Sélectionner une page

The Thief Oslo Musée Astrup Fearnley
La Norvège, c’est un territoire dont la surface est couverte à presque 10% par de l’eau. Pour vraiment être en Norvège, c’est donc près de l’eau qu’on est le mieux, et le THIEF est idéalement situé dans un quartier moderne qui pourrait rappeler sous certains angles Hambourg ou Amsterdam, mais la vue sur le fjord d’Oslo rappelle sans cesse que nous sommes bien dans la capitale norvégienne.

Chambre The Thief Oslo
L’atmosphère du THIEF est particulière : entre chaleur pour les ambiances faites de tons noirs, bruns et or et les œuvres d’art qui vous accueillent d’une façon décalée, comme le monumental Cowboy de Richard Prince qui orne le lobby. Mention spéciale aux portraits « vivants » qui ornent les miroirs des ascenseurs, et à la belle place faite aux œuvres vidéo en général.
Chez diisign, on apprécie particulièrement quand l’hôtellerie permet de découvrir de l’art contemporain, mais au THIEF, on a atteint le summum : œuvres d’art dans les chambres, dans les espaces communs… C’est du déjà vu? D’accord, alors faites 100 mètres pour vous rendre dans le bâtiment d’en face, qui s’avère être le tout récent musée d’art moderne Astrup Fearnley (dans sa superbe architecture de bois signée Renzo Piano), et vous comprendrez : la carte de votre chambre vous donne l’entrée gratuite et à volonté dans ce temple de l’art ultra contemporain où les œuvres des artistes les plus cotés (Damien Hirst ou Jeff Koons en tête) s’offrent à vous. En fait, les commissaires gérant les accochages de l’hôtel sont aussi impliqués au musée Astrup Fearnley, d’où un oeil particulièrement aiguisé sur les têtes d’affiches de l’art mondial. Tout simplement exceptionnel.
Astrup Fearnley Museum Oslo
Mais retournons dans la chambre… Ici, le lit King Size orné de 9 coussins vous accueille (un coussin de secours est caché dans l’armoire, au cas où cela ne vous suffirait pas), surplombé par une tête de lit originale faite de niches dorées rétroéclairées. De quoi donner la touche de raffinement et de chaleur à cette chambre. Un tout petit balcon vous permettra de profiter des cieux cléments, mais de notre côté, la fin de l’hiver était encore un peu froide pour vraiment en profiter.


Du côté technologique, rien ne manque : wifi rapide, station iPhone Geneva (ok, pas en connecteur Lightning, mais l’iPhone de mademoiselle diisign a fait l’affaire, puisque toute notre musique est hébergée à distance), grand écran plat avec des vidéos spécifiques pour le réveil ou la soirée, chauffes serviettes électriques ultraminimalistes dans la salle de bains… La touche de raffinement technologique qui fait sortir le Thief de la masse, c’est l’interrupteur sur votre table de chevet commandant toutes les lumières : les ambiances sont prédéfinies pour piloter l’intégralité de l’éclairage de façon simple, et un clic sur le mode nuit suffit à tout éteindre. Un vrai régal! Que celui qui n’a jamais passé 10 minutes à chercher l’ensemble des interrupteurs dans une suite à l’heure de se coucher après une soirée bien arrosée me jette la première pierre!
chambre The Thief Oslo
La salle de bains, joue a carte de la sobriété efficace avec la touche luxueuse du marbre qui l’habille en intégralité. Les plus grincheux regretteront l’absence de baignoire (dans notre chambre deluxe), mais la douche est parfaite, dotée du désormais indispensable mode pluie… Et si vraiment vous voulez vous baigner dans quelque chose, le THIEF ne manque pas d’atouts :
Pour vous redynamiser après une journée de découverte d’Oslo, un spa vient d’ouvrir ses portes, caché dans le bâtiment voisin de l’hôtel, on y accède depuis sa chambre via un ascenseur en verre puis un souterrain. Là, le choix de soins est large, et vous pourrez vous prélasser dans la piscine éclairée par des bougies. Un luxe qui se paie au prix de tarifs très… Norvégiens.

Mention spéciale pour le sublime, pléthorique et gargantuesque petit déjeuner : gâteaux, fruits, pâtisseries, viennoiseries, poisson fumé norvégien, fromages et jambons norvégiens et internationaux, smoothies salés ou sucrés, jus, oeufs cuisinés sous vos yeux tout comme les pancakes ou les gaufres… Autant dire que face à un tel choix de délices, j’ai eu du mal à choisir, et un déjeuner léger suffisait!
DSC_0255
Enfin, évitez de limiter votre découverte de la Norvège à Oslo, et comme nous découvrez la Norvège du côté nature : prenez un vol Norwegian (compagnie à privilégier pour son wifi gratuit!) pour le Nord : le cercle polaire dans toute sa splendeur, avec au choix balades en raquettes, ski nordique, motoneige, mais surtout chien de traineau, le tout dans le paysage magique des fjords enneigés, illuminés d’aurores boréales les nuits de beau temps. C’était notre programme de l’hiver, mais si vous voyagez en été, le choix est aussi extrêmement vaste, entre les îles Lofoten ou les Fjords en version verte…
Tromsoe