Sélectionner une page


Visiblement, les constructeurs de TV sont déçus par les ventes de leurs merveilleuses TV 3D… Celles qu’on nous ventait comme la nouvelle technologie incontournable ont eu du plomb dans l’aile et les ventes ne semblent pas décoller. Lors de sa conférence de presse, LG a résumé les raisons de ce démarrage mitigé en 3 points (on avait donné la TV 3D perdante avec à peu près le même constat en septembre 2009! Comme quoi, il suffit de payer une petite étude diisign.com, et on connait l’avenir!) :
-Equiper une famille (+amis) en lunettes est trop onéreux
-Les clients ne supportent pas les lunettes actives à cause de leur poids et leur inconfort)
-Les contenus sont toujours rares
LG, qui n’avait qu’un seul produit passif pour le moment, sort une offensive 3D passive sous la marque « Cinema 3D » avec toute une gamme de TV, et, signe que cette technologie semble être plus conforme avec les attentes du marché, Philips a annoncé qu’il allait s’y mettre. Pour les contenus, ils parient sur leurs partenariats autour de la smartTV (leur système de TV connectée) : on demande à voir.

On a pu tester (quelques minutes seulement) cette dernière génération de TV Cinema 3D de LG, et franchement, c’est plutôt convainquant. C’est toujours aussi agréable de regarder une image 3D passive pour le côté reposant de l’image (pas de scintillement) et la qualité du rendu 3D (ça doit être dû à la quasi absence de crosstalk, ou, pour ceux qui ne comprennent pas ce terme, de « bavure » de l’image d’un œil sur celle de l’autre). Par contre on se rendait bien compte du manque de définition si on était un peu trop proche de la TV (la définition verticale de l’image est divisée par deux puisque une ligne sur deux est polarisée pour chaque œil. On voit donc une image en 1920×540… Limite sur un écran de grande taille vu de pas très loin). Mais une fois à une distance de visionnage respectable, on ne s’en rend plus compte.
Autre point négatif : cette nouvelle gamme de TV opte pour un design des plus basiques, pas sexy du tout. On a pas le droit à une belle finition, juste du plastique noir glossy, pas le droit non plus au cadre ultra fin façon LEX8. Côté ergonomie par contre, la télécommande façon Wiimote est bien là, et côté techno, on a le droit à la HbbTV. En résumé, cette nouvelle gamme de TV n’est pas du genre reine de beauté, mais elle a de sérieux atouts technologiques.
Heureusement, la petite touche diisign est là, puisque LG a fait appel au célèbre Alain Mikli pour dessiner une paire de lunettes optionnelles vraiment bien pensées : en alu et plastique, la monture paraît très robuste, même si les lunettes complètes ne pèsent que 15g. En plus d’être belles, elles sont astucieuses, puisque le support nasal se relève pour que ceux qui portent déjà des lunettes puissent poser ces Mikli sur leurs lunettes existantes, simplement et de façon ultra confortable. Alain Mikli nous a soufflé à l’oreille que cette paire de lunettes ne coûterait qu’une cinquantaine d’euros.


Décryptage : Pourquoi on pense que le passif semble bien plus proche des attentes du marché?
-Parce que la 3D active n’est qu’une innovation commerciale : rien de neuf techniquement, n’importe quelle dalle 100Hz peut vous sortir de la 3D active (mais toutes ne se valent pas), il suffit d’un peu d’électronique pour faire afficher successivement les images gauche/droite pour que ça marche, et de synchroniser le clignotement des lunettes. Une nouvelle fonction pour un investissement ridicule (à part en pub). Le passif est simple sur le papier puisqu’il « suffit » de polariser chaque ligne de pixels de façon perpendiculaire, mais ça coûte quand même plus cher à produire que l’adaptation 3D active d’une TV.

-Parce que le passif est beaucoup plus agréable à l’œil que l’actif : on a pas cet horrible scintillement à 50Hz des lunettes 3D (notez que les constructeurs nous vendent le 100Hz comme la panacée depuis l’ère cathodique, mais que pour la 3D, le 50Hz devrait vous convenir!) Du coup, moins de chances d’être malade!
-Parce que du coup c’est super simple d’avoir des lunettes pas chères et qui ne coûtent rien (même des Mikli LG ne sont qu’à 50€ environ! Du jamais vu chez Mikli…), et en plus, vu qu’il y a très peu de fabricants de dalles, les lunettes polarisées d’un constructeur seront compatibles avec la TV d’un autre. Vive les projections 3D entre amis!
-Parce que l’image est plus lumineuse et contrastée qu’avec de l’actif (les lunettes obscurcissant beaucoup moins).
-Parce que vous pourrez faire un tour aux toilettes/frigo/micro ondes (rayez les mentions inutiles) sans avoir besoin d’enlever vos lunettes des yeux.

C’est bien beau, mais…
Par contre il reste le (petit) problème de la résolution si vous êtes un peu proches de votre écran, et le (gros) problème des contenus intéressants en 3D.
Enfin n’oublions pas que cette technologie est à l’heure actuelle inabordable et ultra complexe à mettre en œuvre pour de la projection en home cinema (il faut un projecteur où presque tout est doublé, en plus d’un écran spécifique, et caler le tout au quart de millimètre). Dommage, on est fans de projection chez diisign.

Bonus : une projection 3D de Rio au Grand Palais, rien que pour vous
Et puisqu’on en parle, si vous voulez profiter de la plus grande projection en 3D (passive, donc) avec (seulement) 1320 autres personnes (dont quelques unes de connues comme Sophie Marceau, Claude Lelouch, Pascal Elbé, Vahina Giocante… et d’autres!) LG tente le record de la plus grande projection le 21 avril au Grand Palais. Pour s’inscrire, ça se passe sur la page Facebook de LG.