Sélectionner une page


Alors que l’édition 2011 de l’IFA nous montrait un paysage hétérogène du côté de la TV, où l’on voyait de tout en terme de définition et de taille d’écran, 2012 met tout le monde d’accord : la TV de demain (demain, pour le coup, c’est à peu près fin 2013), c’est d’abord la définition 4K,QHD ou Quad HD (elle n’a pas encore un nom officielle, mais côté résolution, c’est très simple, c’est du 3840 x 2160, soit quatre fois la HD).
Au niveau de la 3D, oubliez le sans lunettes pour le moment (même avec des dalles 4K, la technologie sans lunettes affiche encore une image grossière, puisqu’elle entraîne une perte de définition conséquente), et comme on vous le prédisait début 2011, c’est la technologie passive qui est plus que jamais d’actualité, et avec une dalle 4K, son principal problème (perte de définition visible quand on est proche de l’écran) est réglé.

Mais à quoi servirait le 4K si la diagonale moyenne des télévisions ne devenait pas gigantesque? Aujourd’hui, il reste raisonnable de s’équiper d’un écran 55 pouces, et si vous manquez un peu de recul, un 65 pouces commence à clairement montrer les limites de la HD…
Pour le 4K, c’est différent : la diagonale reine exposée par la plupart des constructeurs était… 84 pouces! Avec une telle dalle, je vous met au défit d’essayer de faire oublier l’effet « mur noir » dans un salon de taille moyenne, une fois la TV éteinte! Par contre, avec une définition 4K, impossible de déceler les pixels de l’image, même à deux mètres de l’écran… Vous êtes plongé dans une image si définie qu’elle donne une sensation de relief.

Hélas, vu la vitesse d’adoption de la HD, difficile d’imaginer transmettre aisément du 4K via nos bonnes vielles ondes ou box ADSL un peu loin du DSLAM… Heureusement, l’upscaling d’une source HD en 4K est plus efficace que de la SD à la HD, donc normalement la HD devrait rester regardable sur les dalles 4K. Et au petit jeu de la meilleure technologie d’upscale, c’est Sharp qui semblait le meilleur avec une démonstration de leur technologie ICC (Integrated Cognitive Creation), développée avec le laboratoir I-Cubed. La présentation montrait la même source HD 1080i rendue d’un côté sur une (mauvaise) dalle HD, et de l’autre sur une dalle 4K, toutes deux de 60 pouces… Et le résultat sur le 4K 60 pouces était tellement réussi qu’on pourrait penser à un bidouillage… Une affaire à suivre!

Côté OLED, les constructeurs semblent prêt, et à ce petit jeu c’est LG qui impressionnait le plus avec un écran à la qualité d’image sublime de seulement 4mm d’épaisseur… Totalement inutile d’en arriver à une telle finesse, puisque c’est au détriment du son… Et que même les tableaux que vous avez chez vous sont plus épais!

Mais la technologie OLED offre toujours une image un cran au dessus des meilleurs LCD. Attendez-vous à voir débarquer les premières TV OLED assez vite chez LG mais aussi Samsung, en 55 pouces… A des prix vertigineux.
Enfin, notons que les TV servent de moins en moins à regarder des émissions et servent de plus en plus de hub digital. Les constructeurs développent toutes les interfaces imaginables pour lier au mieux TV et tablettes, smartphones ou PC… Et même si le résultat reste encore souvent peu réussi, on sent que les choses s’améliorent par rapport à l’ergonomie déplorable de ce qu’on trouvait en 2011. Rares étaient par exemple les constructeurs à ne pas proposer une interface permettant d’un geste de glissement de « projeter » un contenu (vidéo, photo, page web) sur sa TV. Au jeu de la meilleure télécommande, rien d’exceptionnel, mais une télécommande simple et pratique avec trackpad intégré chez Panasonic.