Sélectionner une page


A en croire les oracles, les systèmes d’exosquelette vont bientôt ringardiser toutes les formes d’assistance aux personnes à mobilité réduite. Finis les fauteuils roulants, les handicapés moteurs n’auront plus qu’à se lever et marcher… Mais ce rêve est encore inaccessible financièrement. Le projet Titan Arm qui vient de remporter le James Dyson Award simplifie le concept en n’agissant que sur un bras et une conception réduite à l’essentiel. Le résultat? Un bras robot qui se porte comme un sac à dos et qui, grâce à l’usage massif du prototype rapide, n’a coûté que 2000$ à concevoir.


Ce bras robot représente un vrai saut technologique et pourrait très vite équiper non seulement des personnes légèrement handicapées, mais aussi tout manutentionnaire devant lever de lourdes charges, en permettant d’augmenter la capacité de levage de 18 kilos. La batterie lithium-Polymère interchangeable permet d’atteindre une autonomie de 8 heure. Ce qui veut dire que vous pourrez enfin déménager tous vos meubles tout seul, sans devoir faire confiance à vos amis pas très impliqués!

Les 30000 livres du Dyson Award vont sûrement booster le développement de ce bras qui concurrence des exosquelettes coûtant 100000€, voire plus. Les jeunes inventeurs ont déjà prévu de proposer le Titan comme plateforme de développement open source pour que les chercheurs qui le désirent puissent améliorer le concept.
Pour rappel, le James Dyson Award 2012 a récompensé un filet de pêche qui laisse fuir les plus petits poissons.