Sélectionner une page


Depuis plusieurs mois, mon appartement est incroyablement propre : après les tests d’aspirateurs robots, j’ai dans mon parc nettoyage deux nouvelles merveilles de compacité : un Dyson DC35, sensé ridiculiser les aspirateurs balais concurrents, et un Dyson DC26 City, l’aspirateur traineau ultra compact qui d’après l’ami James offre tout ce que sait faire un gros Dyson, tout en ne prenant pas de place.
Un test était nécessaire, j’en ai prévu deux. On commence aujourd’hui par le plus petit des deux : le DC 35.


Design
Du Dyson, en plus petit. L’essentiel est là : la forme technique, le bac transparent permettant d’admirer votre saleté une fois qu’elle ne peut plus vous nuire, et la superbe couleur bleu satiné des nouvelles collections.
C’est du plastique, mais du plastique pare balles : difficile d’abimer les engins Dyson, les plus maladroits apprécieront encore ce DC35. La construction est soignée. Détails pratiques bien pensés : la brosse est motorisée, pour augmenter l’efficacité de l’engin, et un support mural est fourni, pour que cet aspirateur n’occupe virtuellement aucune place.
Détail négatif, mais logique : les ingénieurs de Dyson ont préféré vous obliger à appuyer en permanence sur la gâchette pour activer l’engin. Pas génial si vous voulez aspirer en continu, mais la meilleure solution pour vous empêcher d’user inutilement la batterie.

Performance
Balais mis en place, doigt sur la gâchette… C’est parti pour l’épreuve de l’aspiration. Il s’en sort bien sur sol dur, mais les grosses miettes, restes de pizza, morceaux de verres, insectes et autres réjouissances (oui, j’ai fait attention à rendre mon sol vraiment très sale pour le test) ne partiront que si vous utilisez le turbo… Le turbo, c’est le bouton Max sur le fût de l’engin. Presque aussi jouissif que le bouton échappement libre sur une Porsche, une fois ce mode enclenché, le Dyson passe à plein régime, libérant sa puissance d’aspiration et quelques décibels au passage.
Vous pensez que du coup le DC35 aspire autant qu’un énorme DC32? Ne vous faites pas d’illusion, la physique a ses limites, et la puissance d’aspiration reste réduite face à un aspirateur traineau, même si la brosse motorisée et ses poils en carbone est très efficace.
C’est ce léger manque de puissance qui vous fera préférer un autre aspirateur (un autre Dyson?) si vous possédez de la moquette.
Par contre pas de souci sur vos banquettes de voiture en velours, car vous utiliserez alors le petit suceur au lieu du balais, sur cette surface d’aspiration réduite la puissance est suffisante pour déloger à peu près tout.
Une fois le petit bac plein, on constate que le DC35 ne perd pas de puissance, c’est écrit sur l’emballage mais ça valait le coup de tester. Pour le vidage, c’est simplissime, on pousse le levier rouge, et le clapet inférieur s’ouvre, libérant la poussière dans votre poubelle.

Conclusion
Le Dyson DC 35 est un coup de coeur technique : doté de tout le savoir faire Dyson, c’est tout simplement l’aspirateur à main autonome le plus efficace du marché. Son extension pour le transformer en aspirateur balais est efficace grâce à une brosse motorisée et pourra réellement vous faire oublier un aspirateur traineau si vous habitez une petite surface sans moquette. Par contre, ce DC35 est très cher : à 300€, vous pouvez aussi investir dans un traineau qui sera plus efficace (même un Dyson d’entrée de gamme), surtout sur la moquette, mais beaucoup plus encombrant. Il a un peu le cul entre deux chaises ce petit Dyson, son prix le plaçant clairement sur un marché de niche. En gros le marché de ceux qui mettent soit la compacité soit le sans fil en première priorité, sans vouloir trop sacrifier en efficacité. Et les geeks des aspirateurs, espèce nouvelle.

Les + :
+ rapport compacité / efficacité inégalé
+ support mural fourni
+ peut remplacer un traineau pour un petit appartement
+ vidage simple et pratique du bac
+ brosse motorisée
+ sans fil

Les – :
– pas aussi efficace qu’un gros Dyson sur moquette
– autonomie réduite : ok pour une petite surface, pas plus (j’ai compté 14min sans turbo mais avec brosse motorisée)
– il faut utiliser le mode Max pour qu’il libère sa puissance (et réduise son autonomie)
– centre de gravité mal placé en usage balais : par rapport aux autres aspirateurs balais, vous avez tout le poids dans la main
– une batterie, c’est bien pour éviter les fils, c’est un inconvénient quand elle se fait vieille (et pas top écologique…)
– prix élevé

[adfever type= »product » value= »16336980″]