Sélectionner une page


Petite note rapide pour vous signaler que les Designer’s Days 2012 ont commencé. Deux exemples de détours à faire : tout d’abord les Ateliers Jean Nouvel Design, (au 10, Cité d’Angoulême), où sont exposés les tout derniers meubles de la collection « Essences », des basiques ultra épurés (table, coffre-assise, boîtes) disponibles dans un seul modèle mais dans sept essences de bois (frêne, cèdre, merisier, chêne, noyer ou pin). A première vue, rien de plus simple que ces meubles réduits à leur plus simple expression… Mais en s’approchant, on découvre tout un travail de menuiserie réalisé à la perfection, sans aucune vis ou colle.


La finition est à l’avenant : impeccable, avec un verni au toucher soyeux qui rend ces objets incroyablement sensuels. Des réalisations splendides qui mettent en valeur le savoir-faire français.
Dans le même esprit, ruez-vous chez Pleyel pour découvrir la toute nouvelle collection « surfaces et volumes » du designer Denis Montel, ou encore chez Baccarat…

Dans un genre complètement différent, je ne peux que vous conseiller une sortie chez Dyson, seul ou en famille, découvrir l’exposition imaginée par Julien Bergignat, le lauréat français des derniers James Dyson Awards, en collaboration avec l’école de design Nantes Atlantique. La thématique des designer’s days cette année, « identité(s) » s’est évidemment axée chez Dyson sur l’air. Entre les ateliers ludiques (dont une vraie tornade miniature), vous découvrirez quelques projets d’élèves de l’école de design Nantes Atlantique. Mention spéciale à R-Lamp, imaginée par Fan Fan, un objet à la fois lampe, purificateur d’air, alarme incendie et masque respiratoire, tout ça dans un style léger et poétique. Le design au sens noble s’exprime chez Dyson.
Dans le même genre, ne faites pas l’impasse sur les écoles de design parisiennes qui présentent des projets d’étudiants pour les Designer’s Days.