Sélectionner une page


Pour transformer son salon en espace aux lumières personnalisables, que faut-il? Soit investir dans une solution professionnelle complète et son installation, soit (et si on est locataire c’est mieux) aller voir du côté de la gamme Philips LivingAmbiance.
Les produits testés :
– la lampe multicolore LivingColors (déjà testée ici, aujourd’hui en version conique pour le fun)
– les prises télécommandées LivingAmbiance Plug
– les ampoules télécommandées LivingWhites
Alors, vrai intérêt ou gadget?

LivingColors
Quoi de neuf sur la lampe LivingColors de 2011 (plus toute jeune puisque les modèles 2012, compacts et tout aussi efficaces devraient débarquer très vite en rayons)?
Pas grand chose, à part la forme conique pas vraiment plus discrète… La nouveauté la plus marquante, c’est la nouvelle télécommande ronde, disposant d’un petit haut-parleur et de boutons à retour lumineux pour une double validation (sonore et visuelle) de vos actions. Pas forcément indispensable, surtout si c’est au dépend de l’autonomie. A part la forme ronde (qui hélas rend difficile la manipulation à l’aveugle ou dans la nuit complète), la vraie nouveauté (qui n’en est plus une), ce sont les 3 nouveaux boutons simplement repérés par des points. À quoi servent-ils? A mémoriser 3 préréglages! Pas mal, mais il faut avouer que jouer avec les réglages d’une LivingColor n’a jamais été très compliqué… Le réel intérêt est d’être multiéquipé en objets compatibles (lampes multicolores LivingColors, ampoules LivingWhites et prises télécommandées LivingAmbiance).

Le coeur d’une lampe : 7 petites LED

Avec ces 3 boutons, vous pourrez mémoriser 3 ambiances pour une pièce, quel que soit le nombre de produits LivingAmbiance que vous possédez. Tout simplement génial, puisque ce genre de possibilités n’était pour le moment réservé qu’à une poignée de systèmes domotiques chers et contraignants à installer (et même sur ce genre de systèmes, le paramétrage de lampes RVB est encore très rarement proposé).
Du coup, autant tester le reste de l’écosystème

Ampoules LivingWhites
Des ampoules à économie d’énergie… Tout ce que je déteste… Sur le papier, je ne suis pas emballé… Allons-y pour le test!
Il faut reconnaître à Philips une bonne maîtrise de cette technologie, puisque l’allumage est relativement rapide, et le blanc pas trop froid. Mais ça reste de l’éco, donc plus froid qu’une bonne vieille ampoule à incandescence. L’avantage de ces ampoules est qu’elles sont télécommandables avec la télécommande fournie en kit, ou votre télécommande LivingColors. C’est bien fait puisqu’on peut commander l’allumage et l’extinction, mais aussi varier l’intensité de ces ampoules d’un simple effleurement de la télécommande, sans scintillement ou bruit parasite.
En résumé : c’est vraiment bien, mais ça reste de basiques ampoules à économie d’énergie, avec tous leurs inconvénients de durabilité et de pollution. A ne choisir que si vraiment vous ne voyez pas d’autre solution, en attendant que Philips nous gratifie des mêmes fonctionnalité, mais dans une ampoule à LED, autrement plus durable.

Prise télécommandée LivingAmbiance
Une prise télécommandée, c’est pratique. Quand elle est dotée d’un variateur, c’est mieux. Mais quand en plus elle s’utilise grâce à une télécommande que vous possédez déjà, permettant en plus de programmer différentes ambiances lumineuses, c’est tout simplement parfait. Et tout ça, les prises LivingColors le font. Mais le monde n’est pas parfait, on a des reproches à leur faire :
D’abord, une fois la prise activée, une LED bleue s’allume en façade… Et cette LED est plutôt du genre puissante. C’est franchement inutile, mais heureusement, c’est un problème qui peut se régler avec un simple bout de scotch.
L’autre problème que j’ai eu, c’est l’extinction en mode variateur : lente et graduelle, c’est normal. Mais elle est ici vraiment trop lente! L’intensité baise d’abord très doucement pendant environ 2 secondes, puis marque une pause d’environ 10 secondes à environ 70% d’intensité, avant de recommencer une très légère et rapide (1s) décroissance d’intensité, pour s’éteindre d’un coup. Ça ne donne pas un grand sentiment de qualité et c’est plutôt désagréable, puisqu’il faut presque 15s pour l’extinction. On espère que ce comportement assez incompréhensible sera vite corrigé dans des prochaines livraisons. A l’allumage, aucun souci : la montée en puissance est graduelle et rapide. Idem en mode on/off, aucun problème avec ces prises.

Conclusion
Côté LivingColors, rien de très neuf, la nouvelle gamme de lampes LivinColors Bloom que je vous avais dévoilée en avant-première devrait débouler dans les prochaines semaines, autant l’attendre, puisqu’elle cumulera tous les avantages des derniers modèles avec une compacité bienvenue.
Les ampoules LivingWhites sont une bonne idée si vous voulez pouvoir télécommander une lampe aux connexions inaccessibles, mais ça reste des ampoules à économie d’énergie, un consommable à la durée de vie limitée et à l’empreinte écologique sérieuse. On attendra une version à LED, qui sortira forcément un jour, histoire de faire renouveler un matériel quasiment inusable (si vous avez déjà investi dans des ampoules LED)…
Enfin, les prises télécommandées LivingAmbiance sont la petite perle que je n’ai découvert que tardivement : permettant de commander des éléments et de varier l’intensité de lampes (mêmes certaines LED), le tout avec la même télécommande que les lampes LivingColors, c’est un must have, mais à réserver pour le moment à des lampes secondaires en raison du comportement désagréable à l’extinction.
Les 3 boutons d’ambiances préprogrammées ne resteront pas longtemps inutiles sur votre télécommande LivingColors!

http://www.diisign.com/wp-content/uploads/2010/11/DSC_4334-450×450.jpg

Les + :
+ Si vous avez déjà une lampe LivingColors à télécommande compatible, vous avez déjà la base du système
+ Permet de mémoriser 3 ambiances lumineuses
+ Le variateur des prises télécommandées est de bonne qualité (pas de souci avec les ampoules LED compatibles, et pas de bruit parasite)

Les – :
– mode d’extinction lent et assez étrange sur les prises commandées et les ampoules
– pour régler une lampe individuelle dans un système assez large, il faut un peu de patience
– la télécommande parfaitement ronde est difficile à manipuler dans le noir complet
– les ampoules LivingWhites sont le maillon faible du système : vivement des ampoules LED compatibles
– quelques désynchronisations sont survenues : je déconseille de commander la totalité des lampes d’une pièce avec ce système tant qu’il n’est pas PARFAITEMENT fiable

[adfever type= »product » value= »19964640″]