Sélectionner une page


Les propositions de produits par abonnement n’en finissent plus ces derniers temps… Après les livraisons mensuelles d’épices et autres box culinaires, après les livraisons de cosmétiques ou de bas (oui, ça existe), il fallait bien que le domaine du design succombe aux sirènes de l’abonnement…
C’est désormais chose faite avec la designer box. Nom particulièrement peu imaginatif, on s’attend à un carton de base avec des produits plus ou moins originaux… En résumé, on peut s’attendre au pire…
La bonne nouvelle c’est que ce n’est pas ça du tout : la designer box est bien une box, vu qu’il s’agit d’une caisse en bois clair qui rappelle les caisses utilisées pour transporter les objets d’art. Et puisqu’on parle d’objet d’art, l’objet qu’elle renferme n’en est pas très loin, puisqu’il s’agit de créations originales de designers, conçues uniquement pour cette expérience nouvelle. Par contre, pas d’édition numérotée ou signée main, la carte d’authenticité ne porte qu’une signature imprimée. Dommage.

Pour le lancement et cette box numérotée 0, c’est un miroir signé Sam Baron que j’ai reçu. L’inspiration est claire : le miroir, objet féminin, prend l’allure d’un diamant taillé. L’acte artistique du designer en plus, un accident dans la forme, et un miroir qui finit par jouer avec l’équilibre.

Le bémol, c’est la vraie utilité de l’abonnement : soit vous avez une vraie âme de collectionneur, et ces petits objets livrés sur une base mensuelle vous combleront à mesure qu’ils rempliront votre chez-vous, soit vous êtes plus pragmatique, vous vous dites que vous possédez déjà en moyenne 1000 objets (c’est une grosse moyenne pour une personne moyenne d’un pays développé), et que ces objets supplémentaires, vu qu’ils ne répondent pas à un besoin précis que vous cherchez à combler, vont simplement s’entasser… Alors la designer box est-elle un cadeau à offrir aux fans de design qui ont déjà tout? Peut-être… C’est un peu là ce qui attise toute ma curiosité : quels vont être les usages? Micro-abonnements individuels, en cadeaux? Passionnés qui ne manqueront pas un seul mois leur petite boîte? Il y a un vrai effet magique à recevoir un objet que l’on n’a pas choisi, mais surtout dont on n’imaginait même pas l’existence, mais cette magie peut-elle résister à la répétition?

Il y a peut-être une autre voie : plutôt que de fournir des objets pas forcément utiles, un peu arty, signés par un grand nom, pourquoi ne pas chercher à proposer des objets qui rendent un vrai service de façon innovante, une sorte de tremplin des bonnes trouvailles design, et pourquoi pas, une nouvelle façon de lancer de nouveaux noms? Ce sera peut-être l’objet d’une autre box… En tout cas, cette affaire de boîtes est à suivre de près!