Sélectionner une page


Deuxième partie de l’événement Meet PSA Expert débuté il y a un mois avec la visite du studio couleur et matière Citroën et la rencontre de Christophe Poinlane, cette fois nous pénétrons l’enceinte du Peugeot Design Lab.
C’est Cal Loughnane qui nous reçoit dans l’antre créative de Peugeot, petit bâtiment secret situé en contre-bas du centre de design du constructeur à Vélizy.


Le design Lab on vous en a déjà parlé, c’est un studio de design créé par Peugeot pour mettre les compétences de certains de ses designers aux services de tous prescripteurs et pour tous types de projets. « Aucune restriction, ici on travaille pour tout le monde tant qu’on ne concurrence pas la maison mère sur son terrain à savoir l’automobile, les scooters et les vélos ! » nous précise Cal.

Apres 1 an et demi d’existence, le studio n’a pas chômé avec des dizaines de projets et un retour sur investissement significatif mais tenu secret. « Nous ne sommes pas là pour nous faire plaisir mais pour mettre à profit notre savoir-faire ».

L’équipe du studio varie de 15 à 20 personnes et propose plusieurs prestations. De la simple étude de marque (brand imaging), en passant par la conception, le développement ou encore l’industrialisation d’un produit, voire encore un projet de communication, le design Lab puise son inspiration de la culture et de l’expérience des membres qui le composent. Livres, magazines, architecture extérieure, décoration intérieure, nature, sport, industrie, musée, expositions,…. le studio se comporte comme une éponge à l’heure de la phase exploratoire pour aboutir à la réalisation d’un produit unique garant de l’expérience de développement d’un grand industriel qui a fêté ses 200 ans d’existence.
Cal déclare d’ailleurs qu’il n’est pas rare que les produits développés fassent l’objet de dépôt de brevets (comme on a pu le découvrir avec le piano Pleyel by Peugeot).

Pour conclure, Cal nous confie que la priorité n’est pas le client mais bien le produit. Il rappelle l’accessibilité du studio, « les devis sont construits en fonction du client et pour ceux qui ne disposent pas d’une levée de fonds importante, la négociation de royalties entre en ligne de compte.