Sélectionner une page


La semaine dernière, j’ai eu l’occasion de tester la toute nouvelle Kia Cee’d… Mais un test Kia, ce n’est pas qu’un test, il y a toujours des surprises, c’est pour ça qu’ils appellent ça « l’expérience Kia ». On embarque pour Nice et le test « expérience Kia » de cette voiture!

Design

Ah, qu’il est loin le temps où les voitures coréennes étaient des repoussoirs… Cette nouvelle Cee’d à un petite bouille très réussie, avec la calandre pincée emblématique de la marque et des optiques effilées qui lui donnent une allure très dynamique.

À l’arrière, c’est plus fade, mais aucune faute de goût. On aurait juste aimé quelque chose qui donne un peu d’allure à la voiture, mais circulez, il n’y a vraiment rien à voir, rien qui la fait sortir de la masse.
À l’intérieur, pas de déception. L’aspect du tableau de bord, légèrement orienté vers le conducteur, est digne des productions mainstream européennes. En débarquant matinalement dans la finition premium, on est perdu dans un nombre considérable de boutons et de molettes, et il faudra clairement plus de quelques heures pour se familiariser avec l’engin. En résumé : Kia a mis toutes les fonctions modernes qu’il faut dans une voiture (assistances et aides en tout genre, même le très récent -mais pas encore très utile – parking automatique), mais à oublié de peaufiner l’ergonomie de l’ensemble.
Au volant, on notera par contre combiné dont le compteur central (sur la finition premium) est un grand écran LCD couleur circulaire, une belle touche de modernité qu’on ne trouve nulle part (Allemandes comprises) dans le segment.

Performance
Alors disons-le tout de suite, dans une expérience Kia, il y a une grande place pour l’expérience, un peu moins pour la Kia. Je n’ai donc pas eu l’occasion de tester la Cee’d sur les petites routes de l’arrière pays niçois pour avoir une idée précise des qualités de son châssis, mais notre petit circuit nous a déjà permi d’entrevoir les grandes lignes du comportement de l’engin : comportement routier sain, bonne insonorisation, manque flagrant de tonus sur le Diesel 130ch et sa boîte manuelle (qui fait plutôt penser à un Diesel 100ch du coup…), et nombreux gadgets modernes, dont hélas absolument tous les retours se font par voie acoustique : c’est particulièrement gênant, et là encore, l’ergonomie devrait être un peu plus travaillée.

La petite spécificité de la Cee’d : le volant à assistance variable sélectionnable par l’utilisateur permet d’obtenir une direction très directe et agréable sur route en utilisant le mode sport. Le mode normal est un peu plus flou, je l’ai trouvé moins agréable, alors que le mode confort est hyper assisté, très utile pour les manoeuvres (que vous allez continuer à faire, car comme sur toutes les voitures à « parking automatique » il faut une grande place pour que la voiture veuille effectuer un créneau toute seule).

L’expérience Kia!
Dommage de ne pas pu tester la Cee’d un peu plus en profondeur, mais les activités « Experience Kia » du jour valaient la peine de se détourner un peu de l’automobile… Après un repas bien mérité à la plage Z du Martinez, petit saut de puce vers l’héliport de Cannes pour un petit survol du littoral. Instant mémorable, quel pied de s’envoyer en l’air de cette façon… Spectacle magnifique du massif de l’Esterel qui plonge dans la méditerranée, des yachts de luxe sous nos pieds, des îles de Lerins vues du ciel… Inoubliable!

Conclusion
Vous cherchez une berline familiale compacte plutôt mignonne, vous voulez sortir des classiques allemandes et des très courantes françaises, mais sans rien perdre en terme d’équipement? Un petit détour par la case Kia pourra vous intéresser, la marque coréenne proposant une voiture saine, à la finition correcte et à la dotation technologique riche (alerte de franchissement involontaire de ligne, caméra de recul, navigation avec un grand écran tactile, boîte double embrayage, parking automatique, démarrage sans clé…) pour un prix compétitif (on notera tout de même qu’avec la progression de la qualité, l’écart de prix entre Kia et les marques européennes se resserre), avec l’argument très tentant de la garantie 7 ans.
Je ne peux pas vous donner un avis aussi documenté que d’habitude sur cette voiture, parce qu’on a manqué de temps pour l’évaluer en profondeur, par contre la chose qui est sûr, c’est que si vous êtes blogueur, l’expérience Kia, c’est un truc à faire une fois dans sa vie 😉

Les + :
+ style réussi
+ comportement sain pour ce que j’ai pu évaluer
+ équipement moderne et ultra complet
+ boîte double embrayage dispo à prix accessible
+ même s’il se resserre, l’écart de prix avec une berline européenne vous permet toujours de vous payer un tour en hélicoptère sur la côte d’azur, assorti d’un déjeuner sur la plage du Martinez…

Les – :
– couple moteur/ boîte qui manque un peu de tonus en 130ch boîte manuelle (tout ça sûrement pour faire baisser le CO2)
– ergonomie à améliorer : un peu trop de boutons et molettes (surtout sur le volant : rien que 4 molettes, sans compter les boutons…)
– ergonomie du système de navigation à améliorer
– tous les systèmes d’alerte informent de façon acoustique : c’est particulièrement énervant, par exemple pour l’alerte de franchissement de ligne. S’il vous plaît Kia, optez pour le siège ou le volant vibrant!