Sélectionner une page


Petit concours en fin d’article pour gagner des BIC édition limitée 60 ans…
Le BIC Cristal, ce n’est pas un simple stylo. Enfin si, c’est le stylo le plus simple imaginable. Imaginez : en 60 ans de carrière, personne n’a réussi à inventer mieux : rien de plus fiable, de plus dépouillé, qui écris plus pour moins cher… Non, le BIC Cristal est l’essentiel, la réduction de l’objet à la forme la plus essentielle. C’est en ça que le BIC Cristal est plus qu’un stylo, une icône du design, un objet « idéal » remplissant sa fonction à la perfection pour un minimum de matière. Mais pas seulement : c’est aussi l’élément fondateur d’une époque.


En 1950, le stylo ne s’envisageait qu’à plume. Il y a bien un inventeur, László Bíró, jeune journaliste lassé des problèmes du stylo à plume, qui a fait breveter en 1943 le stylo à bille : un tube rempli d’encre au bout duquel un petit roulement à bille roule sur le papier et déposé l’encre. Il travaille à son perfectionnement, dont une encre à séchage rapide, et vend les droits d’exploitations à plusieurs fabricants. La plupart produisent des stylos coûteux et encore peu fiables. Seul un industriel français, Marcel Bich, pense à utiliser des machines dédiées à l’horlogerie suisse pour usiner les billes (d’abord en acier, puis en carbure de tungstène) de façon extrêmement précise et en très grande série, rendant le stylo fiable et en même temps extrêmement abordable (0,5 franc à sa sortie, en décembre 1950).

Une icône du design est née, essentielle et intemporelle, sa forme n’a jamais changé. La seule modification importante (et encore), récente (1991), étant le trou dans le capuchon, pour éviter la suffocation en cas d’ingurgitation.

Avec la naissance du BIC Cristal est née l’ère du jetable, une ère qui finalement n’est en train de s’éteindre qu’aujourd’hui, avec la prise en compte du fait que les ressources ne sont pas inépuisables et viendront à manquer. Et même s’il est jetable, le Cristal est particulièrement durable : avec 0,4g d’encre, il peut écrire sur au moins 2km, et sa constitution extrêmement minimaliste le rend assez facilement recyclable.
Le BIC Cristal n’est pas prêt de s’éteindre, il s’en vend encore 50 par seconde dans le monde (ce qui explique que rien ne peut le concurrencer : chaque investissement potentiel de Bic est rentabilisé sur des milliards de stylos)… Il va juste passer plus d’années dans nos poches (durée de vie moyenne estimée à 3 ans), avec la diminution de l’écriture manuscrite…

Pour marquer le coup et fêter dignement cet anniversaire, diisign et BIC vous offrent un petit cadeau. Si vous voulez gagner ces BIC Cristal un peu spéciaux, puisque en édition limitée « bling bling pour les 60 ans », finition or et argent (en photo ci-dessus, j’aime bien la contradiction entre objet de masse et finition simili-luxueuse) , répondez à cette question dans les commentaires : combien de Sudokus peuvent être complétés avec un seul BIC Cristal? (facile, la réponse est sur le site de BIC et un peu partout sur le net)
Je tire au sort un gagnant très vite, il recevra le coffret Bic cristal or et argent! Et pour les perdants, il y aura un mini-concours Facebook dans la foulée!