Sélectionner une page

Test essai Alfa Romeo Giulietta QV Quadrifoglio Verde
Nous vous avions déjà présenté la belle italienne au mois de janvier dernier. De l’élégance et de la sportivité made in Alfa !
Derrière ses courbes se cachaient déjà des prestations dynamiques de haut vol qui s’étaient exprimées dans la région de Reims.
Cette fois, le constructeur Milanais nous propose une virée sur circuit, bouclez votre ceinture et accrochez-vous !

Pour juger les prestations client en utilisation quotidienne, il est nécessaire d’évaluer les performances dynamiques d’une automobile sur un trajet autoroutier mixte (urbain – route – autoroute). Le caractère de l’auto se dévoile rapidement suivant les codes propres à l’ADN de la marque.
Test essai Alfa Romeo Giulietta QV Quadrifoglio Verde
Mais pour juger du potentiel intrinsèque d’une auto, surtout si cette dernière s’affiche en tant que sportive avec son blason Quadrifoglio Verde (synonyme de summum de sportivité chez Alfa), un seul recours : le circuit !
Pourquoi allez-vous me dire? Parce que c’est le seul moyen de toucher les limites d’une voiture en toute sécurité et de juger du savoir-faire du constructeur en terme de comportement routier. Sur circuit il est possible d’amener le véhicule aux limites d’adhérences sans les aides électroniques à la conduite qui arrivent de nos jours à magistralement corriger toutes dérives naturelles et gomment souvent les lacunes des châssis et des trains roulants.
Pour un constructeur, lâcher une voiture sur circuit c’est donc une vraie prise de risque car c’est mettre à nu son modèle et laisser de côté les jolis spots publicitaires, les dossiers de presse aux couvertures glacées, les show room aux moquettes épaisses… Tout ce qui permet encore un contrôle et une main mise sur la communication produit. Mais sur un circuit on ne triche pas, c’est un véritable juge de paix.

Alfa nous a donc accueilli sur son circuit d’essai de Balocco, à mi-chemin entre Milan et Turin. Un seul objectif, nous laisser appréhender les qualités de la Giulietta QV (véracité des chronos, stabilité à haute vitesse, comportement en lacets ou en changements d’appuis ou encore respect des distances de freinages annoncées).
Nous avons donc décidé de vous embarquer avec nous sur la piste d’essai du Groupe FIAT, pour juger par vous-même !

Comme vous pouvez le constater sur notre petite vidéo, la Giulietta Quadrifoglio Verde est impressionnante, tant par ses performances que par l’accessibilité de son pilotage. On se régale !
La tenue de route est très rigoureuse et les décrochements d’adhérence sont progressifs et facilement maîtrisables. La prise de roulis est très contenue pour une berline qui sait conserver le confort de ses passagers (voir notre essai routier). Enfin, l’endurance du freinage m’a bluffé, les étriers avant Brembo de 330 mm sont excellents !
L’écart entre les prestations et la discrétion absolue de cette édition (à part le fameux trèfle vert sur les ailes avant et quelques détails en chrome foncé, difficile de différencier visuellement cette version de celle que j’ai prise en main en janvier) est énorme, puisque derrière la robe presque sage se cache l’ensemble moteur/transmission de la 4C, c’est à dire un 1750cc turbo essence tout alu de 240ch associé à la boîte double embrayage Alfa TCT 6 rapports.
Test essai Alfa Romeo Giulietta QV Quadrifoglio Verde
Alors au final que retenir de cet essai sur piste ?
Tout d’abord que la Giulietta QV confirme sur piste les prestations dynamiques de haut niveau qu’elle distillait sur routes.
Ensuite, que le « cœur sportif » d’une marque centenaire comme Alfa est un vrai blason que chaque représentant de la firme que j’ai pu rencontré exhibe avec fierté.
Enfin, dévoiler les ultimes limites d’une voiture sur piste contribue à en valoriser ses qualités ! Et cet essai extrême renforce le potentiel d’utilisation en usage quotidien qu’attendent les Clients de la Marque.
Test essai Alfa Romeo Giulietta QV Quadrifoglio Verde