mode en ce moment.

Pour le reste, les lignes de caisse sont dynamiques, elles traversent les flans en reliant les projecteurs aux feux arrières. Le véhicule est très homogène et son aspect est très valorisant, je regrette tout de même l’absence de jantes de grand diamètre qui camperaient l’assise de la i20. Mais compte tenu des motorisations proposées et du rapport prix équipement souhaité, leur usage n’aurait pas été cohérent. L’utilisation de capteurs d’aide au stationnement non peints à la couleur de la carrosserie trahit également cette contrainte économique.
Essai Hyundai i20 2014
Pour finir sur ce chapitre, aucune personnalisation n’est possible tant au niveau de la carrosserie que de l’habitacle, alors qu’une partie de la concurrence s’attache à rendre chaque citadine plus pétillante et attachante les unes que les autres. Hyundai a donc choisi sa voie, celle de l’élégance et de la sobriété déjà empruntée pour la star germanique de la catégorie, la Volkswagen Polo.

Design intérieur

Allons droit au but : l’ensemble a fait un bond spectaculaire au niveau de la qualité perçue. Reste l’utilisation de texture et de grain discutables mais aussi d’un choix de couleurs qui ne m’ont personnellement pas convaincu dans les finitions chocolat ou bleu. Reste le gris qui par défaut devient la dernière alternative mais laisse une note clinquante alors même que la i20 ne souffre d’aucun complexe vis à vis de la concurrence notamment en regard de la Renault Clio.
Essai Hyundai i20 2014
La sellerie est sobre et rappelle encore une fois quelques bons exemples germaniques dans son traitement, pas de fioritures, tout est simple solide et fonctionnel. La planche de bord illustre bien cette ligne directrice. Le combiné d’instrumentation est classique et très lisible. Les commodos sont robustes et les pièces soumises au toucher sont qualitatives. Mention spéciale au volant qui est large et confortable voire même chauffant en option(!). Il présente des touches multifonctions très pratiques, à gauche la radio, à droite le régulateur de vitesse. Côté équipement, la i20 fait fort avec des fonctions souvent présentes dans les catégories supérieures comme l’avertisseur de franchissement de lignes continues, ou encore un toit panoramique ouvrant unique dans la catégorie ! Par contre pas de grand écran central avant le mois de mars 2015. Mais Hyundai défend son offre de lancement en faisant preuve de bon sens. En effet au lieu d’être systématiquement à la traîne avec un GPS déjà « has been » à sa sortie, il préfère comme Renault sur sa twingo, proposer une pince pour smartphone, pratique et pas chère qui fera office d’interface multimédia Bluetooth. Mais alors pourquoi sortir en mars une option GPS ?
Essai Hyundai i20 2014
Le reste de l’équipement premium est au rendez vous (climatisation automatique, feux et essuie-glaces automatiques, système audio USB de qualité, caméra de recul…).
Petit détail que j’ai adoré c’est le réglage du nombre d’allumage des clignotants à impulsions (3, 5 ou 7 clignotements). Car quand ce système importé des pratiques allemandes s’est généralisé dans l’ensemble de la production automobile, personne ne s’est demandé si ça convenait à tout le monde… Et 3 clignotements ce n’est pas assez 😉 alors merci à Hyundai d’avoir pensé à ce paramétrage bien pratique.
Côté dimension, la vie à bord est très agréable avec des côtes parmi les plus généreuses de la catégorie y compris pour le coffre. L’ habitabilité de la i20 est excellente, elle visait le haut du tableau et objectivement elle l’a atteint.

Comportement routier
Essai Hyundai i20 2014
Le positionnement prix de la i20 annonce la couleur, les moteurs seront « suffisants » pour une utilisation passe partout. L’essence de 84 ch que nous avons eu entre les mains peut sembler adapté aux parcours quotidiens de monsieur et madame tout le monde, mais attention aux exceptions… Si vous transportez plusieurs adultes dans le véhicule ou si vous roulez souvent chargé pour partir en week end, il va vite se poser un problème de puissance, car même cravaché à hauts régimes (ce que ce petit bloc de 1.2l sait très bien faire), il sera un poil court en côte ou sur des dépassements. Et le catalogue constructeur n’offre guère d’alternative même en diesel. Seul le 1.4 de 100ch saura vous sortir de situations délicates et vous arracher du bitume à temps.

Au niveau de l’agrément de conduite la surprise est totale avec un châssis très sain, des freinages mordants et une tenue de route irréprochable. La boîte manuelle à 5 rapports est un délice de précision et de nombreux concurrents devraient en prendre de la graine. Seule la direction reste perfectible en condition sportive ce qui, vous l’aurez compris, n’est pas vraiment sa cible.

Côté consommation Hyundai n’affole pas les chiffres et reste dans le ventre mou de la concurrence. Sur notre modèle essence nous avons flirté avec les 6,5L de moyenne à rythme soutenu. Orientez vous vers les diesels mais n’attendez pas non plus des records de consommation. Et ce n’est pas l’absence de Stop and Start qui favorisera les économies en usage urbain.

Conclusion
Au final, la i20 est une citadine très homogène, au rapport qualité / prix imbattable sur certaines finitions. Les tarifs débutent à 12500€ pour atteindre 20300€ suivant les versions, notre modèle d’essai s’affiche quant à lui à 17900€ en version Creative, motorisé par le 1.2 essence de 84ch. Comme vous l’aurez constaté, les prestations haut de gamme de la i20 côtoient des faiblesses assumées par le constructeur coréen. Alors, si vous craquez pour son design élégant et soigné, un essai scellera définitivement votre décision, dans un sens comme dans un autre.

Les +
+ Design contemporain épuré et dynamique
+ Insonorisation remarquable sur route
+ Équipement premium pour sa catégorie
+ Qualité perçue globale
+ Rapport qualité prix imbattable

Les –
– Un peu trop sérieuse ? Pas de possibilité de personnalisation
– Motorisations en retrait par rapport aux qualités potentielles du châssis
– Couleurs et matières utilisées dans l’habitacle ne m’ont pas charmé