Sélectionner une page


Nouveau venu dans les moniteurs d’activité, le Shine, premier produit de la société Misfit fondée par John Sculley, l’ex dirigeant d’Apple (avant sa reprise en mains par Steve Jobs) débarque ce mois dans les Apple store. Il fait presque la même chose que les autres, il apporte quelques idées sur le plan du design, mais ça ne suffira pas pour être LE hit. Comme les autres produits…

En fait, ce qui manque à tous ces bracelets, c’est de la cohérence, et surtout un bon suivi des 3 types d’activités (sports, vie courante et sommeil). Alors que tous savent approximativement suivre votre activité physique quotidienne en affichant des pas, des calories et des objectifs, il n’y en a aucun qui sait basculer tout seul en mode nuit, et un seul (le Up de Jawbone) qui sait profiter de l’analyse de votre sommeil pour vous réveiller au bon moment (lors des phases de sommeil léger), si l’on ne prend pas en compte le BEddit, qui ne se porte pas, mais qui s’installe sur votre matelas seulement pour « tracker » votre sommeil. (photo ci-dessous)

Il n’y a que le Shine qui peut se porter dans l’eau pour nager, et toujours que le shine qui passe avec n’importe quelle tenue, si l’on ne prend en compte que les bracelets, et pas les petits gadgets qui se mettent dans la poche, trop faciles à perdre, et qui finalement font la même chose que ce que peut faire un smartphone au même endroit qu’un smartphone.
Enfin, aucun de ces bracelets n’est conçu pour tracker une activité sportive un peu sérieusement. Associé à une application de suivi du type Runkeeper ou runtastic, ces engins pourraient améliorer la précision des mesures. Le Fuelband et le Shine, avec leurs API ouvertes aux développeurs, montrent le chemin. Mais aucune application reconnue n’en tire encore vraiment profit. Pour suivre une activité sportive dédiée, il y a les montres-GPS de course ou les compteurs de vélos, qui ne savent pas parler à votre smartphone…
Et puis il y a les objets connectés comme le Trace, à fixer sur votre planche (de surf, skate ou ski, ci-dessous)

Avec l’iPhone 5S, Apple a présenté son « coprocesseur de mouvements », le M7, un processeur dédié au tracking d’activité, et uniquement à cela. C’est peut-être la clé du problème : disposer d’un processeur assez puissant pour savoir réellement ce que vous faites (faire la différence entre dormir, marcher, rouler, courir, nager…) tout en étant assez économe en énergie pour ne pas avoir besoin de recharger une éventuelle montre moniteur d’activité plus d’une fois par semaine… C’est tout bête, mais personne n’y a pensé avant.
La montre Apple se dessine en filigrane derrière les dernières technologies sorties par la marque, et clairement, on semble se diriger plutôt vers un dispositif orienté vers peu de fonctions bien réalisées plutôt que vers une montre gadget qui essaie de faire la même chose que votre smartphone en moins bien, comme les montres Sony et Samsung, qui clairement ne rencontrent pas de succès commercial (je parle pour Sony, mais ne vous attendez pas à ce que Samsung réussise avec les mêmes ingrédients, seule la Pebble, ci-dessous, sort un peu son épingle du jeu en jouant la carte du moins de fonctions, mais pas trop mal faites).

Rappelez-vous, avant l’iPhone il y avait de bons téléphones, de bons appareils photos et de bons baladeurs, mais aucun dispositif qui remplaçait les trois à la fois avec une interface correcte. On connait la suite : utiliser un écran capacitif avec une interface pensée pour le doigt a tout changé. Aujourd’hui, l’histoire se répète : on a des dispositifs spécialisés sympathiques, mais rien qui fait tout bien. Un processeur dédié permettant une bonne autonomie (c’est primordial, on doit recharger son smartphone tous les soirs, on ne veut pas faire la même chose avec un second objet), un look et une interface attractifs, et c’est quasiment gagné. En attendant de trouver une formule miracle de bracelet, l’iPhone 5S va permettre de faire tourner des applications de suivi d’activité (comme Nike+ Move annoncé en même temps que le téléphone) sans avoir à porter un gadget en plus et sans impact majeur sur l’autonomie du téléphone… Mauvais présage pour Withings, Fitbit et les autres…