Sélectionner une page

12045_withings-presente-home-une-camera-de-surveillance-qui-analyse-l-air-ambiant
Withings continue son offensive produits pour devenir un gros des objets connectés. Après des objets plutôt orientés suivi corporel/santé (Balance, pèse enfant, montre Activité et bracelet Pulse, et tout récemment réveil/analyseur de sommeil Aura), Withings poursuit sa conquête vers la maison avec la première caméra qui ne ressemble pas beaucoup à une caméra : Withings Home.


La Home est un simple cylindre habillé d’un placage bois, duquel sort un objectif de caméra, et surmonté d’une grille. On salue ce parti pris de sortir la caméra de l’univers de la webcam ou de celui de la caméra de surveillance, deux objets qui, à cause de leur look, ne donnent jamais envie d’installer dans son salon.
L’idée est de pouvoir se servir de ce gadget un peu comme on le souhaite : webcam indépendante pour converser avec sa famille (Home dispose d’un micro et d’un haut parleur pour une vraie conversation), caméra moniteur pour bébé (qui remplacera par conséquent le Smart Baby Monitor Withings) capable d’alerter via des notifications en cas de cris ou de pleurs, ou plus classiquement caméra de surveillance, capable de prendre une photo de l’activité « suspecte » ou d’enregistrer les mouvements dans le cloud Withings, mais seulement en cas de souscription d’un abonnement « sécurité », comme les concurrents. Dommage, d’autant plus que la Home est plutôt dans la fourchette tarifaire haute avec ses 200€ (mais elle filme en full HD avec un objectif grand angle).
Withings home
Et pour une surveillance « douce » du quotidien, la caméra Withings Home est équipée d’un capteur de COV (Composés Organiques Volatiles), d’un thermomètre et d’un capteur d’humidité. Petit détail : une lumière de notification peut s’activer pour les alertes de son choix (par exemple en cas de dépassement de taux de COV dans l’air ambiant). L’engin est déjà ouvert sur le monde des objets connectés avec une compatibilité IFTTT et HomeKit. Il ne manque qu’une compatibilité avec la station météo du concurrent Netatmo pour être complet, mais qui sait, une alliance entre leaders français des objets connectés reste possible, chacun ayant un écosystème complémentaire !