Sélectionner une page


Après l’avalanche Livingcolors de ces dernières années, Philips va plus loin… Une lampe? Non, directement une ampoule, dotée d’un culot et d’un encombrement on ne peut plus standard. Toujours un système permettant de changer la couleur et l’intensité de la lumière (16 millions de teintes possibles). Mais plus de télécommande, puisque l’ampoule est connectée à votre réseau Wifi (via un petit boîtier qui sert de passerelle, l’ampoule communiquant via le protocole à faible consommation d’énergie ZigBee), et se pilote via… Une App! Ca s’appelle Hue (teinte en anglais).


Rien de tel que Hue si vous aimiez le principe de Livingcolors mais que vous ne vouliez pas que Philips décide du look de vos lampes.
L’application permet de sauvegarder des ambiances, mais aussi de piloter l’éclairage depuis un lieu distant (c’est assez inutile et beaucoup moins pratique qu’un simple simulateur de présence, mais ça vous permettra tout de même d’éteindre la lumière si vous êtes partis pour 1 mois de vacances en oubliant tout allumé), mais surtout de choisir votre ambiance intérieure en sélectionnant une photo. Envie de vous coucher dans la merveilleuse lueur de ce coucher de soleil à Bali? Pas de souci! On peut aller encore plus loin, avec par exemple des modes d’allumage ou d’extinction programmables. Vous l’avez compris, Hue peut potentiellement remplacer l’autre produit Philips qui traîne dans votre chambre (ou que vous n’avez jamais osé acheter à cause de son look) : l’éveil lumière… Des modes très simples permettent aussi de choisir sa couleur sur une roue colorée, ou de choisir la teinte de blanc optimale parmi des présélections du type « énergisant » ou « lecture »…

Mais d’autres possibilités sont annoncées, comme la possibilité de faire varier les couleurs de l’éclairage en fonction de la musique que vous écoutez (oui, Hue pourra donc aussi transformer votre salon en discothèque), ou en fonction d’une vidéo (c’est un peu l’Ambilight universel…)

L’excellente idée de Philips, c’est que les applications de cette nouvelle ampoule sont potentiellement infinies, puisque le code est disponible pour que tous les développeurs en herbe puissent programmer les fonctions qu’ils souhaitent. De l’application de Geo-fencing (déjà prévue), qui permettra d’allumer les lumières si votre smartphone (et donc vous, puisque votre smartphone fait désormais partie de votre corps) est à la maison, à l’application de monitoring, qui permettra de savoir si papy n’a pas oublié d’éteindre les lumières la nuit…

A réserver à des éclairages d’ambiance secondaires, parce qu’avec toute la technologie déployée, personne n’est à l’abri du coup de la panne (entre la panne réseau, la panne wifi, la panne de batterie de votre iPhone, la panne d’internet ou la panne de courant, voire les problèmes d’interférences, avec Hue, on multiplie les possibilités de ne pas pouvoir allumer sa lampe)! Autre souci prévu : vous aurez vite marre de déverrouiller votre iPhone pour éteindre ou allumer une lampe… La télécommande Livingcolors risque de se faire un peu regretter!

De mon côté, j’attends avec impatience de pouvoir tester ce nouveau gadget absolument pas indispensable, mais qui peut égayer le quotidien. Avec une consommation de 8W et 600 lumens de lumière en éclairage maximal, Hue est une très bonne ampoule LED, sur le papier. Notons que Hue est une exclusivité iOS (dommage pour les utilisateurs Android et Windows Phone), et qu’elle sera disponible dans un premier temps (4 mois) uniquement dans les Apple Store. Le prix? 59€ l’ampoule, et surtout 200€ le kit de base comprenant la passerelle réseau et 3 ampoules.